Suis-nous
Journée sport et cancer Journée sport et cancer

Actu fan expérience

Une journée sport et cancer au stade Ernest Wallon

À l’initiative de l’oncopôle de Toulouse, cette journée organisée au stade Ernest Wallon avait pour thème le sport comme thérapie pour vaincre le cancer.

Publié

le

Les clubs sportifs s’investissent également pour des causes justes en dehors des terrains. Ce fut le cas du Stade Toulousain il y a quelques jours qui a organisé une journée spéciale dans son stade.

 

Née d’un partenariat entre l’Oncopôle de Toulouse, le Stade Toulousain, la CAMI et Malakoff Médéric Humanis, une journée sport et cancer a eu lieu le samedi 26 octobre dernier au stade Ernest Wallon à Toulouse. L’occasion de mettre en avant les bienfaits du sport contre la maladie.

Le planning, respecté à la lettre, a permis aux différents publics, confrontés ou non à la maladie, d’être sensibilisés aux méthodes alternatives, comme le sport, employées dans la lutte contre le cancer. La journée s’est ainsi divisée en deux parties. La matinée était consacrée à des conférences à destination des professionnels de santé. L’après-midi, le grand public a pu découvrir plusieurs ateliers sportifs sur un terrain annexe du stade. En fin d’après-midi, un match de gala s’est même tenu entre patients et anciens joueurs du club.

Une matinée de conférences pour donner le ton de cette journée “sport et cancer”

Il ne fallait pas arriver en retard pour entendre le discours d’ouverture de Michel Attal. Le professeur de l’oncopôle, à l’initiative du projet, a ouvert cette journée sur les coups de 9h00. L’entrée à cet événement étant gratuite (mais sur inscription au préalable), la salle prairie des filtres du stade Ernest Wallon a ainsi été investie toute la matinée par des professionnels de santé, venus en apprendre davantage sur ce sujet très contemporain de la thérapie par le sport.

Dans cette première partie de matinée, différents professionnels sont intervenus, chacun dans leur domaine de compétences et les différentes institutions gravitant autour de ce sujet étaient représentées. Ainsi, suite au discours du Professeur Michel Attal, du Professeur Daniel Rougé (Toulouse Métropole) et de Christèle Gautier venue représenter le Ministère des Sports, le public a notamment eu droit à une conférence de Jean-Paul Doutreloux, doyen de l’UFR STAPS de Toulouse, sur le thème de la connaissance des bases anatomiques et biologiques de l’effort.

Conférence sport et cancer

Une succession de conférences illustrant les bienfaits de la thérapie par le sport

Après une pause permettant à tout le monde de profiter, autour d’un café, de la vue que la salle offre sur les travées rouges et noires du stade Ernest Wallon, les conférences ont repris avec les derniers intervenants de la matinée. Parmi eux, Thomas Ginsbourger et la docteur Stéphanie Motton représentaient respectivement la CAMI et l’association RUBies. Ces deux intervenants sont venus présenter des exemples en pré-traitement et en post cancer. Ils ont ainsi mis en avant les actions de la CAMI mais aussi du Stade Toulousain dans le soutien à l’association RUBies. Au travers d’une courte vidéo ils ont notamment dévoilé le travail que réalise le club. Celui-ci permet ainsi occasionnellement aux patients de RUBies de rencontrer des joueurs dans l’enceinte du stade ainsi que d’échanger quelques ballons avec eux sur les terrains d’entraînement. Une expérience unique pour ces personnes qui leur donne un peu plus de force dans leur combat. 

Le discours de clôture du président Lacroix

La matinée s’est achevée par un discours du Président du Stade Toulousain, Didier Lacroix. Dans lequel il a longuement expliqué les raisons qui ont poussé le club à s’investir dans ce projet.

Ce qui est important c’est que le leader du moment dans ce territoire, doit véritablement travailler dans le sens des maux de notre société et se bouger en tant que tel. Donc dans ce que nous essayons de faire, il y a cette première étape sur ce qu’a fait l’oncopôle et des discussions pour savoir ce qu’on peut faire. Quand vous savez que dans votre ville il y a une activité qui s’appelle Les RUBies, il faudrait être con de ne pas se poser la question de savoir qu’est-ce que l’on peut faire ensemble.”

Le président toulousain a également insisté sur le rôle que le club endosse au sein de ce projet.

Notre discours est entendu, grâce à l’histoire de ce club, grâce à ses joueurs emblématiques, grâce à ses dirigeants qui ont voulu creuser ce sillon depuis de nombreuses années pour savoir ce que l’on fait de ce Stade Toulousain. […] Ce qui est important quand nous avons discuté dans les premières minutes avec le professeur Attal, c’est de savoir comment on va se servir de cette exemplarité pour passer de quelques dizaines de patients, de participants, [à des dizaines d’autres]? Comment vont-ils en parler autour d’eux, comment allons-nous faire des échos ?

