Suis-nous
Inside Aviron Bayonnais Inside Aviron Bayonnais

Fan expérience en France

INSIDE CLUB : L’expérience fan au stade Jean Dauger avec l’Aviron Bayonnais

Ce samedi nous étions en immersion avec l’Aviron Bayonnais, à l’occasion de la réception du champion de France toulousain en TOP 14.

Publié

le

Des chants basques, des tifos et une mascotte déjantée. Une immersion qui vous prend aux tripes dans un pays où le rugby est roi. À Bayonne avec l’Aviron Bayonnais, c’est simple : l’expérience fan, ce sont les fans eux-mêmes. Aujourd’hui Fanstriker vous emmène découvrir une des meilleures ambiances du rugby français.

 

Nouvel inside en immersion dans un club de l’Ovalie. Cette fois-ci, c’est à Bayonne, au coeur du Pays Basque que nous nous rendons pour voir si l’ambiance du stade Jean Dauger est à la hauteur de sa réputation. Elie Benmergui, actionnaire de l’Aviron Bayonnais est notre hôte pour cette journée qui promet du spectacle.
En ce samedi 29 février, l’enceinte bayonnaise est à guichets fermés pour la réception du champion de France en titre le Stade Toulousain.

À quoi ressemble un jour de match à Bayonne ?

À notre arrivée à Bayonne, nous sommes reçu par Elie Benmergui. L’actionnaire majoritaire du club est également très investi dans le club, notamment dans la relation avec les supporters. Il est midi et les halles du centre-ville sont déjà bondées. Les supporters de l’Aviron et du Stade Toulousain sont déjà au rendez-vous, malgré la pluie, pour assurer l’ambiance.

La remontée de l’Aviron en Top 14 a été une aubaine pour les commerçants du centre-ville qui ont vu leur chiffre d’affaires augmenter de 30% les jours de match par rapport à la saison dernière. Dans cette journée en immersion, nous nous arrêtons au Bar du Marché, déjà plein à notre arrivée. Cet endroit propose une cuisine typique du pays Basque dans une ambiance très conviviale.

L'ambiance familiale du Bar du Marché

L’ambiance familiale du Bar du Marché

Une balade pour digérer dans les rues du centre-ville nous permet d’apprécier l’ambiance rugby qui règne dans chacun des bars. Nous nous arrêtons alors dans le bar Le Vestiaire, proche de l’emblématique stade des remparts. L’occasion de se mettre dans l’ambiance de l’avant-match en appréciant les chants basques entonnés a capela par les supporters locaux.

Enfin, après un passage devant la boutique du club, un petit arrêt à la brasserie de l’Aviron Bayonnais s’impose. Ce bel espace de réception est situé au dessus du club d’aviron et offre une agréable vue sur la rivière. Ce jour là, la brasserie est, comme le stade, “à guichets fermés”. Elle attend 400 personnes pour le repas d’avant-match.

Les animations d’avant match

L’heure du match approche, le coup d’envoi est prévu à 18h00. Aux abords du stade, les premiers spectateurs commencent à arriver… à pied. À Bayonne, il est possible de laisser sa voiture et de ne pas la toucher de la journée : un réel atout quand on connaît l’important problème que constitue l’accès au stade pour certains clubs.
À 2h00 du coup d’envoi, les joueurs arrivent et sont reçu avec une haie d’honneur orchestrée par les clubs de supporters et la mascotte du club Pottoka. Une vraie best practice en matière d’expérience fan.

Lors de leur arrivée au stade, les spectateurs ont la possibilité de prendre un drapeau, qu’ils devront reposer à la fin du match. L’Aviron Bayonnais a été le premier club à mettre en place cette initiative éco-responsable.
En tribune, des tifos sont également disposés sur les sièges avec un côté bleu ou blanc et au verso les paroles de la fameuse Pena Baiona.

Pour patienter encore avant l’arrivée des joueurs, le speaker tire au sort, avec l’aide de la mascotte, un abonné qui gagnera le droit de conduire une Mercedes (le partenaire officiel du club) pendant un an. L’originalité réside dans la façon d’annoncer le ou la gagnant(e). Le speaker demande à tout le stade de se lever, puis fait asseoir les spectateurs tribune par tribune, rang par rang, jusqu’à ce qu’il ne reste debout que le ou la gagnant(e). Une façon originale et efficace d’interagir avec le public à l’occasion d’un simple tirage au sort.

