Suis-nous
#cityparionssport #cityparionssport

Actu fan expérience

FDJ ParionsSport au plus près des supporters de l’OM

À la découverte du #CityParionsSport et du partenariat entre la FDJ Parions Sport et l’Olympique de Marseille lors de l’Olympico.

Publié

le

Nous avons eu l’opportunité d’assister à l’Olympico dimanche dernier avec la Française des Jeux. Une belle opportunité pour en apprendre plus sur le partenariat qui lie FDJ à l’Olympique de Marseille. L’occasion aussi de découvrir la nouvelle activation événementielle de la marque ParionsSport, le CityParionsSport.

 

Le dimanche 10 novembre 2019, à 21h00, avait lieu le choc de la 13e journée de Ligue 1 Conforama entre l’Olympique de Marseille et l’Olympique Lyonnais. Cet Olympico avait lieu dans un Orange Vélodrome qui affichait complet : 65 369 spectateurs. Un record pour le club marseillais qui s’est imposé sur la pelouse par 2 buts à 1. Un moment fort, idéal pour les partenaires du club phocéen.
Nous étions à Marseille, avec Jérémie Mathé, le responsable activation partenariat football FDJ pour en découvrir davantage sur le partenariat qui lie les deux parties et particulièrement sur l’activation CityParionsSport.

Un partenariat gagnant-gagnant

Avant le début de la saison 2018-2019 la Française Des Jeux avait annoncé 4 nouveaux partenariats. Le choix s’est orienté vers 4 grands clubs français : l’Olympique de Marseille, l’Olympique Lyonnais, l’AS Monaco et le FC Nantes. Chacun de ces clubs disposent d’une grande base de fans, d’une histoire forte, d’un palmarès et cela offre à FDJ un joli maillage du territoire. De plus, le football est le premier sport dans l’offre des paris sportifs ParionsSport, les mises sur ce sport représentent plus de 72 % des paris sportifs.

Ce club mythique qu’est l’Olympique de Marseille est l’un des 4 clubs avec qui FDJ a signé pour 4 saisons. En s’engageant avec ce club, FDJ vient renforcer sa stratégie football en cohérence avec les orientations de ces parieurs. ParionsSport va bénéficier d’une plus grande visibilité, le but étant d’instaurer une plus grande proximité avec toute la communauté de supporters marseillais. Cela va permettre à la marque de mieux communiquer autour de son offre et de ses innovations.

“Grâce à ce partenariat, ParionsSport affiche l’ambition de se rapprocher des supporters, d’offrir aux parieurs des expériences ciblées qui contribuent tout au long de la saison à créer du lien…”

Jérémie Mathé, Responsable activation partenariat football FDJ

Pour Jérémie Mathé, Responsable activation partenariat football pour la marque : “FDJ est fier d’avoir noué ce partenariat avec l’Olympique de Marseille pour quatre saisons. Il s’agit d’un partenariat d’envergure avec un club populaire, attractif, compétitif, doté d’un palmarès historique et d’une communauté de fans présente dans toute la France. L’Olympique de Marseille et FDJ partagent un certain nombre de valeurs communes que sont la performance, l’innovation ou le respect des règles. Grâce à ce partenariat, ParionsSport affiche l’ambition de se rapprocher des supporters, d’offrir aux parieurs des expériences ciblées qui contribuent tout au long de la saison à créer du lien, de la préférence de marque et une forte visibilité. Ce qui participe à la stratégie de la marque : c’est-à-dire recruter et fidéliser les parieurs.

À l’Olympique de Marseille, la logique est similaire. Le club est désireux depuis plusieurs années de s’associer aux entreprises françaises ou internationales les plus attractives. De part ces partenariats, le club souhaite offrir une expérience toujours plus riche et innovante à sa communauté.

