Suis-nous
HSBC Sevens Series Paris 2017 HSBC Sevens Series Paris 2017

Fan expérience en France

Festive, surprenante et même un peu folle, notre expérience du HSBC Sevens Series Paris

La fan expérience au HSBC Sevens Series Paris 2017 au stade Jean-Bouin ce weekend était incroyable et déjantée.

Publié

le

Ce week-end se déroulait au stade Jean-Bouin à Paris l’avant-dernière étape du HSBC Paris Sevens Series. Retour sur l’expérience déjantée proposée aux fans durant ces deux jours.

 

Le HSBC Paris machin quoi ? 

HSBC Paris Sevens Series. Ok, pas très parlant on l’avoue. C’est une étape du circuit mondial de Rugby à 7 joueurs, un événement encore malheureusement peu connu du grand public. Le Rugby à 7, c’est une version plus rapide et plus dynamique que le rugby “classique”. Moins de contact, de plaquages et de mêlées, 7 joueurs par équipe, le même terrain et des matchs de deux fois 7 minutes. En résumé de l’action en continu, une pluie d’essais et des gestes techniques impressionnants. Le tournoi passe par la France pour deux journées au cours desquelles 16 équipes internationales s’affrontent. C’est donc plus de 15 matchs par jour et l’occasion de voir jouer des équipes peu habituelles dans le rugby comme la Russie, l’Espagne, le Kenya ou le Japon. Il y a bien sûr l’équipe de France de Rugby 7 qui y participe et qui a grandement besoin de ses supporters pour une fois qu’elle joue à la maison ! 

[KGVID]https://fanstriker.com/wp-content/uploads/2017/05/IMG_0490.mov[/KGVID]

Un tournoi de Rugby pas comme les autres

Qui dit format original de compétition, dit forcément expérience fan un peu particulière. Les matchs se déroulant de 9h du matin à 18h, il est possible d’entrer et sortir du stade comme on l’entend, de s’asseoir un peu où on veut dans le stade et de passer du temps dans le village d’animations et aux buvettes. Plutôt cool et peu habituel ! 

Village animation HSBC Paris7sLaure GRUFFAT | Fanstriker

Village animation HSBC Paris7s

Mais ce qui l’est encore plus, c’est l’atmosphère complètement folle des tribunes. L’ambiance est plus proche d’un festival que d’un événement sportif : les supporters sont déguisés et se prêtent au jeu à fond. Les tribunes sont éclectiques et cosmopolites : toutes les nations sont mélangées et les différents supporters discutent entre eux. C’est une véritable fête du rugby pour tous ! La forte affluence et les tribunes presque pleines ont rajouté encore un peu plus de feu à ce tournoi. On retiendra, pour la petite anecdote, que le public français a été très réactif et solidaire en improvisant une chanson “Libérez le mec en slip” sur l’air de la Marseillaise (sacrilège quand même !) suite à une petite intervention de la sécurité sur un fan qui avait trop chaud.  

Déguisements des supporters du Paris7s@Paris7s

Déguisements des supporters du Paris7s

Quelques surprises dans les animations 

Même si l’on a retrouvé les classiques des animations stade : speaker, pom-pom girls, dance-cam, clapping et musique, on a été surpris par quelques originalités. Le sponsor HSBC a installé un canon géant tirant des ballons de rugby au milieu du terrain qu’une sélection de fans accompagnée par des pro devaient rattraper. Le “show” d’avant-finales était réalisé sur la thématique du Moulin Rouge et de la culture française avec chansons traditionnelles, un accordéon, des claquettes et un French can-can : un poil cliché mais complètement dans l’atmosphère du tournoi. 