Des stands de découvertes de plusieurs associations lors d’une après-midi ouverte à tous

Sur le terrain synthétique du complexe, l’après-midi était l’occasion pour des malades et pour le grand public de découvrir les initiatives que différentes associations de la région toulousaine proposent. Plusieurs associations étaient donc présentes sur le terrain. Parmi elles, CAMI Sport & Cancer, RUBies, Solution Riposte, Dragon Ladies ou encore TUC Aviron. Chaque stand proposait ainsi une initiation gratuite au sport dont il faisait l’objet. Ainsi, toute l’après-midi, petits et grands ont pu jouer au tennis, au rugby ou encore au tir à l’arc à quelques mètres du stade Ernest Wallon.

Rencontre avec Germaine, pratiquante de RUBies depuis sa création

Pouvez-vous m’expliquer en quelques mots ce que sont les RUBies ?

“Les RUBies donc c’est “Rugby Union Bien-être santé” et donc c’est un rugby qui a été adapté pour les personnes touchées par le cancer. C’est un projet qu’ont émis l’oncopôle et la FFR. C’est du rugby à 5, du rugby toucher. Il n’y a aucun plaquage et ça va permettre pour les femmes et les hommes qui ont eu cette maladie de pouvoir reprendre tranquillement une activité et je dirais combattre la maladie. Du fait de bouger, c’est vrai qu’ils vont retrouver une certaine mobilité et vraiment du plaisir. On retrouve les règles du rugby mais sans le plaquage et vraiment avec le côté ludique de partager, de sortir de chez soi, d’être en groupe et d’avoir du plaisir tout en trouvant autre chose.”

Vous, personnellement, comment avez-vous connu les RUBies ?

“J’ai été touchée deux fois par le cancer et c’est ma gynécologue qui m’a parlé de ce projet. J’ai appelé Françoise Dallenque qui était en charge de la création, dès que ça a pu se faire j’ai essayé et ça fait maintenant 5 ans. Donc la toute première année où les RUBies ont vu le jour je faisais déjà partie de l’équipe.”

Le fait que cette journée se passe ici à Ernest Wallon, est-ce que cela a une signification particulière ? Que pensez-vous du fait que le Stade Toulousain s’associe à cette initiative ?

“Déjà c’est vrai que le fait de jouer ici, de faire du rugby ici c’est vraiment très symbolique. Ça fait rêver et je dirais que c’est presque la finalité d’un parcours et c’est vrai que de se voir jouer là, de partager et d’être ici c’est mythique, c’est le rêve.”

Match de gala

Match de gala organisé par l’association avec d’anciens joueurs professionnels du Stade Toulousain

Une réussite totale pour cette journée au stade

La journée sport et cancer s’est conclue par un match de gala avec les règles des RUBies mêlant des patients à des anciens joueurs professionnels du Stade Toulousain. L’objectif de la journée était de faire connaître et de mettre en avant les différentes initiatives qui existent pour vaincre le cancer par le sport. Tout en permettant aux personnes touchées par cette maladie de vivre une journée formidable. Vu les sourires affichés par l’ensemble des nombreux protagonistes de cette journée, la mission semble avoir été accomplie. Une très belle initiative et un superbe motif d’espoir dans le combat contre le cancer !

Pour le Stade Toulousain, l’objectif est avant tout de s’investir dans la vie et les démarches déjà existantes de sa communauté. Mais l’organisation d’une journée de ce type dans son stade permet également de faire venir un public différent, nouveau qui n’a peut-être jamais eu l’occasion de passer les portes de l’enceinte et encore moins de rencontrer des personnalités du club. 
En réalisant cette action, le club diffuse une bonne image auprès du grand public et tisse un lien fort avec les visiteurs qui auront pu assister à cet événement.

Vous avez aimé cet article ?

Le sport a cette particularité de rassembler les foules. C'est précisément cette raison qui me pousse à me rendre au stade dès que j'en ai l'occasion. Aujourd'hui, l'expérience fan est prépondérante dans le monde de l'Entertainment sportif et je souhaite, au travers de Fanstriker, inspirer ses acteurs en partageant ce que je vis en tant que fan de sport et fan de spectacle.

Fan expérience en France

Fan Park, concours, animations… la Charente-Maritime fête le Tour de France !

La Charente-Maritime a animé le passage du Tour de France 2020 dans son département en offrant plusieurs animations et opérations pour sa communauté.

