Suis-nous

Fan expérience en France

La nouvelle stratégie de billetterie du Stade Brestois

Le Stade Brestois a mis en place une nouvelle stratégie de billetterie à tarifs dégressifs. Un modèle inspiré du yield management.

Publié

le

La reprise de la Ligue 1 Uber Eats s’est faite avec le retour des supporters après de nombreux mois de restrictions liés à la COVID. Mais le retour des fans n’est pas l’unique nouveauté pour les supporters du Stade Brestois 29. En effet, le club breton a mis en place une nouvelle stratégie de billetterie. Inspirée de la stratégie des compagnies de transport (aérien et ferroviaire), ce système est communément appelé yield management.

 

Le Stade Brestois a mis en place une nouvelle stratégie de billetterie à tarifs dégressifs. Un modèle inspiré du yield management. Comment cela fonctionne-t-il ? Quels résultats attend-on sur les ventes de billets ? Quelles sont les réactions des supporters brestois ? On en parle en analysant ce sujet dans cet article. 

Des tarifs dégressifs

Le principe est simple. La billetterie ouvre 4 semaines avant la rencontre. Lorsqu’elle ouvre, les tarifs de chaque catégorie sont au plus élevés. Puis, chaque semaine, en se rapprochant du match, les tarifs baissent. La première semaine, le tarif sera situé entre 50€ et 100€, selon les catégories. Après une semaine, les prix se situeront entre 80€ et 35€ puis entre 60€ et 20€ la semaine suivante. Enfin pour la dernière semaine, les prix seront entre 30€ et 4€, s’il reste des places à la vente.

Avec ce système, les prix par catégorie continuent d’exister mais les tarifs spéciaux disparaissent. Par exemple, le club a décidé de mettre fin aux tarifs réduits pour les enfants.

Grille tarifaire du Stade Brestois pour le match face à Rennes

Grille tarifaire du Stade Brestois pour le match face à Rennes

Objectif guichets fermées

Le co-président du Stade Brestois 29, Gérard Le Saint, n’a pas caché son ambition avec ce nouveau modèle. En effet, l’objectif est de réaliser des guichets fermés à chaque match au Stade Francis Le Blé et ainsi d’améliorer l’affluence moyenne du club. Lors de la saison 2019/2020, l’affluence moyenne du club était de 13 700 spectateurs (pour environ 16 000 places) pour son retour dans l’élite (avant la fin du championnat due à la COVID), soit un taux de remplissage de 90,7%.

Cette nouvelle formule devrait répondre parfaitement à la règle de l’offre et de la demande.
Gérard Le Saint, co-président du Stade Brestois 29.

Sur le site du club, le co-président s’est expliqué : “Cette nouvelle formule devrait répondre parfaitement à la règle de l’offre et de la demande. Au-delà de vouloir vous vendre des places aux prix les plus justes, notre réflexion s’est aussi tournée vers les familles qui ne peuvent pas venir au stade Le Blé parce que c’est tout simplement trop cher. J’ai encore en tête la réception de Reims fin août il y a deux ans. Le temps était beau et nous n’avions pourtant pas réussi à remplir la tribune Brittany Ferries avec des places à 9 euros. J’en ai conclu que celles-ci devaient être trop chères. Dans ce nouveau système, le prix des billets descendra par moments jusqu’à 4 euros.

Comment a réagit la communauté de fans du club breton ?

Pour acheter leurs places au meilleur prix, les supporters devront se transformer en de véritables analystes. Ils devront spéculer sur l’offre et la demande pour prendre leurs billets au dernier moment avant que l’intégralité des billets soit épuisés. S’ils achètent leurs billets “trop tôt”, les spectateurs payeront le prix fort. Mais s’ils attendent trop longtemps, ils risquent de se retrouver sans billets.

Face à Rennes, certains supporters ont pris leurs places au dernier moment et sont donc satisfaits : “J’ai eu ma place ce matin à 4 euros alors que c’est un derby. J’ai tenté ma chance, j’ai gagné. Ce système permet de faire baisser les coûts, c’est parfait.” D’autres fans comparent ça à la loterie : “ C’est la loterie, mais si tu arrives à avoir une place à un meilleur prix tant mieux pour toi. Ça va attirer du monde, c’est sûr !”. Des réactions à retrouver sur l’article de So Foot.