La gagnante du concours Mercedes avec Pottoka

La gagnante du concours Mercedes avec Pottoka

L'entrée sur la pelouse des joueurs

L’entrée sur la pelouse des joueurs

L’ultime étape de cet avant-match et sans doute la plus attendue est l’entrée des joueurs sur la pelouse. Depuis le bord de terrain, l’entonnement par près de 17 000 spectateurs de la Pena Baiona nous prend aux tripes alors que les joueurs pénètrent sur la pelouse par un tunnel gonflable représentant un basque aux couleurs de l’Aviron Bayonnais portant un béret. Une inspiration que nous retrouvons fréquemment dans le sport américain. Une bonne idée de la part du club pour asseoir un peu plus son identité visuelle dans le stade.

Tour d’horizon du stade Jean Dauger

Au stade Jean Dauger, l’Aviron Bayonnais propose six tarifs différents en tribune ou en pesage pour une capacité totale de presque 17 000 spectateurs. Des tarifs réduits pour les enfants et les étudiants permettent l’accès au stade à tous. À noter la présence de deux écrans géants qui affichent des statistiques en temps réel et à certains moments du match. Un outil qui apporte un certain confort pour les spectateurs dans le stade et laisse de belles opportunités pour le club.
Néanmoins, la présence d’une piste d’athlétisme entre les tribunes et le terrain (sur les longueurs) constitue un point négatif important du fait de l’éloignement des spectateurs. Autre bémol constaté pour les spectateurs : le manque de poubelles pour jeter ses déchets.

Plan du stade Jean Dauger

Plan du stade Jean Dauger

Des spectateurs investis en tribunes

Côté tribune, l’ambiance était au rendez-vous durant toute la rencontre. Les supporters bayonnais et toulousains se répondaient par des chants en l’honneur de leur équipe respective dans une atmosphère joyeuse. La tribune Europcar, inaugurée en 2015 dans le virage sud du stade, héberge le club emblématique de supporters “Le BOC” (Bayonnais d’Origine Certifiée). Avec ses drapeaux et ses chants, le BOC a grandement contribué à l’apport du “seizième homme” pour pousser les bayonnais vers une victoire méritée.

Le BOC, principal club de supporter de l'Aviron Bayonnais

Le BOC, principal club de supporter de l’Aviron Bayonnais

Quoi de mieux en retour qu’une magnifique communion entre les joueurs et le public en fin de match, des images qui se passent de commentaire.

La mascotte Pottoka a, elle aussi, joué son rôle à fond. Entre danses déjantées, galipettes et provocations du public, la plus ancienne mascotte de l’élite du rugby, a assuré le show pour ce match de gala. En témoigne son enthousiasme lorsqu’elle monte en tribune pour aller chercher la gagnante du concours Mercedes.

https://twitter.com/championsdudigi/status/1233861135318835203

Une monnaie interne pour l’Aviron Bayonnais

À l’heure du cashless et autres solutions de paiement, l’Aviron Bayonnais a développé sa propre monnaie interne. Un moyen de paiement sous forme de jetons appelé Ttantto. Un Ttantto coûte 3€. Les spectateurs peuvent échanger leurs euros contre des Ttantto via les 3 stands proposés ou via le personnel mobile dans les coursives qui se signale avec un drapeau spécifique.
L’objectif pour le club est de fluidifier les transitions lors des consommations et ainsi réduire le temps d’attente. C’est aussi un moyen de développer le sentiment d’appartenance à une communauté en l’occurence, celle de l’Aviron Bayonnais.
Dans les buvettes et snacks, on constate que les tarifs sont plutôt raisonnables avec le demi de bière ou le verre de vin à 1 Ttantto (3€) et des prix abordables sur les snacks.

Bien qu’il y ait parfois un peu d’attente sur les stands pour l’achat des Ttantto, les buvettes sont plutôt désengorgées et le système fonctionne bien. Le point négatif de ces espaces est simplement que beaucoup d’entre eux ne sont pas en dur ce qui donne une sensation d’installation provisoire. Néanmoins, l’ambiance n’en est pas moins festive.

