Suis-nous
Le nouveau logo du Nîmes Olympique ne durera pas Le nouveau logo du Nîmes Olympique ne durera pas

Fan expérience en France

Nîmes et ses fans se réunissent pour créer un logo commun

Après un changement de logo qui ne passe pas auprès des fans, Nîmes Olympique va proposer à ses fans de s’investir sur la création d’un nouveau logo.

Publié

le

 

Ce qui est en train de se passer avec le Nîmes Olympique est typiquement un cas d’école en matière de fan engagement. Le changement de l’identité visuelle d’un club est un moment fort. Un tournant qu’il faut savoir prendre en relation avec ses supporters les plus fidèles au risque de se confronter à eux. 

 

Une confrontation, c’est un peu le quotidien du club Nîmois depuis le 14 juin dernier, date à laquelle le nouveau logo a été dévoilé au grand public. Un nouveau logo qui change, c’est le moins que l’on puisse dire. Le crocodile (emblème du club et notamment image de la mascotte) n’a pas perdu la tête mais plutôt son corps. La forme type blason a laissée place à un arrondi plus actuel. Enfin, la date de création du club et des feuilles de lauriers se sont ajoutées.

Quoi qu’il en soit, ce nouveau logo n’est pas du goût d’un bon nombre de fans du club. Et ces derniers le font savoir par tous les moyens. Même si certains l’apprécient, les mécontents sont plus bruyants. 

Les fans mettent en avant un design raté, un mélange de ringardise et d’amateurisme. Ils accusent le club de bafouer les 80 années d’histoire du club mais aussi de vouloir se tourner résolument vers l’avenir… en ayant travaillé dans le secret total sans même avertir les fans qui sont eux aussi garants de l’identité et de l’histoire du club.
Une pétition a même été lancée sur le net avec à ce jour plus de 1 700 signatures

Les fans veulent s’impliquer, le club Nîmois revoit ses positions 

Après plusieurs jours de contestations, le club est sorti du silence via un communiqué et propose aujourd’hui un appel à contribution à destination des fans pour la création de nouveau “nouveau” logo.
Un logo qui pourra si accord entre les différentes parties être officialisé cette saison ou la saison prochaine.  

Le communiqué du Nîmes Olympique

Nîmes Olympique Le communiqué du Nîmes Olympique

 

Lire cet article

 A LIRE ÉGALEMENT : INTERVIEW : Jordan ISEN, le community manager du Nîmes Olympique

 

Des exemples déjà plus ou moins réussis par le passé

D’autres clubs sont déjà passés par un changement d’identité visuelle avec plus ou moins de réussite. 
La Juventus Turin a annoncé qu’il allait changer son logo pour la saison à venir. Un nouveau logo plutôt réussi même s’il n’a pas non plus reçu que des encouragements de la part des fans. Mais l’histoire autour de cette nouvelle identité a été très bien menée par le club. 

Le changement de logo de la Juventus

Le changement de logo de la Juventus

Selon Rémi Suinot, un Graphic Designer qui est à l’origine de plusieurs logos de clubs professionnel, “la Juve sort un nouveau logo, un truc jamais vu, ça plait ou ça plait pas. Mais derriere c’est une grosse agence qui a bossé dessus, ils sont dans une stratégie marketing de luxe, développement de la marque sur vêtements et produits dérivés dans le monde. On va au delà du logo de club de foot.” Il y a donc un vrai fondement logique avec l’ambition du club. 
De plus, la transition s’est faite en toute simplicité, sur le site internet du club et les réseaux sociaux du club s’affiche encore l’ancien logo. Le nouveau apparait lui dans l’onglet “futur” qui explique en détail le travail de cette nouvelle identité.

Autre exemple plus engageant, avec celui du Toulouse FC. Pour les 80 ans du club, les fans et autres créatifs étaient invités à créer le blason du club pour marquer ce moment d’histoire.

Le club Toulousain avait pensé à tout : un site web dédié, des gains pour tous les participants (allant d’une place pour un match à un maillot, un ballon dédicacé, un abonnement et des expériences money can’t buy).

Le fan qui a décroché le graal était très fier de voir sa création sur les différents supports du club. Il est devenu un vrai fan impliqué en assurant la promotion du projet et du club à travers ses propres réseaux. Il a pu répondre à quelques interviews dans les médias locaux et ainsi expliquer son travail

Les clubs ont donc tout intérêt à investir leurs fans dans un tel tournant de leur histoire, à défaut de devoir gérer une multitude de mécontentements. Même si l’unanimité ne sera jamais vraiment respectée, il est important d’avoir la validation d’une majorité de fans.
C’est aussi un bon moyen de découvrir des talents qui peuvent par la suite collaborer avec le club selon leurs compétences.

 

Vous pouvez commenter ou partager l’article sur les réseaux sociaux. N’hésitez pas à passer nous voir aussi sur twitter 

Vous avez aimé cet article ?

Au stade, je passe plus de temps à observer les animations, le comportement du public et les actions du club que le match en lui même. J'aime le sport mais j'aime encore plus l'expérientiel. Qu'il soit dans le monde du commerce, du business ou celui du sport.