Pour de nombreux supporters y compris les abonnés, qui ne sont pourtant pas concernés par ce système, ce nouveau modèle ne plaît pas.

https://twitter.com/gozoille29/status/1422317367015710726

https://twitter.com/PlatelLaurence/status/1422219977604612108

« C’est dégueulasse pour les personnes qui ont moins d’argent. C’est une mesure qui va à l’encontre du football populaire. Je trouve ça étonnant de la part d’un club comme le Stade brestois.” a réagi un membre des Celtics Ultras 2001 auprès de So Foot.

Le cas du Brest Bretagne Handball

Dès 2015, le Brest Bretagne Handball (BBH) proposait lui aussi des tarifs basés sur le yield management pour la couronne supérieure de son Arena soit pour près de 1 500 places pour une capacité totale de 4 077 places. En effet, le tarif de base était de 9€ et était mis à jour tous les soirs sur le site du club. Les prix pouvaient soit monter jusqu’à 11€ maximum, soit baisser jusqu’à 1€ en fonction de la demande.
Depuis, le Brest Bretagne Handball a encore modifié son modèle de billetterie en proposant des tarifs ascenseurs, le modèle dont s’est inspiré le club de football de la ville. À noter que les présidents du BBH sont les frères Gérard et Denis Le Saint. Denis Le Saint étant aussi le président du Stade Brestois 29.

Les deux images ci-dessous montrent les différents tarifs et les dates de changement des prix. Si un supporter achète une place en tribune centrale le 20 août 2021 pour le match contre Mérignac (qui aura lieu le 15 septembre 2021) alors il payera sa place au tarif 1 soit à 65€. En revanche, s’il attend et qu’il achète sa place dans cette même catégorie le 7 septembre alors il payera sa place seulement 20€ soit plus de trois fois moins cher. Cependant, il prend le risque qu’il n’y ait plus de places pour cette rencontre dans cette catégorie.

La particularité de l’offre billetterie du BBH est que si le supporter attend trop longtemps, les prix repartent à la hausse. En effet, à J-14 de la rencontre les prix augmentent. Ceci permet d’éviter que tous les supporters n’achètent leurs billets au tout dernier moment. C’est une manière de sécuriser un certain niveau d’affluence.

Tarifs du Brest Bretagne Handball

Tarifs du Brest Bretagne Handball

Dates de changement des tarifs de la billetterie du Brest Bretagne Handball

Dates de changement des tarifs de la billetterie du Brest Bretagne Handball

Un modèle proche du Purple Pricing mais avec une différence majeure

Le Purple Pricing est une stratégie billetterie développée par deux chercheurs américains. Cette méthode permet aux fans d’acheter leurs billets à tout moment. Ici, le prix décroît au fur et à mesure jusqu’à épuisement ou à la fermeture de la billetterie. Cependant la particularité réside dans le fait que si un spectateur a acheté son billet tôt et donc au prix “fort”, alors il sera remboursé de la différence par rapport au prix qu’aura payé le dernier spectateur à avoir acheté son billet. Un modèle qui augmente l’implication du fan et aussi sa satisfaction puisqu’il aura payé son billet au juste prix au vue de l’offre et de la demande. Retrouvez une explication plus précise et plus poussée dans notre article sur le sujet.

Avec ce nouveau modèle, “les supporters sont libres de donner au billet la valeur qu’ils veulent, avec le risque qu’il n’y en ait plus” comme l’explique une source interne au Stade Brestois 29 au journal L’Equipe. Ce modèle est vivement critiqué par des supporters qui considèrent que c’est une nouvelle atteinte au football populaire. D’autres, sont plutôt satisfaits de ce nouveau système qui leur permet de bénéficier de places à des tarifs très réduits. Cependant, ce nouveau modèle présente peut-être une limite : les grosses affiches.
En effet, face au Paris Saint-Germain l’intégralité des places du Stade Brestois a été vendue très rapidement mais de nombreuses places se sont retrouvées sur le marché noir à des tarifs extrêmement élevés avec des places allant jusqu’à 400€. Sans solution de billetterie secondaire, le club ne pourrait donc pas gérer les dérives liées à ce système d’offre tarifaire modulable. Il sera intéressant de suivre l’évolution de ce modèle et de faire un point sur l’affluence au stade Le Blé et les impacts sur la billetterie du Stade Brestois après quelques mois.

Vous avez aimé cet article ?

Sportif et fan de sport, l'ambiance dans les stades m'a toujours passionné. Voir comment un bon match peut devenir une expérience inoubliable grâce à l'ambiance et à l'expérience vécue dans les gradins me donne des frissons. C'est pour vous partager ces émotions que je vous écris.

