Suis-nous

Fan expérience en France

Retour sur le eSports show organisé par le LOSC au Stade Pierre Mauroy

Un match de eSport en ouverture du match réel, c’est le show eSport proposé par le LOSC au stade Pierre Mauroy.

Publié

le

De plus en plus de clubs pensent à offrir une expérience supplémentaire à leur public lors des matchs à domicile, c’est le cas du LOSC qui s’active depuis ses dernières semaines avec de nombreuses activations. Retour sur celle réalisée lors de la réception de l’OL. 

 

Dimanche dernier, avait lieu la 27e journée de championnat de Ligue 1 Conforama. Au delà des rencontres sur le terrain, plusieurs clubs proposaient des animations originales pour leurs fans. Le Dijon FCO organisait le DFCO Geek Day by Conforama au stade Gaston-Gérard, un événement très gaming, esports, arcade et nouvelles technologies.
Le 18 février dernier pour la 26e journée, le LOSC proposait à son public du stade Pierre Mauroy de vivre une expérience autour du eSport avec une opposition Lille – Lyon en amont du match par deux joueurs eSports des deux clubs. 

LOSC eSport

Sneaky (LOSC) et CocoVBastos (OL)

Alors que les tribunes se remplissaient à l’approche de LOSC – Olympique Lyonnais, un autre rendez-vous se profilait. Pour la toute première fois en France, l’enceinte couverte du Stade Pierre Mauroy s’est muée en arène eSports. L’antre des Dogues s’est ainsi plongé dans un univers 3.0 qui a englobé partenaires, influenceurs et autres acteurs de l’univers eSports, présents à l’événement.

“Le LOSC souhaite devenir un acteur majeur et légitime du secteur eSports.“

Aurélien Delespierre, Directeur Marketing, Communication et Billetterie au LOSC Lille

Dans une grande loge dédiée où se sont mêlés DJ et autres médias conviés, les invités ont pu assister à une présentation du projet LOSC eSports. L’occasion pour eux de prendre la mesure des ambitieux objectifs à court et long terme d’une structure en plein essor. Le tout, avant de vivre un showmatch inédit entre Sneaky, représentant lillois et CocoVBastos, joueur de l’Olympique Lyonnais et récent vainqueur du tournoi d’hiver de l’Orange e-Ligue 1. 

LOSC eSport

La présentation du projet LOSC eSport avec Abdoulaye SARR

Un match eSports retransmis sur les écrans géants du stade

Au terme d’un match aller animé sur PlayStation 4 en loge, aucun des deux joueurs n’a pu se départager (2-2) malgré les commentaires avisés d’Abdoulaye Sarr et Lucio TGB, présents pour l’événement. C’est ensuite sur le bord de la pelouse que les deux pros se sont affrontés, cette fois sur Xbox One, avec une retransmission commentée sur les écrans géants devant près de 40 000 spectateurs et sur tous les écrans des espaces VIP du stade.

“Cet événement en amont d’une rencontre de Ligue 1 n’était que la première pierre posée d’un projet LOSC eSports plein d’ambition. Une expérience qui sera renouvelée, à n’en pas douter.”

LOSC eSport

Sneaky (LOSC) et CocoVBastos (OL) qui s’affrontent en bord de pelouse

Pour la petite anecdote, le score final du match eSports a été le même que celui sur le terrain, soit 2 partout (Sneaky l’emporte aux tirs au but). 
Pour ne rien manquer des prochains rendez-vous, vous pouvez suivre le compte Twitter dédié de LOSC_eSports

En difficulté sur le terrain Lille montre cependant une belle dynamique pour satisfaire ses fans

Le club Lillois est peut-être en grande difficulté au classement général cette saison mais il est pourtant l’un des clubs du championnat de France les plus dynamique en ce qui concerne l’animation proposée à ses spectateurs et fans. Une expérience rooftop en matchday (sur laquelle nous reviendrons dans un prochain article), une animation eSport ou encore un partenariat intéressant avec Waze pour accompagner le fan sur son trajet entre son domicile et le stade. 
Le club montre que l’on peut être en difficulté sportivement et pourtant innover pour rester compétitif auprès de son public. 

Vous avez aimé cet article ?

Au stade, je passe plus de temps à observer les animations, le comportement du public et les actions du club que le match en lui même. J'aime le sport mais j'aime encore plus l'expérientiel. Qu'il soit dans le monde du commerce, du business ou celui du sport.

Fan expérience en France

Opération Octobre Rose pour le Valence Romans Drôme Rugby

Pour la réception de l’AS Béziers Hérault, le VRDR s’est mis au rose pour soutenir la lutte contre le cancer du sein.

Publié

le

Octobre Rose par le VRDR

Le mois dernier, le Valence Romans Drôme Rugby a mis en place l’opération Octobre Rose lors de la réception de l’AS Béziers Hérault pour le compte de la 7ème journée du championnat de Pro D2 en rugby. Proche des associations locales, le club drômois a notamment organisé une vente aux enchères de maillots de match.

Le vendredi 23 octobre 2020, la lutte contre le cancer du sein était au centre des attentions au stade Georges Pompidou de Valence. Malgré le contexte sanitaire, qui a forcé le club à annuler toutes les animations habituellement prévues, le Valence Romans Drôme Rugby (VRDR) a su organiser un événement complet autour de la thématique Octobre Rose.

Le 23 octobre n’avait pas encore sonné le reconfinement national (il a débuté le 30 octobre) et Valence bénéficiait d’une autorisation d’accueillir jusqu’à 5 000 personnes dans son stade. Un stade qui comptabilise environ 15 000 places et dont le VRDR réalise une affluence moyenne autour 3 à 4 000 spectateurs. Il y avait donc des spectateurs dans le stade pour cet événement.