Publié

le

Le Fan Park en Charente-Maritime tdf2020

Le Tour de France cyclisme parcours actuellement les régions françaises. Des régions qui accueillent l’événement au départ ou à l’arrivée d’une étape, ou qui voient passer l’événement sur leur territoire. Quoi qu’il en soit, cela permet d’assurer la promotion du patrimoine local et de proposer des animations au public.

 

Les 8 et 9 septembre, le département de la Charente-Maritime a eu l’honneur d’accueillir 2 étapes du Tour de France (la 10e et 11e étape). Le Tour de France est déjà passé plus de 60 fois dans le département depuis la création de la course. Néanmoins, cela faisait une vingtaine d’années qu’il n’était pas (re)passé ici. Les habitants de Charente-Maritime attendaient son retour avec impatience.

Pour souligner cette “échappée Maritime”, qui a traversé plus d’une quarantaine de communes, la région a mis en place plusieurs animations dont nous allons parler dans cet article.

La Charente-Maritime célèbre le vélo sur son territoire

La Charente-Maritime est un territoire où il fait bon de pédaler. Le Département compte pas moins de 4 300 km de pistes cyclables (soit plus que l’ensemble du parcours de la Grande Boucle).

Dans chaque commune, en bord de mer comme sur la route, le territoire était décoré aux couleurs du Tour de France et de la Charente-Maritime. Tous les acteurs du territoire se sont mobilisés pour faire de cet événement un moment unique. Les charentais-maritimes étaient aussi au rendez-vous lors de ces jours de fête pour profiter des animations, des spectacles, des expositions, et de toutes les surprises qui les attendaient sur le parcours.

Le Tour est une grande fête des passionnés de vélo mais pas uniquement. De très nombreuses animations initiées par les collectivités locales et le monde associatif ont été mises en place dans chaque commune tout au long du parcours : des signalisations originales, des installations de vélos colorés, de la musique, des expositions, fanions et autres banderoles… 

Des expositions étaient mises en place dans tout dans le Département et racontaient l’histoire du Tour de France et du vélo en Charente-Maritime.

Les habitants du département ont décoré leur vélo en jaune et l’ont exposé devant leur maison

Une idée simple pour engager les fans de vélo. Les collectivités locales ont invité les habitants du département à créer l’évènement en décorant leur propre vélo en jaune, la couleur du maillot de leader et du Tour de France. Ainsi devant plusieurs maisons, nous pouvions apercevoir des vélos vêtus de jaune. Original.

Des jeux concours sur les réseaux sociaux pour engager la communauté locale

Sur les réseaux sociaux, le département de la Charente Maritime a lancé un jeu concours avec le hashtag #MonVéloPrendLaPauseEn17 en proposant aux habitants de prendre en photo leur vélo dans un lieu atypique du département (une plage, un marais, etc.) et ainsi de poster leur photo sur les réseaux.

Un vélo électrique était en jeu pour le participant tiré au sort.

 

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

***JEU CONCOURS*** Tentez de Gagner un vélo électrique🚴‍♂️ En Balade à vélo en Charente-Maritime ? Partagez une photo de votre promenade sur votre compte personnel en mettant en scène votre vélo dans un lieu typique de la Charente-Maritime, sur un pont, dans un marais, près d’une plage, devant des carrelets… N’oubliez pas 👉d’indiquer #MonVéloPrendLaPauseEn17, 👉d’identifier @ma_charente_maritime sur votre publication, 👉d’être abonné à ce compte pour tentez de remporter …. Un vélo à assistance électrique ! La photo gagnante sera tirée au sort début juillet, bonne chance🍀 à tous. Règlement du jeu sur la.charente-maritime.fr #JeuConcours #EchappéeMaritime #TourDeFrance #charentemaritime

Une publication partagée par La Charente-Maritime (@ma_charente_maritime) le

Un Fan Park du Tour, limité à 1 500 personnes

Dans la ville de Châtelaillon-Plage, un Fan Park était aménagé pendant trois jours, du lundi 7 (journée de repos des coureurs) au mercredi 9 septembre. Un espace entièrement dédié au Tour de France. Plus de de 3 000 m2 d’animations pour s’amuser entre amis, en famille et vivre la course en direct.

Durant ces 3 jours, le public a pu profiter de cet espace similaire à une fan zone. Tous les publics étaient les bienvenus, fans du Tour, amoureux du vélo ou simples curieux.

Sur place, un écran géant retransmettait la course en direct. Les spectateurs pouvaient profiter des transats et des divers espaces de restauration.
Un espace d’informations était également installé pour informer les visiteurs sur le Tour ou les animations proposées. Et bien-sûr, le Fan Park proposait un grand nombre d’animations détaillées dans cette vidéo et plus bas dans notre article.