Continuer la lecture
Publicité

Fan expérience en France

Un guide du supporter écoresponsable aux Girondins de Bordeaux

Un guide du supporter écoresponsable a été diffusé par le FC Girondins de Bordeaux pour sensibiliser sa communauté.

Publié

le

Le club des Girondins de Bordeaux a publié un guide du supporter écoresponsable en partenariat avec deux organismes, l’Office de Tourisme de Bordeaux et l’ADEME.

 

La métropole bordelaise vient de remporter le prix « European Capital of Smart Tourism 2022 », décerné par la Commission européenne grâce aux initiatives exemplaires prises en matière de tourisme innovant et durable. Tourisme et sport ne sont jamais très loin l’un de l’autre, c’est pour cette raison que le club a édité un guide du supporter écoresponsable.

Une guide pour sensibiliser sa communauté

Un club sportif professionnel se doit d’être un acteur majeur de la vie locale, à travers ce guide, le FC Girondins de Bordeaux a souhaité démontrer son engagement fort depuis plusieurs années en matière de politique RSE en mobilisant sa communauté.

https://twitter.com/Ecolosportfr/status/1521037648126742528?s=20&t=E7kBYLt25AGKFeB1ZDVzkQ

Un guide d’une quarantaine de pages dans lequel nous retrouvons des conseils et préconisations en ce qui concerne les déplacements pour aller au stade ou circuler dans la ville, les transports alternatifs, l’hébergement, la restauration, les loisirs et visites dans la ville… Une sorte de mini guide du routard qui favorise les bons actes et comportements en matière d’écoresponsabilité. Un guide qui est accessible sur le site du club au format PDF.

“Cet accompagnement conforte l’ADEME dans son action auprès du monde sportif. Les fans de sport sont maintenant très nettement attentifs à l’impact écologique des clubs, des compétitions et même des marques. Derrière cet apprentissage d’un éco-supportérisme, c’est bien une profonde transition écologique et citoyenne qui se dessine.” 

Emmanuel Béjanin, Directeur régional délégué de l’ADEME

Avec le soutien de l’Office de Tourisme et des Congrès de Bordeaux Métropole (OTCBM) et de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME), le FCGB y favorise les circuits courts, l’écomobilité et la protection de l’environnement et propose à ses supporters de se rendre au stade tout en respectant les enjeux environnementaux et en découvrant la richesse de la ville.

La réalisation d’un guide du supporter écoresponsable est une démarche intéressante qui doit être couplée à des actions concrètes de terrain. L’écoresponsabilité est l’une des thématiques pouvant complètement s’intégrer dans une action de fan expérience et de fan engagement. La sensibilisation de ses publics passe en grande partie par l’action, l’interaction, la participation.

Vous avez aimé cet article ?

Continuer la lecture

Fan expérience en France

La “Bench Experience” visuelle et auditive des Bruleurs de Loups

Les Bruleurs de Loups ont testé une nouvelle expérience immersive visuelle et auditive, la “Bench Experience”.

Publié

le

La "Bench Experience" visuelle et auditive des Bruleurs de Loups

Le club de Hockey professionnel de Grenoble, Les Bruleurs de Loups, a proposé il y a quelques semaines pour la première fois une nouvelle expérience immersive. 

 

Les Bruleurs de Loups évoluent en Ligue Magnus, le plus haut niveau français de hockey sur glace. Ils sont devenus Champions de France 2022 il y a quelques jours. Ils accueillent 3 500 spectateurs par match en moyenne dans leur aréna, la Patinoire Polesud (4 200 places). 

Lors de la réception du club de Cergy fin mars pour les demi-finales des Play-Off de la Synerglace Ligue Magnus, les équipes du club ont proposé une nouvelle expérience à quelques spectateurs et partenaires.

 

Le “Bench Experience”, une expérience immersive visuelle et auditive

Les Bruleurs de Loups ont testé une nouvelle expérience immersive qu’ils ont nommé “Bench Experience“. Une idée inspirée des sports américains dont le coaching s’opère via un casque audio.

C’est à l’initiative du Manager Général, Jean-François Dufour (un ancien joueur professionnel canadien de hockey sur glace devenu entraîneur puis manager), que cette nouvelle expérience est née. Disposant de casques (habituellement réservés au staff sportif) en supplément, il a eu l’idée de les mettre à disposition des spectateurs. Les casques utilisés (Vokkero Maestro 420) sont des casques d’écoute professionnel avec micro qui sont utilisés dans les événements sportifs en live (rugby, sport auto, hockey, etc.).
Sur ces casques, il existe plusieurs canaux, ici dont un est destiné au coach (qui parle anglais) et un est destiné au Manager Général. Les spectateurs peuvent donc entendre les consignes puis les explications du Manager Général. Ce qui rend l’expérience auditive très immersive. 

