Suis-nous
Supporter qui attend Supporter qui attend

Fan expérience en France

La mi-temps, un moment privilégié pour l’expérience fan

La mi-temps, ce moment si particulier dans le sport mais tellement important. Sais-ton vraiment quelle attitude adopter pour satisfaire les fans ?

Publié

le

La mi-temps, ce moment si particulier dans le sport mais tellement important. Quels sont les différents comportements des fans ? Sait-on vraiment quelle attitude adopter pour tous les satisfaire ?

 

Qu’elle dure 10, 15 voir 30 minutes, la mi-temps est le moment perçu en France comme une pause de manière générale. Véritable moment de récupération pour les joueurs, long moment d’attente et d’anxiété pour les spectateurs. Ce temps de pause représente cependant un vrai challenge pour les clubs et les marques partenaires.

Alors que font les fans pendant la mi-temps ?

Pendant la mi-temps des matchs, on peut observer plusieurs attitudes.
Il y a les “courageux affamés”, ceux qui vont faire une queue monstre pour commander un combo sandwich – boisson à 8 € (prix vu au parc des Princes). Ce sont ceux-là même qui, pour la majorité des cas, ratent une partie du match. Selon la “stratégie” adoptée, le spectateur choisit de quitter sa place avant la fin de la première mi-temps pour éviter l’affluence devant les snacks de restauration. Ou bien, il choisit de ne rien rater de la première mi-temps et prend son mal en patience dans la longue file d’attente au risque de rater le retour des joueurs pour la seconde période. Cette stratégie est assez risquée car il y a de grandes chances que l’on lui dise, après 10 minutes d’attente : “Ah désolé monsieur, il ne reste que de l’eau à 4 € et des bonbons”. Vraiment pas de chance.

Deux fans pendant la pause cigarette

Deux fans pendant la pause cigarette

On peut aussi croiser les fumeurs, à qui l’appel de la nicotine est trop fort pour ne pas résister. Ils sortent bien souvent en groupe dans l’espace réservé (il y a en général toujours une personne qui ne fume pas mais qui accompagne par solidarité). Ils en profitent pour refaire le match comme pour se donner de la voix pour le second round. C’est un bon moyen de discuter avec les autres spectateurs.

La mi-temps est aussi le moment choisi par beaucoup pour effectuer la fameuse “pause pipi” réglementaire. Ce moment où il y a tout intérêt à être parmi les premiers à investir les toilettes. Car après plusieurs passages, il n’y a aucune garantie sur la propreté de l’espace.
Selon les stades, c’est souvent même un endroit où l’on pourrait lancer le concours de la personne la plus rapide, tant le temps passé à l’intérieur se doit d’être le plus court possible (odeur, propreté, et j’en passe des plus belles). 

Dans les loges VIP, il y a ceux pour qui manger, boire et discuter est le moment attendu de cette soirée. Petits fours, boissons à volonté, échanges cordiaux, rencontres, business, c’est LE moment par excellence. 

“Lors de la mi-temps, je dois avouer que je m’ennuie assez. Si je ne fume pas et ne souhaite pas dépenser de l’argent pour acheter à manger, j’ai peu d’alternatives pour me divertir. Les animations sont assez pauvres et proposées qu’à une partie infime du stade.”

Stéphanie, supportrice du FC Lorient 

Et enfin, il y a les autres. Les indécis, les fainéants, les satisfaits, les non dépensiers. Tous ceux qui restent paisiblement à leur place. A eux tous, ils représentent la majorité du public dans le stade. Alors que font-ils ? Et bien ils attendent en observant ce qu’il se passe autour de leur périmètre.
Bien souvent, ils observent le “show” proposé. Selon les sports et les clubs, celui-ci est plus ou moins attractif. 

Des fans qui attendent dans le stadeNYTIMES

Des fans qui attendent dans le stade

Une majorité qui représente un potentiel sous-exploité aujourd’hui

Imaginez, 20 000 personnes prêtent à vous écouter, à vous regarder, ou encore à participer. C’est un sacré potentiel non ? Actuellement, pour la majorité des cas, ces personnes restent inactives pendant la durée du break. Elles ne consomment pas, ne s’investissent pas non plus pour la simple et bonne raison que personne ne s’occupe d’elles.
C’est le constat flagrant que nous avons fait lors de nos différentes expéditions dans les stades en France.

La mi-temps c’est leur match. Leur moment de gloire, de participation, de passion et d’échange. 

Il faut faire en sorte que les spectateurs attendent la mi-temps avec impatience. Car ils deviennent à leur tour les acteurs de leur expérience. Ce sont eux les stars et personne d’autre. Pour les marques, il s’agit d’une audience disponible qu’elle peut facilement atteindre. L’objectif pour les clubs et leurs partenaires doit être de faire participer les fans à l’occasion de ce moment privilégié. Créer un engagement fort.
Comment me diriez vous ? Et bien voici quelques idées : proposer des jeux ludiques à grande échelle, créer de l’interaction via le speaker par des quizz notamment. Ou encore, créer de l’animation en réalisant des battles de tribunes.

 

En amont de cette article, nous avons interrogé notre entourage pour savoir quelles animations pouvaient-ils observer fréquemment dans un stade ? La majorité d’entre eux n’avait pas de réponse précise, cependant le concours de tir au but Orange en Ligue 1 tirait son épingle du jeu. La raison : cette animation existe depuis bien longtemps et elle est aujourd’hui ancrée dans l’esprit des gens. Mais cela ne veut pas dire que c’est ce que veux voir le public. 