Continuer la lecture
Publicité

Fan expérience en France

L’OL met en avant ses fans dans une campagne d’affichage

Le club met en avant les émotions que procure l’expérience fan lyonnaise dans sa campagne d’affichage de promotion des abonnements.

Publié

le

La campagne d'affichage de l'OL qui met en avant les fans

À l’heure où tous les clubs s’activent pour engager ou réengager leurs fans dans le but de souscrire à des abonnements, le club de football de l’Olympique Lyonnais réalise une campagne d’affichage plaçant les fans et la ville au coeur de la communication. 

 

Lancée le 28 mai dernier, la campagne d’affichage “Lyonnais, lions-nous” de l’OL reprend les quartiers les plus emblématiques de la ville et joue sur les émotions que procure l’expérience fan de l’OL. Une campagne qui doit durer tout l’été. 

La campagne d'affichage de l'OL OL

La campagne d’affichage pour promouvoir l’abonnement de l’OL

Les fans en tête d’affiche à Lyon

La campagne d’affichage qui a pour but d’assurer la promotion des abonnements que propose le club reprend plusieurs slogans bien pensés comme “Réservez un siège sur lequel vous ne resterez jamais” ou encore “Portez des couleurs qui procurent des frissons“. Des accroches qui s’appuient sur des moments de vie d’un fan. 

Pour cette campagne qui place les “gônes” (le nom donné aux fans de l’OL) au centre de l’attention, le club a travaillé avec l’agence Willie Beamen. 

Le club affiche donc ses couleurs dans la ville sur différents supports de visibilité et de passage tels que des abris bus, la devanture de la gare ou de la boutique du club et d’autres espaces de communication. 

L’Olympique Lyonnais a également diffusé un contenu vidéo reprenant une succession de plusieurs photos de fans au stade et des photos du Groupama Stadium dans un format mélant stop motion et mélodie musicale inspirée légèrement du slam où une voix off cite les quartiers de la ville et autres agglomérations à proximité. 

 

En 2021, à la sortie de la longue période de disette due à l’épidémie de Covid, l’OL avait comme bon nombre de clubs mis le public en avant en insistant sur le plaisir de “se retrouver” ensemble. 

 

Très souvent, l’élément fort et principal de la communication des clubs est le joueur. C’est compréhensible dans la mesure où il représente le personnage public et central qui parle aux gens. C’est aussi pourquoi ce sont les joueurs que nous retrouvons sur les communications des différents partenaires.
En revanche, lorsqu’il s’agit de communiquer auprès des communautés de fans notamment sur les campagnes d’abonnement, ce sont eux qui sont mis en avant pour promouvoir l’expérience qu’ils vivent en tant que fan et c’est tout à fait logique. De façon générale, nous constatons que les fans sont de plus en plus mis en avant dans des campagnes de communication. Ceci pour diverses raisons (droits, facilité d’accès et d’organisation) qui facilitent le bon déroulement du projet et permet de valoriser la communauté de fans tout en offrant un moyen de représentativité du grand public dans les campagnes.

Vous avez aimé cet article ?

Continuer la lecture

Fan expérience en France

24H du Mans : Les accessoires indispensables pour un fan

Quels sont les accessoires indispensables que le public ne doit absolument pas oublier avant d’assister aux 24H du Mans ?

Publié

le

24H du Mans : Les accessoires indispensables pour un fan

Si vous prévoyez d’assister un jour à l’événement mythique des 24H du Mans, voici quelques conseils pour ne rien oublier avant votre arrivée et ainsi profiter d’une expérience optimale.  

 

Quels sont les accessoires qu’un fan ne doit surtout pas oublier pour passer un bon moment sur les 24H du Mans ? 

La course des 24H du Mans est un événement atypique qui intéresse les fans de sport automobile mais pas uniquement. Chaque année, nombreux sont les curieux qui viennent vivre l’expérience au Mans. Une expérience originale puisque le public peut y passer plusieurs heures, voire plusieurs jours. Et également y faire de nombreuses activités (regarder la course, consommer sur place, se déplacer, participer sur les différentes fan zones, etc.). 

Cela dit, il existe quelques pré-requis à connaitre pour aborder cet événement de la meilleure des façons pour un spectateur. Nous avons donc posé la question à plusieurs fans présents lors de l’édition 2022 quels sont les accessoires indispensables à apporter avec soi aux 24H du Mans. 
Parmi les réponses, voici le top 3 ce qui ce dégage : 

  • Un couvre-chef (casquette, chapeau, bob, etc…)
  • Une chaise de camping pliable et transportable 
  • Un casque (ou des boules quies) anti-bruit

Quelques spectateurs ont aussi mentionné d’anticiper de quoi s’hydrater sur place, des drapeaux représentatifs pour soutenir une écurie, un pilote ou représenter sa région, ou encore un sac à dos, de l’argent ou une paire de lunettes de soleil. 

Vous êtes maintenant mieux préparez pour vivre la meilleure des expériences lors des 24H du Mans. Si vous souhaitez avoir un avant goût, vous pouvez vous rendre sur notre chaine YouTube pour visionner le VLOG de notre expérience lors de l’édition 2022. 

 

Vous avez aimé cet article ?

Continuer la lecture