Pour Alexandre Venec, Partnership activation executive à l’Olymique de Marseille : “La collaboration avec FDJ s’inscrit dans la stratégie du club de s’associer aux plus grandes entreprises françaises. La recherche de la performance à l’Olympique de Marseille mais surtout celle de l’innovation rejoint parfaitement les valeurs de FDJ. Ensemble, ces synergies permettent  d’offrir une expérience toujours plus riche à nos fans à travers le monde mais également au niveau local avec nos supporters qui se rendent à l’Orange Vélodrome. Enfin, nous avons également à cœur d’être une entreprise sociétalement engagée tout comme FDJ. Nous travaillons donc sur de nombreux projets responsables, comme la sensibilisation aux paris sportifs, l’engagement pour le développement du football féminin, etc.

FDJ x OM

FDJ x OM

Les deux parties ont désormais des objectifs communs et doivent activer ensemble ce partenariat pour les atteindre. Plusieurs actions physiques et digitales vont être déployées tout au long de cette nouvelle saison. Ainsi, chaque supporters pourra vivre plus intensément les matchs.

Un dispositif urbain : le “CityParionsSport”

ParionsSport, la marque de paris sportifs de FDJ met en place depuis peu, un nouveau dispositif sur le parvis Ganay de l’Orange Vélodrome. C’est là l’une des principales raisons de notre venue à Marseille pour assister à l’Olympico. Ce city stade, le City ParionsSport, va permettre à la marque d’aller à la rencontre des supporters de l’Olympique de Marseille.

Lors de ce match contre l’Olympique Lyonnais, l’Orange Vélodrome a ouvert ses portes à 19h. Soit deux heures avant le début de la rencontre prévue à 21h. Une occasion exceptionnelle que ParionsSport n’a pas raté en devenant le parrain du match.

Le “CityParionsSport“, toute nouvelle animation événementielle certains soirs de matchs, est une animation ludique, sportive et musicale.
Techniquement, c’est un énorme container qui est donc posé sur l’un des deux parvis du stade. Devant lui, deux terrains de “street foot” et une mini scène où un DJ diffuse une playlist entraînante. Toute l’installation est évidemment aux couleurs du club et de la marque. Une installation n’utilisant aucun élément gonflable, un choix plus coûteux mais avec un rendu très qualitatif. Les supporters de l’Olympique de Marseille pourront une nouvelle fois, profiter de cette animation, le week-end du 7-8 décembre 2019, lors du match face à Bordeaux.

Le #CityParionsSport

Le CityParionsSport

C’est “The place to be” avant le début du match de l’Olympique de Marseille et les supporters l’ont bien compris. En effet la foule était bien présente autour du CityParionsSport. Les raisons sont simples à comprendre, il ne s’agit pas là d’une simple animation posée sur le parvis. Le dispositif est complet et bien coordonné.
Dans un premier temps, le public peut jouer et s’affronter dans des matchs deux contre deux, sur l’un des deux terrains dont est composé le dispositif. L’occasion pour eux de s’amuser entre amis ou en famille avant le début du match mais aussi de vivre une expérience ultime. En effet, lors de leurs matchs deux contre deux, les animateurs proposent aux participants de se prendre en photo avec leurs téléphones sur le terrain. Il suffit ensuite de poster la photo sur Twitter ou Instagram avec le hashtag #CityParionsSport pour participer à un tirage au sort. Ce tirage au sort offrira aux heureux gagnants l’opportunité de disputer une rencontre de gala sur la pelouse de l’Orange Vélodrome en fin de saison. Les participants se voient aussi remettre quelques cadeaux pour avoir participé à l’animation.
Jouer sur la pelouse de votre club favori n’est-il pas l’un des rêves les plus fous à réaliser ?

La mécanique de participation sur les réseaux sociaux : Prends-toi en photo

La mécanique de participation sur les réseaux sociaux : Prends-toi en photo

Un exemple d'une photo que nous pouvons retrouver avec le hashtag #CityParionsSport

Un exemple d’une photo que nous pouvons retrouver avec le hashtag #CityParionsSport

Dans un second temps, et afin d’apporter un peu de variétés à l’animation, la zone accueille d’autres temps forts. Pour l’occasion, deux jeunes troupes d’artistes étaient présentes. C’est lors de temps bien définis que les supporters présents ont eu l’opportunité d’assister à des démonstrations de Foot Freestyle et de Breakdance. Le show était ainsi assuré par Street Lights, une équipe de football freestylers du sud de la France et la compagnie Evolves, un collectif hip-hop de 4 danseurs.