La bodega, elle, constitue le principal lieu de rendez-vous des supporters en avant et en après-match.
Avant le match, l’ambiance était assurée par le groupe Patxi eta Konpania qui a su faire apprécier tout un répertoire de musiques basques pour mettre tout le monde dans l’ambiance.
Mais la fameuse “troisième mi-temps” tient aussi toutes ses promesses. Après le match les joueurs de Bayonne, encore en tenue, décident d’aller fêter la victoire à la bodega avec les supporters. Un acte fort qui résume l’expérience que l’on vit au stade Jean Dauger. Une expérience pleine de spontanéité, ce qui est rare dans le monde du sport professionnel.

Du côté des partenaires, l’Aviron Bayonnais propose, dans son stade Jean Dauger, de nombreux espaces de réception. Des loges refaites à neuf, un espace “palco” pour les officiels et un chapiteau, pour les partenaires du club, dans lequel il peut recevoir jusqu’à 1 500 convives pour se restaurer avant et après la rencontre.
Ce grand espace est en accord avec la politique du club de vivre grâce aux nombreuses entreprises locales plutôt que de dépendre d’un actionnaire unique.

Le chapiteau recevait 1 400 personnes ce samedi avant et après le match

Le chapiteau recevait 1 400 personnes ce samedi avant et après le match

Une expérience spontanée et quelques amélioration possibles pour les fans

Côté ambiance, l’expérience du stade Jean Dauger n’a rien à envier aux autres stades du Top 14. Mais dans l’optique d’améliorer encore ce point et de diversifier les publics présents, l’Aviron Bayonnais a prévu de créer pour la saison prochain un KOP de supportrices (un groupe de femmes supportrices) et une seconde mascotte, elle aussi féminine.

L’un des principaux points négatifs de cette expérience est l’outil en lui même, le stade. Celui-ci est vieillissant et inadapté au Top 14 ou encore au sport spectacle. C’est pourquoi, le club a pour projet de rénover entièrement le stade avec plusieurs projets d’améliorations : le fermer et le transformer en stade “à l’anglaise” pour tirer le meilleur parti de la ferveur qu’il y a autour de cette équipe.

À l’heure de faire notre bilan de cette expérience, certes, Jean Dauger est un stade ancien qui donne l’impression d’avoir été agrandi à la hâte mais lorsque l’on se met dans la peau du fan, tout cela devient accessoire et l’authenticité et l’âme dégagée par les supporters, le club et la ville toute entière prend une place beaucoup plus importante. À terme, la rénovation nécessaire du stade sera tout de même un moyen pour le club, de rendre l’expérience encore plus agréable pour un public déjà très engagé.

Vous avez aimé cet article ?

Le sport a cette particularité de rassembler les foules. C'est précisément cette raison qui me pousse à me rendre au stade dès que j'en ai l'occasion. Aujourd'hui, l'expérience fan est prépondérante dans le monde de l'Entertainment sportif et je souhaite, au travers de Fanstriker, inspirer ses acteurs en partageant ce que je vis en tant que fan de sport et fan de spectacle.

Fan expérience en France

Fan Park, concours, animations… la Charente-Maritime fête le Tour de France !

La Charente-Maritime a animé le passage du Tour de France 2020 dans son département en offrant plusieurs animations et opérations pour sa communauté.

Publié

le

Le Fan Park en Charente-Maritime tdf2020

Le Tour de France cyclisme parcours actuellement les régions françaises. Des régions qui accueillent l’événement au départ ou à l’arrivée d’une étape, ou qui voient passer l’événement sur leur territoire. Quoi qu’il en soit, cela permet d’assurer la promotion du patrimoine local et de proposer des animations au public.

 

Les 8 et 9 septembre, le département de la Charente-Maritime a eu l’honneur d’accueillir 2 étapes du Tour de France (la 10e et 11e étape). Le Tour de France est déjà passé plus de 60 fois dans le département depuis la création de la course. Néanmoins, cela faisait une vingtaine d’années qu’il n’était pas (re)passé ici. Les habitants de Charente-Maritime attendaient son retour avec impatience.

Pour souligner cette “échappée Maritime”, qui a traversé plus d’une quarantaine de communes, la région a mis en place plusieurs animations dont nous allons parler dans cet article.