Les français à l’honneur 

La part belle a été faite aux français durant ce tournoi. Tout d’abord les supporters, nombreux et présents qui ont donné de la voix pour leur équipe et qui ont fait de cet événement une réussite. Puis les joueurs de l’équipe de France qui ont organisé un clapping à la fin de leur dernier match pour célébrer la fin de carrière de leur capitaine et effectué un tour d’honneur pour saluer les spectateurs (comme toutes les équipes d’ailleurs). Les joueurs du Stade Français (club résident de Jean-Bouin) ont aussi fait une apparition surprise sur la pelouse pour célébrer leur tout récent titre au Challenge Européen acquis quelques jours plus tôt. Enfin, un tifo géant pour promouvoir la candidature de la France à l’organisation de la Coupe du Monde de Rugby en France en 2023 a été déployé en tribunes.

Animations par HSBC dans le stade et autour.@Twitter

Animations par HSBC dans le stade et autour.

La recette du succès 

On a donc littéralement adoré notre expérience fan au Paris7s cette année ! Très peu de temps morts, du beau jeu, une fluidité dans le déroulement des matchs et des animations, une ambiance de fou et vraiment accessible à tous les publics : fans de rugby ou curieux, familles, amis, français ou étrangers… On ne s’est jamais ennuyé et on n’a pas vu passer les 7 heures passées au stade. Oui oui 7 heures quand même, et personne ne nous a obligé, promis !

https://twitter.com/fanstriker/status/863396452801937408

Presque un sans faute

Le seul petit bémol que l’on peut retenir de cet événement est le service de restauration, pas vraiment à la hauteur : 35 minutes d’attente, stocks épuisés (à 13h30), rapport qualité-prix pas au rendez-vous. Pour la boutique aussi, impossible de trouver autre chose que des maillots en taille XL pour les filles le dimanche midi : probablement victimes de leur succès. On dira que ce sont les points à améliorer pour l’année prochaine !  

Que vous soyez fans de Rugby ou novices, ne ratez pas cet événement l’année prochaine ! Et nous on garde un oeil sur l’étape féminine du Sevens Series qui se déroule à Clermont-Ferrand les 24 et 25 juin prochain. 

Poursuivez la discussion avec nous via twitter

Poursuivez la lecture sur cette thématique

Vous avez aimé cet article ?

Passionnée, supportrice et grande curieuse, j'ai à cœur de partager ma vision des événements. Convaincue du rôle central que les fans ont à jouer dans le développement du sport, je suis ravie de pouvoir mettre en lumière les bonnes pratiques qui peuvent servir d'exemple et d'inspiration à tous grâce à Fanstriker. Passionate, curious by nature, and a true fan, I like to share my vision about sport events. I am convinced that fans have a considerable part to play to develop the sport economy. Through Fanstriker I aim at bringing to light the best practices that can serve as an example or an inspiration.

Continuer la lecture
Publicité

Fan expérience en France

Fans ambassadeurs au Dijon FCO pour la visite du nouveau centre

Pour présenter ses nouvelles infrastructures, le Dijon FCO a invité ses fans ambassadeurs les plus actifs sur les réseaux sociaux.

Publié

le

Pour présenter son nouveau centre d’entrainement, le club du Dijon FCO a invité ses fans les plus actifs sur les réseaux sociaux pour partager leur visite avec sa communauté. 

 

Une très bonne initiative qui nous vient de Bourgogne et plus particulièrement de Côte-d’Or, à Dijon où le club a eu l’idée de s’appuyer sur sa communauté de fans les plus actifs sur les réseaux sociaux pour partager les premières images de son tout nouveau centre d’entrainement. 

Des supporters ambassadeurs 

Des opérations de communication ou de promotion de ce type sont courantes pour les clubs. Mais elles s’adressent généralement à des personnalités et influenceurs pour bénéficier de leur large audience. 
Le 11 juin dernier, le club du Dijon FCO a invité une trentaine de ses fans à découvrir le nouveau centre d’entrainement. Une visite qu’ils ont été invités à partager sur leurs propres réseaux sociaux avec le hashtag #Lenouveaucentreenexclu pour ainsi partager avec la communauté dijonnaise. 