Street Lights | Foot Freestyle

Street Lights | Foot Freestyle

La compagnie Evolves | Breakdance

La compagnie Evolves | Breakdance

De part ce dispositif, FDJ ParionsSport contribue pleinement à l’expérience fan proposée au spectateur présent lors de l’Olympico. L’occasion pour la marque d’affirmer son positionnement. En effet, le dispositif est parfaitement adapté aux jeunes adultes passionnés de football et de culture urbaine. Retour en image ci-dessous :

https://www.facebook.com/Fanstriker/videos/1316696518492430/

Des activations physiques et digitales cohérentes

En tant que partenaire premium de l’Olympique de Marseille et parrain officiel de l’Olympico, FDJ ParionsSport disposent de belles possibilités pour communiquer. Cela permettra à la marque d’être toujours plus proche des parieurs et de la communauté marseillaise.

Pour Alexandre Venec, Partneship activation executive à l’Olymique de Marseille : “Cela permet de toucher un grand nombre de nos supporters qui sont souvent très friands des paris sportifs. Nous travaillons quotidiennement avec FDJ afin de pouvoir proposer un dispositif large d’activations pour nos fans et supporters. Cela va de la simple activation digitale à des opérations de plus grandes envergures dans les coulisses très fermées de l’Olympique de Marseille.

En plus du CityParionsSport, nous avons pu observer de nombreuses autres activations et mises en avant de la marque en ce soir de match.

Des notre arrivée à l’Orange Vélodrome nous pouvions rapidement comprendre que le match était parrainé par FDJ ParionsSport. Plusieurs Oriflammes étaient disposées sur le parvis et plusieurs signalétiques directionnelles étaient brandées “FDJ ParionsSport”. Ces outils de communication font la part belle au meilleur parieur du mois et permette à la marque de communiquer notamment sur le Parions Club. Clin d’oeil à la devise de l’Olympique de Marseille “Droit au but” qui se transforme en “Droit au but, droit aux gains”.

Les oriflammes FDJ ParionsSport visibles autour du stadeFanstriker

Les oriflammes FDJ ParionsSport visibles autour du stade

Branding FDJ ParionsSport

Branding 2 FDJ ParionsSport

Branding 2 FDJ ParionsSport

Sur les deux parvis de l’Orange Vélodrome nous avons aussi remarqué la présence d’hôtes et d’hôtesses FDJ ParionsSport. Nous nous sommes évidemment prêtés au jeu, la première hôtesse nous a distribué un flyer communiquant sur le CityParionsSport. Le flyer nous explique toute la mécanique décrite précédemment. La seconde, équipée d’une tablette nous a proposé de participer à un concours. Il s’agissait là, pour les personnes majeures, de parier gratuitement sur le score exacte du match via l’application. L’hôtesse vous présente les différentes côtes, donne quelques explications et prends ensuite les renseignements pour contacter le gagnant. Il se verra remettre deux places pour le prochain match de l’Olympique de Marseille. Le spectateur reçoit aussi un flyer contenant des informations sur le Parions Club et un coupon ParionsSport utilisable en point de vente.

Un visiteur et une hôtesse FDJ ParionsSport

Un visiteur et une hôtesse FDJ ParionsSport

Tablette FDJ ParionsSportFanstriker

Tablette FDJ ParionsSport

FDJ ParionsSport dispose aussi d’une loge très bien située où le service proposée y est excellent. Un bel outil pour animer le réseau de collaborateurs et offrir des expériences à certains gagnants de concours.