La Charente-Maritime célèbre le vélo sur son territoire

La Charente-Maritime est un territoire où il fait bon de pédaler. Le Département compte pas moins de 4 300 km de pistes cyclables (soit plus que l’ensemble du parcours de la Grande Boucle).

Dans chaque commune, en bord de mer comme sur la route, le territoire était décoré aux couleurs du Tour de France et de la Charente-Maritime. Tous les acteurs du territoire se sont mobilisés pour faire de cet événement un moment unique. Les charentais-maritimes étaient aussi au rendez-vous lors de ces jours de fête pour profiter des animations, des spectacles, des expositions, et de toutes les surprises qui les attendaient sur le parcours.

Le Tour est une grande fête des passionnés de vélo mais pas uniquement. De très nombreuses animations initiées par les collectivités locales et le monde associatif ont été mises en place dans chaque commune tout au long du parcours : des signalisations originales, des installations de vélos colorés, de la musique, des expositions, fanions et autres banderoles… 

Des expositions étaient mises en place dans tout dans le Département et racontaient l’histoire du Tour de France et du vélo en Charente-Maritime.

Les habitants du département ont décoré leur vélo en jaune et l’ont exposé devant leur maison

Une idée simple pour engager les fans de vélo. Les collectivités locales ont invité les habitants du département à créer l’évènement en décorant leur propre vélo en jaune, la couleur du maillot de leader et du Tour de France. Ainsi devant plusieurs maisons, nous pouvions apercevoir des vélos vêtus de jaune. Original.

Des jeux concours sur les réseaux sociaux pour engager la communauté locale

Sur les réseaux sociaux, le département de la Charente Maritime a lancé un jeu concours avec le hashtag #MonVéloPrendLaPauseEn17 en proposant aux habitants de prendre en photo leur vélo dans un lieu atypique du département (une plage, un marais, etc.) et ainsi de poster leur photo sur les réseaux.

Un vélo électrique était en jeu pour le participant tiré au sort.

 

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

***JEU CONCOURS*** Tentez de Gagner un vélo électrique🚴‍♂️ En Balade à vélo en Charente-Maritime ? Partagez une photo de votre promenade sur votre compte personnel en mettant en scène votre vélo dans un lieu typique de la Charente-Maritime, sur un pont, dans un marais, près d’une plage, devant des carrelets… N’oubliez pas 👉d’indiquer #MonVéloPrendLaPauseEn17, 👉d’identifier @ma_charente_maritime sur votre publication, 👉d’être abonné à ce compte pour tentez de remporter …. Un vélo à assistance électrique ! La photo gagnante sera tirée au sort début juillet, bonne chance🍀 à tous. Règlement du jeu sur la.charente-maritime.fr #JeuConcours #EchappéeMaritime #TourDeFrance #charentemaritime

Une publication partagée par La Charente-Maritime (@ma_charente_maritime) le

Un Fan Park du Tour, limité à 1 500 personnes

Dans la ville de Châtelaillon-Plage, un Fan Park était aménagé pendant trois jours, du lundi 7 (journée de repos des coureurs) au mercredi 9 septembre. Un espace entièrement dédié au Tour de France. Plus de de 3 000 m2 d’animations pour s’amuser entre amis, en famille et vivre la course en direct.

Durant ces 3 jours, le public a pu profiter de cet espace similaire à une fan zone. Tous les publics étaient les bienvenus, fans du Tour, amoureux du vélo ou simples curieux.

Sur place, un écran géant retransmettait la course en direct. Les spectateurs pouvaient profiter des transats et des divers espaces de restauration.
Un espace d’informations était également installé pour informer les visiteurs sur le Tour ou les animations proposées. Et bien-sûr, le Fan Park proposait un grand nombre d’animations détaillées dans cette vidéo et plus bas dans notre article.

Dans le Fan Park, les animations étaient donc nombreuses, il y en avait pour tous, petits et grands.