Ne laissons plus le public patienter pendant les temps morts, et autres break, engageons-les. Passons à des animations grandeur nature, où tout le monde aurait une contribution.

 

Poursuivez le débat sur twitter 

Vous avez aimé cet article ?

Au stade, je passe plus de temps à observer les animations, le comportement du public et les actions du club que le match en lui même. J'aime le sport mais j'aime encore plus l'expérientiel. Qu'il soit dans le monde du commerce, du business ou celui du sport.

Continuer la lecture
Publicité

Fan expérience en France

L’OL met en avant ses fans dans une campagne d’affichage

Le club met en avant les émotions que procure l’expérience fan lyonnaise dans sa campagne d’affichage de promotion des abonnements.

Publié

le

La campagne d'affichage de l'OL qui met en avant les fans

À l’heure où tous les clubs s’activent pour engager ou réengager leurs fans dans le but de souscrire à des abonnements, le club de football de l’Olympique Lyonnais réalise une campagne d’affichage plaçant les fans et la ville au coeur de la communication. 

 

Lancée le 28 mai dernier, la campagne d’affichage “Lyonnais, lions-nous” de l’OL reprend les quartiers les plus emblématiques de la ville et joue sur les émotions que procure l’expérience fan de l’OL. Une campagne qui doit durer tout l’été. 

La campagne d'affichage de l'OL OL

La campagne d’affichage pour promouvoir l’abonnement de l’OL

Les fans en tête d’affiche à Lyon

La campagne d’affichage qui a pour but d’assurer la promotion des abonnements que propose le club reprend plusieurs slogans bien pensés comme “Réservez un siège sur lequel vous ne resterez jamais” ou encore “Portez des couleurs qui procurent des frissons“. Des accroches qui s’appuient sur des moments de vie d’un fan. 

Pour cette campagne qui place les “gônes” (le nom donné aux fans de l’OL) au centre de l’attention, le club a travaillé avec l’agence Willie Beamen. 

Le club affiche donc ses couleurs dans la ville sur différents supports de visibilité et de passage tels que des abris bus, la devanture de la gare ou de la boutique du club et d’autres espaces de communication. 

L’Olympique Lyonnais a également diffusé un contenu vidéo reprenant une succession de plusieurs photos de fans au stade et des photos du Groupama Stadium dans un format mélant stop motion et mélodie musicale inspirée légèrement du slam où une voix off cite les quartiers de la ville et autres agglomérations à proximité. 

 

En 2021, à la sortie de la longue période de disette due à l’épidémie de Covid, l’OL avait comme bon nombre de clubs mis le public en avant en insistant sur le plaisir de “se retrouver” ensemble. 

 

Très souvent, l’élément fort et principal de la communication des clubs est le joueur. C’est compréhensible dans la mesure où il représente le personnage public et central qui parle aux gens. C’est aussi pourquoi ce sont les joueurs que nous retrouvons sur les communications des différents partenaires.
En revanche, lorsqu’il s’agit de communiquer auprès des communautés de fans notamment sur les campagnes d’abonnement, ce sont eux qui sont mis en avant pour promouvoir l’expérience qu’ils vivent en tant que fan et c’est tout à fait logique. De façon générale, nous constatons que les fans sont de plus en plus mis en avant dans des campagnes de communication. Ceci pour diverses raisons (droits, facilité d’accès et d’organisation) qui facilitent le bon déroulement du projet et permet de valoriser la communauté de fans tout en offrant un moyen de représentativité du grand public dans les campagnes.

Vous avez aimé cet article ?

Continuer la lecture

Fan expérience en France

24H du Mans : Les accessoires indispensables pour un fan

Quels sont les accessoires indispensables que le public ne doit absolument pas oublier avant d’assister aux 24H du Mans ?

Publié

le

24H du Mans : Les accessoires indispensables pour un fan

Si vous prévoyez d’assister un jour à l’événement mythique des 24H du Mans, voici quelques conseils pour ne rien oublier avant votre arrivée et ainsi profiter d’une expérience optimale.  

 

Quels sont les accessoires qu’un fan ne doit surtout pas oublier pour passer un bon moment sur les 24H du Mans ? 

La course des 24H du Mans est un événement atypique qui intéresse les fans de sport automobile mais pas uniquement. Chaque année, nombreux sont les curieux qui viennent vivre l’expérience au Mans. Une expérience originale puisque le public peut y passer plusieurs heures, voire plusieurs jours. Et également y faire de nombreuses activités (regarder la course, consommer sur place, se déplacer, participer sur les différentes fan zones, etc.). 

Cela dit, il existe quelques pré-requis à connaitre pour aborder cet événement de la meilleure des façons pour un spectateur. Nous avons donc posé la question à plusieurs fans présents lors de l’édition 2022 quels sont les accessoires indispensables à apporter avec soi aux 24H du Mans. 
Parmi les réponses, voici le top 3 ce qui ce dégage : 

  • Un couvre-chef (casquette, chapeau, bob, etc…)
  • Une chaise de camping pliable et transportable 
  • Un casque (ou des boules quies) anti-bruit

Quelques spectateurs ont aussi mentionné d’anticiper de quoi s’hydrater sur place, des drapeaux représentatifs pour soutenir une écurie, un pilote ou représenter sa région, ou encore un sac à dos, de l’argent ou une paire de lunettes de soleil. 

Vous êtes maintenant mieux préparez pour vivre la meilleure des expériences lors des 24H du Mans. Si vous souhaitez avoir un avant goût, vous pouvez vous rendre sur notre chaine YouTube pour visionner le VLOG de notre expérience lors de l’édition 2022. 

 

Vous avez aimé cet article ?

Continuer la lecture