Autre dispositif très important mis en place par les deux partenaires : Le Parions Club “2019-2020“. Pour cette nouvelle saison, le Club des parieurs ParionsSport devient multi-sports. Cet espace est un club privé permettant de mettre en valeur les meilleurs parieurs, parmi les supporters du club. Toute l’année, les meilleurs parieurs  auront l”opportunité d’être récompensés. Près de 900 parieurs seront ainsi récompensés à raison de trois par mois et de vingt par semaine. Le meilleur d’entre eux aura le privilège d’assister à un match à domicile de l’un des 4 clubs partenaires dans des conditions exceptionnelles. Ce sont les membres de ce club qui sont bien souvent présents sur les différents supports de communication de la marque. On peut reconnaître ces supports à leur style “peinture flamande”.

 

Le principe est aussi dupliqué avec les autres clubs partenaires de la marque : l’Olympique Lyonnais, l’AS Monaco et le FC Nantes.
Tout au long de la saison, FDJ et ParionsSport ne manquent pas une occasion de communiquer notamment sur les réseaux sociaux. Différents concours et tirage au sort sont organisés par la marque avec de jolis cadeaux à la clé. Les plus chanceux pourront remporter des places pour les matchs ou des maillots de l’OM.

https://twitter.com/ParionsSport/status/1152231622147813376

Dans le cadre de son partenariat avec le club, ParionsSport a souhaité travailler aussi avec un pool d’influenceurs sur Marseille. Lors de la saison 2019/2020, le #ajamaislespremiers constitue l’action fil rouge que la marque déploie pour sa communauté d’influenceurs. Le dispositif d’influence propre à l’OM permet la mise en place d’un concours de paris entre 6 influenceurs. C’est sous forme de 1 vs 1 (battle d’influenceurs) que le titre sera disputé. Il se déroulera de la 13ème journée de championnat, jusqu’au “Classico” OM vs PSG. Chaque mois, l’un d’entre eux aura la chance de bénéficier de deux places VIP, dont une à offrir à un membre de sa communauté. FDJ ParionsSport fera vivre au grand gagnant de cette première édition #ajamaislespremiers une expérience inédite.

FDJ, ParionsSport et l’Olympique de Marseille s’engagent ensemble sur plusieurs opérations.
En février 2019, les deux partenaires avaient mis en place une sensibilisation dédiée aux risques de corruption sportive en lien direct avec les paris sportifs. Cela à permis à certains membres de l’équipe professionnelle, du staff et des jeunes d’êtres informé sur les dérives possibles des jeux d’argent. En mai 2019, l’OM à aussi participé à l’opération “Buts pour Elles” avec FDJ. À chaque buts inscrits par le club, 500€ étaient reversés dans une cagnotte pour un projet visant à soutenir une initiative en faveur du football féminin.

Jérémie Mathé, le responsable activation partenariat football de FDJ nous confirme l’envie pour la marque de jouer un rôle dans l’expérience fan : “FDJ entend placer le fan au centre de son engagement dans le football. Les partenariats noués par ParionsSport avec 4 clubs de Ligue 1 Conforama s’inscrivent dans cette logique, par le biais d’expériences digitales mais aussi événementielles, si possible innovantes. Ceci afin de permettre que chaque fan puisse vivre le match le plus intensément possible tout en étant interpellé et surpris. Par exemple, le challenge « Parions Club », lancé en 2018, offre l’opportunité à nos parieurs d’être mis à l’honneur dans les stades et de vivre des expériences uniques et exclusives : rencontre avec les joueurs, visite des vestiaires, accès au bord terrain, etc… Je pense aussi au #CityParionsSport qui anime les avants matchs de l’Olympique de Marseille grâce à des matchs de foot urbain organisés sur le parvis de l’Orange Vélodrome. Nouveauté qui rencontre un vif succès en cette fin de première partie de saison.

De belles perspectives pour les supporters de l’Olympique de Marseille et les parieurs

La liaison est bien assurée entre les actions physiques et digitales. Chaque brique de ce dispositif 360° permet au partenariat de prendre forme. Les parieurs et fans du club se voient offrir une meilleure expérience grâce à la marque. Au niveau national, FDJ observe une croissance de 21% sur le nombre de mise à l’année. Les performances dans les régions sont très positives, les fruits d’un partenariat bien maîtrisé et aux intérêts partagés. De plus, le marché des paris sportifs est en constante croissance ces dernières années. FDJ et ParionsSport en profite pour, innover sur l’offre qu’elle propose, renforcer ses partenariats et recruter des ambassadeurs tout en prenant soin du bien être des parieurs.