  • Vélos billes, circuit de billes tracé dans le sable représentant les sites patrimoniaux de la Charente-Maritime.
  • Exposition d’anciens vélos de course et de maillots ayant fait le Tour de France.
  • Cyclophone, installations réalisées à partir de vélos et ayant chacune leurs particularités : émettre un son, comprimer l’air, faire circuler l’eau, produire de l’électricité…
  • Animation virtual bike et Xtrem Machine VR, immersion dans le monde interactif de la réalité virtuelle et découverte des sensations extrêmes sur le simulateur de cyclisme ou l’ Xtrem Machine 5D.
  • Parcours d’aventure, trampoline et mur d’escalade, parcours acrobatique, tyrolienne, ligne de vie, mur d’escalade, trampoline…
  • Atelier maquillage et clown sculpteur de ballons.
  • Vélo Smoothies, grâce aux energy bikes, préparation de smoothie tout frais mixé en pédalant.
  • Duo de clowns à vélo, elfes sur échasses, juchés sur de drôles de montures roulantes ou sur leurs échasses, ces artistes déambuleront pour vous surprendre tant par leurs drôles d’engins que par leur charme empreint de poésie et de bonne humeur. Le tout dans une ambiance musico-festive sur des reprises de rock, variété et ska.
  • Manège à vélo, manège à pédales pour petits et grands avec orgue de barbarie où toute la famille s’use les mollets pour le faire fonctionner.
  • Concerts
  • Atelier dessin, atelier de dessin pour enfants organisé par le club de cyclisme féminin professionnel afin d’imaginer et dessiner leur nouveau maillot.
  • Taille de pierre, la Pierre de Crazannes a proposé un atelier de taille de pierres en forme de maillot de cycliste.
  • Atelier découverte de “Loopi” l’application pour retrouver toute l’offre de randonnée cyclable en Charente-Maritime.
  • Animation culinaire, animation culinaire par Johann Leclerre de La Rochelle, Meilleur Ouvrier de France cuisinier et jeu pour gagner des panier de produits locaux.

Les mesures pour assurer la sécurité sanitaire

Pour que cette fête soit totale, des mesures sanitaires ont évidemment été prises par le préfet de la Charente-Maritime. Cette édition 2020 a été marquée par un enjeu de sécurité sanitaire fort lié à l’épidémie de COVID-19. Et exceptionnellement, le Tour de France s’est tenu début septembre 2020. C’est pourquoi, avec la fin de l’été et la rentrée le préfet de la Charente-Maritime doit aussi se préoccuper des enjeux de sécurité et de circulation, sur terre comme en mer.

Dans le contexte de l’épidémie du COVID-19, plusieurs dispositions ont été prises afin d’assurer la sécurité sanitaire des coureurs et du public qui souhaitaient être présent sur le parcours :

  • Respect des gestes barrières (distance physique, pas d’embrassades, lavage des mains réguliers…).
  • Interdiction de toucher les coureurs (distance physique, pas de selfie, ni d’autographe).
  • Annulation de la diffusion de la course sur écran géant à La Rochelle.
  • Déploiement d’agents de prévention sanitaire qui s’assureront de la mise à disposition de matériels tels que du gel hydro-alcoolique et sensibiliseront coureurs et spectateurs aux gestes barrières dans les villages étapes, le Fan Park et dans la caravane. 
  • Endroit clos pour l’accueil du Fan Park de Châtelaillon-Plage afin de maîtriser les flux de personnes, une jauge à 1500 visiteurs a été décidée.
  • Un centre de dépistage sera mis en place sur le Fan Park par l’Agence Régionale de Santé.

 

En complément de ces dispositions prises par l’organisateur et les villes étapes, le préfet a pris un arrêté pour rendre obligatoire le port du masque à l’occasion du Tour de France. Dans toutes les communes de la Charente-Maritime traversées par le Tour de France 2020, le port du masque de protection est obligatoire :

  • aux abords immédiats du parcours durant tout le passage.
  • en tout lieu de rassemblement du public ou tout endroit où la distanciation physique ne peut être respectée.
  • sur le site du Fan Park dans la commune de Chatelaillon-Plage.
  • dans la commune de Chateau-d’Oléron sur le site du village départ.
  • dans la commune de Saint-Martin-de-Ré sur le site du village arrivée.
  • dans la commune de Chatelaillon-Plage sur le site du village départ.

La Charente Maritime a réussi à faire vivre l’événement du Tour au delà du passage seul des coureurs ou de la caravane du Tour de France. 

Vous avez aimé cet article ?

Continuer la lecture

Suivez-nous

Nouveautés