Un espace qui servait jusqu’ici de stockage où était entreposé du matériel a été aménagé en bord de terrain. Un lieu idéal puisque équipé de plexiglass et situé entre les bancs des deux équipes. De quoi enrichir l’expérience visuelle pour les 8 à 10 personnes qu’il peut contenir. 

Développer cette nouvelle expérience tout au long de la saison

Pour ce premier test qui a été réalisé une seule fois jusqu’ici, Tanguy Clemencon qui est en charge de l’expérience fan grand public chez les Bruleurs de Loups nous a expliqué qu’il a invité plusieurs spectateurs membres du programme de fidélité BDL Nation (une carte de fidélité à 5€ par mois avec engagement de 12 mois) à venir essayer cette nouvelle expérience à tour de rôle. Une sorte d’upgrade surprise de leur expérience. Il venait leur proposer directement en tribune s’ils souhaitaient découvrir la “Bench Experience”. 
Une fois dans l’espace dédié, les invités pouvaient profiter de la vue, prendre quelques photos et vidéos et s’équiper d’un casque pour entendre les consignes.
Une expérience qui est également interactive puisque le Manager Général invite les spectateurs à lui poser directement des questions. 

L’objectif du club est de faire pérenniser cette nouvelle expérience et d’offrir une expérience plus immersive. Dans un premier temps, elle devrait être proposée aux partenaires avec une expérience premium mais elle pourrait aussi être mise à disposition du grand public. Une nouvelle expérience qui offre de nombreuses possibilités (offre dédiée, jeu concours, upgrade, etc.) 

“Ce n’est pas facile de développer l’image de notre sport en France. Nous avons la volonté de créer de vrais fans qui connaissent le jeu, les règles. Des ambassadeurs du club, de notre sport, qui vont ensuite partager leur connaissance et leur passion à leurs entourage”.

Tanguy Clemencon, Responsable de l’expérience fan chez les Bruleurs de Loups

Une immersion que le club propose régulièrement à sa communauté de fans, en atteste cette occasion offerte à 15 supporters de vivre l’entrainement des joueurs en immersion avec les commentaires du Manager Général. 

https://twitter.com/bruleursdeloups/status/1509455468753829888?s=20&t=mrwAa4PR5Mtz_SVnpu8ZdQ

Les inconvénients d’une expérience immersive de ce type

Cette expérience est intéressante puisqu’elle permet aux spectateurs de se plonger plus fortement dans l’évènement. Cette immersion participe a enrichir l’expérience vécue. Cependant, ce type d’initiative peut représenter quelques inconvénients auxquels nous ne pensons pas directement. 

  • Premier frein possible, l’aspect sportif, il n’est pas toujours évident d’embarquer le staff, le coach, les joueurs, dans une démarche de transparence dans le but d’améliorer l’expérience du public. Nous savons bien que pour le personnel administratif d’un club, ce n’est pas toujours chose facile d’obtenir l’aval du coach ou la volonté du joueur pour une activation partenaire (exemple avec le cas Mbappé récemment pour des raisons cependant assez précises). 
  • Autre frein, la réglementation. Il ne semble pas y avoir de réglementation qui interdise ce type de pratique en Synerglace Ligue Magnus. Cependant pour d’autres compétitions, le règlement peut être plus rigide et tout simplement interdire cette immersion.
  • L’aspect purement technique peut freiner des organisateurs. Il faut pouvoir s’équiper du matériel audio qui peut représenter un coût. Un coût qu’il faut donc rétribuer quelque part. Auprès d’un partenaire sponsor peut-être.
  • Dernier aspect que nous a souligné Tanguy, l’ambiance. En effet, les spectateurs présents dans cet espace sont tellement pris dans cette immersion qu’ils sont concentrés, ils ne sont plus vraiment des supporters le temps d’un instant.

Un bon test et une bonne idée de la part du club grenoblois récent champion qui mérite d’être développé. Le club qui est d’ailleurs allé présenter son trophée aux fans du FC Grenoble Rugby, l’autre club professionnel de la ville. On aime cette proximité.  

Vendredi, les Rouge et Bleu sont allés soutenir le FC Grenoble Rugby face à Carcassonne ! L’occasion de présenter la…

Publiée par Brûleurs de loups sur Lundi 25 avril 2022

 

 

Vous avez aimé cet article ?

Continuer la lecture