Avec leur nouveau dispositif le CityParionsSport, les perspectives sont nombreuses. Il pourrait y avoir à moyen terme plus de terrains, des animations urbaines variées comme des artistes graffeurs en live, des shootings photos dans un décor underground, etc. De plus, les paris sportifs permettent de multiplier les émotions du spectateur et de lui faire vivre une expérience différente. En effet, le spectateur a une autre vision sur la rencontre, il peut la vivre avec plus d’intensité et expérimente le match de manière ludique. Les possibilités d’activations, physiques ou digitales, pour offrir une expérience fan encore plus complète sont nombreuses. Il est appréciable de voir que ces deux acteurs que sont la Française des Jeux et l’Olympique de Marseille, oeuvrent dans ce sens.

Vous avez aimé cet article ?

Passionné depuis toujours par le sport, ma curiosité m'a appris à savoir pousser les portes et sortir de ma zone de confort. C'est aussi ce que les clubs, ligues, fédérations et autres organisations sportives se doivent de faire pour capter de nouveaux clients et proposer des spectacles sportifs de qualités. Convaincu par la place que doit prendre l'expérience fan dans le sport-business, c'est avec plaisir que j'écrirai pour vous à ce sujet.

Fan expérience en France

La Super Bowl Party, l’évènement digital organisé par la FFFA

Retour sur la Super Bowl Party, un évènement digital organisé par la FFFA à Paris afin de promouvoir le football américain en France.

Publié

le

Cela ne vous a sûrement pas échappé la semaine dernière, la 55ème édition du Super Bowl a eu lieu a Tampa Bay devant 25 000 spectateurs. Pour le plus grand rendez-vous football de l’année, la Fédération Française de Football Américain (FFFA) s’est adapté au contexte sanitaire pour proposer la Super Bowl Party, un évènement digital auquel nous avons eu la chance de participer avec l’agence Com’Over

 

Nous vous avions déjà présenté cette soirée à l’occasion d’un article sur Fanstriker quelques jours avant la date du Super Bowl. Retour aujourd’hui donc sur cette riche expérience. De nombreux éléments étaient au programme de la soirée Super Bowl Party : Live Talk en direct sur Youtube avec de nombreux invités issus du milieu sportif ou culturel, des défis sportifs ainsi que des échanges/interviews dans les locaux d’Episod (chaîne de studios sportifs à Paris). Retour sur cet évènement que l’on a fortement apprécié.

La Super Bowl Party, un évènement adapté au contexte sanitaire

Depuis de nombreuses années, la FFFA organise une soirée spéciale au Hard Rock Café de Paris afin de créer un rendez-vous unique pour les fans de football américains ici en France. Cet évènement attire de plus en plus d’adeptes mais n’a bien évidemment pas pu avoir lieu cette année en raison du contexte actuel.

Cet obstacle n’était pas insurmontable pour la fédération et l’agence Com’Over qui l’accompagne désormais. Ils ont su s’adapter et proposer un évènement digital en amont de la rencontre à travers la chaîne French Guidiron sur Youtube. Le grand public ne pouvait donc pas passer la soirée ensemble.  La FFFA leur a malgré tout permis à travers ce live de profiter d’un contenu spécial et original pour en apprendre plus sur cette 55ème édition du Super Bowl.

Pour avoir le plus gros impact possible à travers cette soirée, un mini-évènement était donc organisé dans les locaux d’Episod à Paris pour enregistrer ce live mais pas que. En effet, le but de cette soirée était de réussir à proposer un contenu intéressant tout en respectant les gestes barrières.

Pour cela, de nombreuses personnalités étaient invités à se rendre à cette Super Bowl Party pour intervenir à tour de rôle autour du sujet Super Bowl. Etaient présents des sportifs comme Boris Bédé et Jason Aguemon (joueurs français de Foot US), Ciryl Gane (combattant MMA, N°7 UFC), Cyril Benzaquen (Kickboxing), Dustin Sleva (joueur au Paris Basketball) et Sebastien Sejean (Ex-NFL). D’autres personnalités du milieu culturel étaient également présents comme Eddy David, Samy Unseen (influenceurs), Odah&Dako (humouristes) ou encore Manu Key (Mafia K’1 Fry).