 

Parmi eux, un supporter a fait le déplacement du Portugal pour découvrir le nouveau centre du club.

Les fans les plus actifs sur les réseaux sociaux

La communauté de fans du Dijon FCO est à « taille humaine ». C’est sur cette communauté que le service communication du club dijonnais s’est appuyé en sélectionnant les membres qui participent le plus sur Twitter, Facebook et Instagram. Un souhait du club d’avoir des fans issus de l’ensemble des plateformes sociales et de présenter le nouveau centre d’une autre manière que la voie classique d’une communication basique.

“On a conscience que les autres supporters suivent la plupart des followers présents vendredi.”

Jérémy Ecoffet, Community Manager et créateur de contenus vidéos au Dijon FCO

Une façon d’exploiter les données disponibles sur les différents réseaux sociaux. Les superfans sur Facebook sont visibles sur chacune des pages. Sur Twitter et Instagram, il est assez simple d’observer les followers les plus présents dans les commentaires des publications ou via un hashtag précis.  

 

Un moment de rencontre entre fans

Après une longue période compliquée due au Covid19, cet événement permet aussi au club de créer du lien avec ses fans mais aussi de créer la rencontre entre les membres de sa communauté. Cela a également permis à beaucoup d’entre eux d’échanger de vive voix plutôt qu’à travers les réseaux sociaux.

Une visite en présence du Président Olivier Delcourt qui a permis de répondre en direct aux questions des supporters. Et quelque part rassurer sur les ambitions du club pour l’avenir.  
Cet échange correspond pleinement aux valeurs du DFCO où la proximité et l’aspect familial occupent une place prépondérante.

Une bonne idée donc née en interne et dont le club indique que cet événement n’était qu’une étape car d’autres visites avec les supporters seront organisées. Le service communication du DFCO souhaite développer cet esprit novateur et toujours proposer de nouveaux concepts à ses supporters.

Article précédent
Poursuivez la lecture sur cette thématique

Vous avez aimé cet article ?

Continuer la lecture

Fan expérience en France

L’opération “La banderole des supporters” par TF1

La chaine TF1 a lancé depuis mars l’opération “La banderole des supporters” qui permet aux fans français d’envoyer leur message aux bleus.

Publié

le

Toujours sans public au raison du couvre-feu à 21h, la rencontre entre l’équipe de France et le Pays de Galles affichera cependant quelques messages des fans français dans les tribunes de l’Allianz Riviera de Nice avec une banderole des supporters.

 

La chaine TF1 a lancé à l’occasion des 100 jours avant le lancement de l’Euro 2020 (le 3 mars dernier), l’opération #LaBanderoleDesSupporters. 

 

Une opération de fan engagement 

Certainement la star de l’épisode Covid 19, la bâche s’est largement déclinée dans les enceintes sportives. Pour le premier match de préparation avec le groupe France qui jouera l’Euro 2020, la chaine TF1 co-diffuseur de la compétition a imaginé une opération de fan engagement. 

 

 

Depuis le 3 mars, les supporters français peuvent “déclarer leur flamme” aux Bleus sur les réseaux sociaux en utilisant le hashtag #LaBanderoleDesSupporters et sur une page web dédiée. La chaine a exploité cette opération à plusieurs reprises sur ses médias sociaux pour animer sa communauté avec des jeux concours. 

Selon TF1, plus de 2 000 messages ont été envoyés pour ce match. Et plus de 1 500 de ces messages sont imprimés sur une grande toile placée derrière l’un des buts de l’Allianz Riviera de Nice. 

Et c’est ce soir, le mercredi 2 juin que le public et les fans peuvent découvrir cette banderole. Sur cette banderole, nous pouvons lire “La Banderole Des Supporters de TF1″ et le message ‘Unis avec les Bleus” composé avec l’ensemble des messages des supporters. 

 

Poursuivez la lecture sur cette thématique

Vous avez aimé cet article ?

Continuer la lecture