Un événement Octobre Rose pour la réception de l’AS Béziers Hérault

Pour la 8ème année consécutive, le VRDR s’est mobilisé pour soutenir l’association Agir Contre le Cancer 26 (ACC 26). Lors du dernier match à domicile avant le confinement national, les joueurs ont abandonné leurs maillots habituels en damier, pour revêtir une tenue spéciale avec de nouveaux maillots roses.

 

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Une publication partagée par VRDR Rugby (@vrdrrugby)

Ce soir-là, il n’y avait pas que les maillots qui étaient roses. Le club a aussi développé tout un lot de goodies de couleur rose avec notamment des masques ou des ballons VRDR. Des lots dont les bénéfices ont été entièrement reversés à l’association partenaire.

“L’idée : un événement dans l’événement match.”

Hans Granell, Responsable Marketing du VRDR

Le club a également proposé à ses supporters une récolte de leurs tokens non utilisés. Les tokens sont des jetons échangés contre de l’argent par les supporters au stade. Un système de cashless qui leur permet ensuite d’utiliser cette monnaie officielle et spécifique au club dans les différentes buvettes et points de restaurations de l’enceinte. Ainsi, grâce à des urnes placées à proximité des buvettes, les supporters pouvaient faire don de leurs tokens restants afin d’alimenter la cagnotte pour la lutte contre le cancer.

De nombreuses autres animations étaient également proposées, dans le respect du protocole sanitaire. Parmi elles, un stand autour duquel s’étaient réunis les joueurs au repos pour signer des autographes et faire des photos avec les fans.

Les partenaires apportent leur contribution en participant à une vente aux enchères des maillots de match

Pour soutenir l’association drômoise, le VRDR a mis aux enchères les maillots roses portés par les joueurs durant ce match à thème. Une vente physique et digitale puisque 10 télévisions retransmettaient en direct les enchères dans les 1 600m2 de l’espace partenaire du stade Georges Pompidou.

Une solution que le club a trouvé afin de respecter la distanciation sociale de rigueur et les gestes barrières pour ainsi permettre à l’ensemble des partenaires d’assister et de participer à cette vente de maillots.

Jean-Daniel Desplanches

La vente aux enchères des maillots du VRDR

Les partenaires du club ont également pu assister à une exposition de Marianne Louge, photographe portraitiste et meilleur ouvrier de France, retraçant le parcours de guérison de ces héroïnes du quotidien qui luttent courageusement contre la maladie. L’exposition présente 6 femmes prises en charge par l’Institut du Sein (Ardèche). Ces photos sont issues d’un projet de “Photographie Thérapie“, dans lequel ces femmes ont pu assister à des améliorations de leur image corporelle tout au long de leur lutte contre le cancer. Le projet a permis aux patientes de retrouver leur féminité en les aidant à s’exprimer corporellement.

De 2013 à 2019, l’ensemble de ces événements réalisés par le VRDR ont permis de rapporter près de 28 000 € à l’association ACC 26. Cette année, le club a récolté plus de 21 000€ en une seule soirée. Le précédent record était de 9 500€ sur un seul match. C’est donc une très belle soirée pour le club drômois, qui a reversé la totalité de cette somme à l’association ACC 26 et à destination du Centre Léon Bérard de Lyon, qui lutte activement contre le cancer par des soins, des recherches et des enseignements en cancérologie.

La mascotte du VRDR contribue pleinement à la fan expérience au stade

Si vous êtes un lecteur régulier, vous devez savoir que pour nous, la mascotte est un élément indissociable de la fan experience. Souvent mise en avant dans nos articles, elle est le personnage accessible qui amuse petits et grands, anime le grand public ou les partenaires lors des matchs et des temps faibles.

Au Valence Romans Drôme Rugby, la mascotte représente un tigre. Dénommée Taïka, elle accueille les visiteurs, dès l’ouverture des portes du stade. Pendant le match, elle se déplace dans les tribunes pour rencontrer les supporters et partager quelques photo souvenirs. Cette année, en raison des protocoles et de la bulle sanitaire mise en place autour des joueurs, elle n’a pas accès au bord de pelouse.
Pour ce match sur le thème d’Octobre Rose, la mascotte avait également troquée son habituel maillot noir et blanc pour un maillot rose, comme les joueurs.

Jean-Daniel Desplanches

Taïka animant les tribunes du VRDR

Pendant la rencontre, la mascotte offrait des goodies aux enfants présents tout en s’amusant avec eux. Depuis quelques saisons, elle dispose même de son propre pistolet à propulsion pour envoyer des t-shirts et d’autres goodies à l’effigie du club directement dans les tribunes.
En fin de match, Taïka rejoint l’espace partenaire pour faire l’animation.

Une expérience fan en développement à Valence

Lucas Meysonnat, reporter Fanstriker et étudiant à Kedge Business School, réalise un projet étudiant de développement de la fan experience en coopération avec le VRDR. Il nous en dit plus dans l’épisode #53 de notre podcast Fanstriker.

Les matchs à thèmes sont légions dans le sport lors des rencontres à domicile. Que ce soit des actions engagées comme notre exemple du jour avec le VRDR qui agit pour la lutte contre le cancer du sein ou d’autres actions liées au calendrier comme la Saint-Valentin ou encore Halloween, les fans apprécient les efforts des clubs pour s’accorder avec le calendrier. 

Vous avez aimé cet article ?

Continuer la lecture

Suivez-nous

Nouveautés