On a trouvé leur interventions particulièrement intéressantes sur ce plateau dressé par la FFFA où chacun a pu intervenir et donner son avis sur cette rencontre ou encore sur le football américain d’une manière générale. Cette émission était pertinente de par ses différentes thématiques en fonction des invités et de leur expertise. Des sujets comme la culture US en France, l’engouement autour du Super Bowl ou la pratique de ce sport ont pu être évoqués. Chacun avait donc son mot à dire et l’interaction entre ces différents invités modérée par la journaliste Marion Santiago était captivante.

Albin Durand

Le plateau de la FFFA pour le live d’avant-match

Au cours de cette soirée, nous avons pu échanger avec ces différents invités afin d’avoir leur avis sur l’évènement et ce développement de la pratique du football américain en France ainsi que sur le modèle que représente le Super Bowl en terme d’expérience fan. C’était donc un bel évènement organisé dans les conditions du covid qui restera gravé de par sa belle adaptation.

Albin Durand

Des interviews d’invités pour Fanstriker

Développer l’image du football américain en France

L’objectif de ce type d’évènements est donc de développer l’image du football américain auprès des français. La fédération française travaille beaucoup pour cela et essaye d’inciter les jeunes à se mettre au football américain. De nombreuses règles ont été mises en place pour limiter les contacts et rassurer les pratiquants et les parents. L’équipe de France fait office de locomotive pour influer une belle dynamique grâce à ses bons résultats. Elle a notamment remporté plusieurs titres européens ces dernières années. 

Lehtikuva

La France championne d’Europe de football américain

Cependant, ce sport est encore nouveau en France et la fédération compte environ 25 000 licenciés. Il y a donc encore beaucoup à faire pour rendre ce sport populaire. Ce type d’évènement comme le Super Bowl est une belle opportunité pour la FFFA afin de le populariser sur le territoire français. 

En réalisant ce live d’avant-match en direct sur Youtube (d’autant plus lorsque le match commence tard le soir), la fédération cherche donc à aller chercher ces nouveaux fans, ces futurs pratiquants ou simplement amateurs de sport. Le football américain peut paraitre difficile à comprendre c’est pourquoi durant ce live on a pu visionner une séquence explicative de ces règles, très bien faite. C’est un élément important pour toucher ce nouveau public qui doit comprendre les règles pour s’y intéresser. 

Un autre aspect très positif de cette soirée réside dans l’encouragement à la pratique sportive. Pour développer un sport, il faut que le nombre de licenciés augmente et que de nouveaux clubs se créent et ainsi entraîner un effet boule de neige. C’est pourquoi des visuels étaient également diffusés avec la cartographie des clubs présents en France et une incitation à se rendre sur la page de la fédération afin de trouver le club le plus proche de chez soi. 

En s’adaptant donc dans ces conditions particulières, la FFFA a pu organiser un évènement digital engageant pour les amateurs de football ou simple curieux. Les débats étaient animés et intéressants et l’utilisation de Youtube permet de pouvoir toucher de nombreuses personnes qui peuvent également échanger en ligne grâce au chat de la plateforme.

Vous pouvez aussi écouter le podcast enregistré avec Pierre Trochet de la FFFA qui nous parle de cette Super Bowl Party et de ce sport.

On espère donc que la Super Bowl Party a attiré le plus grand nombre de personnes et qu’il participe au développement de ce sport en France qui mérite plus de visibilité. Merci encore à la Fédération Française de Football Américain et à l’agence Com’Over pour ce bel event qui a su engager les fans et proposer un contenu adapté.

Vous avez aimé cet article ?

Continuer la lecture

Fan expérience dans le monde

L’Open d’Australie accueille 30 000 spectateurs par jour

A l’occasion de l’Open d’Australie, de nombreux fans assistent aux rencontres. Coup d’œil sur la manière dont les spectateurs sont accueillis dans ce contexte particulier.