Dans le Fan Park, les animations étaient donc nombreuses, il y en avait pour tous, petits et grands.

  • Vélos billes, circuit de billes tracé dans le sable représentant les sites patrimoniaux de la Charente-Maritime.
  • Exposition d’anciens vélos de course et de maillots ayant fait le Tour de France.
  • Cyclophone, installations réalisées à partir de vélos et ayant chacune leurs particularités : émettre un son, comprimer l’air, faire circuler l’eau, produire de l’électricité…
  • Animation virtual bike et Xtrem Machine VR, immersion dans le monde interactif de la réalité virtuelle et découverte des sensations extrêmes sur le simulateur de cyclisme ou l’ Xtrem Machine 5D.
  • Parcours d’aventure, trampoline et mur d’escalade, parcours acrobatique, tyrolienne, ligne de vie, mur d’escalade, trampoline…
  • Atelier maquillage et clown sculpteur de ballons.
  • Vélo Smoothies, grâce aux energy bikes, préparation de smoothie tout frais mixé en pédalant.
  • Duo de clowns à vélo, elfes sur échasses, juchés sur de drôles de montures roulantes ou sur leurs échasses, ces artistes déambuleront pour vous surprendre tant par leurs drôles d’engins que par leur charme empreint de poésie et de bonne humeur. Le tout dans une ambiance musico-festive sur des reprises de rock, variété et ska.
  • Manège à vélo, manège à pédales pour petits et grands avec orgue de barbarie où toute la famille s’use les mollets pour le faire fonctionner.
  • Concerts
  • Atelier dessin, atelier de dessin pour enfants organisé par le club de cyclisme féminin professionnel afin d’imaginer et dessiner leur nouveau maillot.
  • Taille de pierre, la Pierre de Crazannes a proposé un atelier de taille de pierres en forme de maillot de cycliste.
  • Atelier découverte de “Loopi” l’application pour retrouver toute l’offre de randonnée cyclable en Charente-Maritime.
  • Animation culinaire, animation culinaire par Johann Leclerre de La Rochelle, Meilleur Ouvrier de France cuisinier et jeu pour gagner des panier de produits locaux.

Les mesures pour assurer la sécurité sanitaire

Pour que cette fête soit totale, des mesures sanitaires ont évidemment été prises par le préfet de la Charente-Maritime. Cette édition 2020 a été marquée par un enjeu de sécurité sanitaire fort lié à l’épidémie de COVID-19. Et exceptionnellement, le Tour de France s’est tenu début septembre 2020. C’est pourquoi, avec la fin de l’été et la rentrée le préfet de la Charente-Maritime doit aussi se préoccuper des enjeux de sécurité et de circulation, sur terre comme en mer.

Dans le contexte de l’épidémie du COVID-19, plusieurs dispositions ont été prises afin d’assurer la sécurité sanitaire des coureurs et du public qui souhaitaient être présent sur le parcours :

  • Respect des gestes barrières (distance physique, pas d’embrassades, lavage des mains réguliers…).
  • Interdiction de toucher les coureurs (distance physique, pas de selfie, ni d’autographe).
  • Annulation de la diffusion de la course sur écran géant à La Rochelle.
  • Déploiement d’agents de prévention sanitaire qui s’assureront de la mise à disposition de matériels tels que du gel hydro-alcoolique et sensibiliseront coureurs et spectateurs aux gestes barrières dans les villages étapes, le Fan Park et dans la caravane. 
  • Endroit clos pour l’accueil du Fan Park de Châtelaillon-Plage afin de maîtriser les flux de personnes, une jauge à 1500 visiteurs a été décidée.
  • Un centre de dépistage sera mis en place sur le Fan Park par l’Agence Régionale de Santé.

 

En complément de ces dispositions prises par l’organisateur et les villes étapes, le préfet a pris un arrêté pour rendre obligatoire le port du masque à l’occasion du Tour de France. Dans toutes les communes de la Charente-Maritime traversées par le Tour de France 2020, le port du masque de protection est obligatoire :

  • aux abords immédiats du parcours durant tout le passage.
  • en tout lieu de rassemblement du public ou tout endroit où la distanciation physique ne peut être respectée.
  • sur le site du Fan Park dans la commune de Chatelaillon-Plage.
  • dans la commune de Chateau-d’Oléron sur le site du village départ.
  • dans la commune de Saint-Martin-de-Ré sur le site du village arrivée.
  • dans la commune de Chatelaillon-Plage sur le site du village départ.

La Charente Maritime a réussi à faire vivre l’événement du Tour au delà du passage seul des coureurs ou de la caravane du Tour de France. 

Vous avez aimé cet article ?

Continuer la lecture

Suivez-nous

Nouveautés