Publié

le

L'Open d'Australie accueille 30 000 spectateurs par jour

L’Open d’Australie a ouvert ses portes le 8 février aux plus grands joueurs de la planète, mais également aux divers fans de tennis qui s’y déplacent en nombre pour assister à l’événement. Faisons un focus sur la première semaine du Grand Chelem australien.

 

Mise à jour 12 février : Après l’annonce d’un confinement de cinq jours dans l’État de Victoria, une bulle sanitaire a été mise en place pour permettre la poursuite de l’Open d’Australie à huis-clos. Le comité d’organisation espère pouvoir accueillir à nouveau du public pour les demi-finales et la finale. Revenons néanmoins sur les premiers jours du tournoi où les fans ont a pu profiter de l’événement !

Dans un pays comme l’Australie qui a été quelque peu épargné par la pandémie mondiale, l’optimisme est de mise et l’accueil du public une quasi-évidence. Découvrons ce qui a été mis en place pour accueillir en toute sécurité (ou presque) les spectateurs durant cette quinzaine.

La situation sanitaire en Australie

L’idée ici n’est pas de jouer à l’expert virologue ou à la chaîne d’information mais seulement de re-situer la situation actuelle du pays afin de mieux comprendre dans quelles circonstances le tournoi est organisé.

De par sa position sur le globe et le statut d’île, l’Australie n’a été que peu touchée par la Covid-19 avec au total 900 décès. On est bien loin des 80 000 décès en France. En fermant ses frontières, le pays s’est assuré une vie quasi-normale avec des confinements locaux de courte durée et un accès au pays interdit ou du moins fortement contrôlé pour éviter tout risque de propagation du virus.

Depuis, vous avez peut-être vu passer diverses images de stades remplis, de spectateurs sans masques et de grands évènements qui nous paraissent presque d’un autre temps. L’Australie, tout comme son voisin Néo-Zélandais, a pu accueillir divers évènements comme des concerts ou des matchs de rugby. Certains états comme le Queensland ont abandonné toutes les mesures relatives au virus pour la tenue d’évènements, autorisant même les fosses lors de concerts.

En Nouvelle-Zélande, c’est un match de rugby contre l’Australie justement qui a attiré l’attention en octobre dernier. A cette occasion, l’Eden Park accueillait les deux équipes pour la Bledisloe Cup à Auckland et pas moins de 40 000 spectateurs.

Le match Nouvelle Zélande vs Australie accueilli à Auckland en 2020

Le match Nouvelle Zélande vs Australie organisé à Auckland en octobre 2020.

La situation sanitaire semble donc maitrisée en Océanie et cela pour le plus grand plaisir des fans de sport locaux que l’on envie forcément. C’est donc dans ces conditions que l’Etat a autorisé la tenue de l’Open d’Australie avec quelques semaines de retard et dans une situation un peu plus complexe que cela. 

En effet, peu avant le début du tournoi, un cas a été révélé, ce qui a engendré une mise en quatorzaine d’une bonne partie des joueurs qui se sont isolés dans un hôtel. Malgré cela, le tournoi a bien démarré et les fans sont au rendez-vous.

Comment accueillir les fans en toute sécurité ?

Pour pouvoir accueillir jusqu’à 30 000 personnes/jour, le tournoi a mis en place de nombreuses mesures sanitaires. Même si le virus circule que très peu sur le territoire australien, la présence de joueurs provenant de tous les continents impose de prendre des mesures importantes pour ne pas créer de nouveaux clusters.

Parmi les mesures prises, on peut notamment présenter la division du village du tournoi en 3 zones distinctes. Les fans seront assignés à l’une d’entre elle et aux courts correspondants grâce à leur billet. Ils seront ensuite dans l’impossibilité de passer d’une zone à l’autre peu importe la raison. Cela permet de pouvoir limiter les contacts entre les spectateurs et en cas de contamination, identifier une zone spécifique et les en informer. 

Plan de l'Open Australie, protocole sanitaire

Le village réparti en 3 zones différentes (bleu, vert et violet)

En plus de cette mesure, le tournoi dispose de plus de 800 distributeurs de gel hydroalcoolique tout autour du village afin que les gestes barrières soient bien respectés. Le port du masque est finalement obligatoire dans l’ensemble des espaces alors qu’il était initialement facultatif. Cette consigne a été appliquée après que les premiers cas de Covid-19 se soient déclarés en amont du tournoi. 

Pour s’adapter au nouvel environnement, l’Open d’Australie a fait preuve d’innovation. Au niveau des paiements, l’ensemble du tournoi sera cashless avec l’impossibilité de payer en espèces. C’est une pratique que l’on voit se développer depuis un certain temps au sein des organisateurs d’évènements et que la pandémie aura accéléré. Les menus de la partie Food & Beverage seront présentés sous la forme de QR Code comme on a pu le voir dans nos restaurants ces derniers mois. Tout cela va permettre de limiter les contacts entre les fans et les accueillir dans un environnement sain. 

Engager les fans autour de l’Open d’Australie

Cette compétition de tennis va donc permettre de tester de nouvelles pratiques qui pourront inspirer les organismes sportifs par la suite. Cependant, n’oublions pas qu’il reste tout de même important de permettre au fan de passer un bon moment et de l’inciter à venir profiter d’une expérience lors de ce tournoi. Alors à quoi ressemble cette édition si spéciale?

Pour enrichir l’expérience fan et essayer d’oublier en quelque sorte la pandémie, les organisateurs ont mis en place différentes idées intéressantes. Il y a pour cela des musiciens présents pour accueillir les fans un peu partout autour du village et créer une ambiance musicale bien plus plaisante qu’un silence continu. 

Tous les espaces du village sont également ouverts malgré le contexte sanitaire. Au lieu de les fermer au risque de limiter considérablement les revenus et de détériorer l’expérience, le tournoi a réduit sa capacité maximale à 50%. Cela permet de contrôler les risques de transmission lors de la commande de nourriture ou même en se relaxant au sein du village. 

Cette année, il n’y aura également pas de juges de ligne sur le court. Cependant, de nouvelles technologies ont été apportées avec le Hawk-eye afin d’annoncer les balles fautes automatiquement. C’est d’ailleurs des membres du personnel soignant qui sont invités pour annoncer ces balles fautes. Une belle action de la part des organisateurs afin d’engager les membres de la communauté locale qui ont lutté pendant des mois afin de soigner les patients. 

 

Juges de ligne Open d'Australie

3 des 8 héros nationaux sélectionnés pour travailler avec Hawk-eye

L’influence sur les autres marchés

L’organisation de ce tournoi en Australie se déroule dans des conditions particulières. Comme nous l’avons vu, le pays n’a été que très peu touché par la pandémie. Ce qui permet d’accueillir à nouveau des fans au contraire de l’Europe par exemple.

Cependant, le cas de l’Open d’Australie permettra de voir comment l’on peut accueillir des fans sur un tournoi de tennis de cette ampleur avec notamment des fans qui sont amenés à passer une journée entière dans un lieu où le passage est important. Il est évident que certaines pratiques de l’Aus Open, comme les distributeurs de gel, la technologie Hawk-eye, la séparation de zones ou encore le cashless seront reproduites par d’autres organisateurs d’évènements.

L'Open d'Australie accueille 30 000 spectateurs par jour

L’accueil des fans à l’entrée du site

Quoiqu’il en soit, cela fait plaisir de voir à nouveau des évènements accueillant du public, à l’image du Super Bowl la semaine dernière. 

Le tournoi australien fait office de test pour les autres organisateurs sportifs. Il est encore trop tôt pour dresser un bilan de cette édition. Cependant, c’est très intéressant de pouvoir s’attarder sur l’Open d’Australie et ces actions mises en place afin de dessiner le futur à moyen terme des évènements à grande échelle. 

Vous avez aimé cet article ?

Continuer la lecture

Suivez-nous

Le choix des lecteurs