Suis-nous
Mur de soutien du Stade Toulousain Mur de soutien du Stade Toulousain

Fan expérience en France

20 000 briques sur le Mur de Soutien du Stade Toulousain

Le résultat d’une opération solidaire où les fans soutiennent le Stade Toulousain en inscrivant leur nom dans l’histoire du club.

Publié

le

Lancé en mai 2020, le “Mur de Soutien” du Stade Toulousain a franchi le cap des 20 000 briques. Cet édifice a pour objectif de représenter l’union sacrée entre le club et ses supporters pendant cette période de bouleversements que nous traversons encore actuellement. 

Une activation solidaire qui démontre l’importance des fans dans la vie d’un club.

Impliquer les fans dans ses projets

À son lancement il y a huit mois pendant le premier confinement, le Stade Toulousain n’avait peut-être pas imaginé que son opération allait se poursuivre jusqu’en 2021. Malheureusement, la crise perdure et le soutien de sa communauté de fans est encore essentielle. L’absence totale de revenus liés à la billetterie et aux “recettes stade” est un danger pour les clubs professionnels malgré les récentes aides annoncées par l’Etat. C’est d’autant plus le cas au rugby.

Toute solution est donc bonne pour trouver de nouvelles ressources financières. Le Mur de Soutien du Stade Toulousain en est la parfaite illustration. Destinée aux supporters et aux entreprise, cette opération permet de faire un don au club via une brique sur laquelle on peut inscrire son nom. Cette dernière est ensuite déposée sur un mur autour du stade Ernest-Wallon et restera ainsi “gravée”. Deux formules sont alors proposés aux fans (30 et 150€) avec à chaque fois la possibilité de bénéficier d’une défiscalisation de 66%. 

Huit mois plus tard, cette opération a donc atteint les 20 000 briques. Toutes sont, ou seront, disposées autour du stade Ernest-Wallon qui possède 19 000 places. Ce qui en dit long sur la solidarité et l’engagement des supporters stadistes. Jusqu’à maintenant, le Mur de Soutien a permis au Stade Toulousain de récolter plus d’1,3 millions euros. Cette somme sera reversée au fonds de dotation du club qui finance la formation et toutes les actions sociétales du Stade Toulousain. 

À noter que d’autres clubs de rugby en France ont réalisé une opération similaire comme Narbonne ou bien Mazamet.

Avec un retour au stade qui tarde, la contribution des supporters et des partenaires peut s’avérer être primordiale pour un club. Une contribution qui se doit alors d’être engageante voire honorifique afin de souligner leur importance. À défaut de pouvoir de créer de l’interaction pendant les matchs, le club peut donner à ses supporters un véritable rôle à jouer pendant cette période. C’est aussi ça l’expérience fan.

Poursuivez la lecture sur cette thématique

Vous avez aimé cet article ?

Chargé de SEO & SEA dans une agence de voyage sportif, je suis un passionné du Sport Digital et de la Fan Experience. Chez Franstriker, j'ai pour objectif de faire grandir le projet et d'écrire de temps en temps sur les activations digitales des uns et des autres dans le monde du sport.

Continuer la lecture
Publicité

Fan expérience en France

Fans ambassadeurs au Dijon FCO pour la visite du nouveau centre

Pour présenter ses nouvelles infrastructures, le Dijon FCO a invité ses fans ambassadeurs les plus actifs sur les réseaux sociaux.

Publié

le

Pour présenter son nouveau centre d’entrainement, le club du Dijon FCO a invité ses fans les plus actifs sur les réseaux sociaux pour partager leur visite avec sa communauté. 

 

Une très bonne initiative qui nous vient de Bourgogne et plus particulièrement de Côte-d’Or, à Dijon où le club a eu l’idée de s’appuyer sur sa communauté de fans les plus actifs sur les réseaux sociaux pour partager les premières images de son tout nouveau centre d’entrainement. 

Des supporters ambassadeurs 

Des opérations de communication ou de promotion de ce type sont courantes pour les clubs. Mais elles s’adressent généralement à des personnalités et influenceurs pour bénéficier de leur large audience. 
Le 11 juin dernier, le club du Dijon FCO a invité une trentaine de ses fans à découvrir le nouveau centre d’entrainement. Une visite qu’ils ont été invités à partager sur leurs propres réseaux sociaux avec le hashtag #Lenouveaucentreenexclu pour ainsi partager avec la communauté dijonnaise. 

 

Parmi eux, un supporter a fait le déplacement du Portugal pour découvrir le nouveau centre du club.

Les fans les plus actifs sur les réseaux sociaux

La communauté de fans du Dijon FCO est à « taille humaine ». C’est sur cette communauté que le service communication du club dijonnais s’est appuyé en sélectionnant les membres qui participent le plus sur Twitter, Facebook et Instagram. Un souhait du club d’avoir des fans issus de l’ensemble des plateformes sociales et de présenter le nouveau centre d’une autre manière que la voie classique d’une communication basique.

“On a conscience que les autres supporters suivent la plupart des followers présents vendredi.”

Jérémy Ecoffet, Community Manager et créateur de contenus vidéos au Dijon FCO

Une façon d’exploiter les données disponibles sur les différents réseaux sociaux. Les superfans sur Facebook sont visibles sur chacune des pages. Sur Twitter et Instagram, il est assez simple d’observer les followers les plus présents dans les commentaires des publications ou via un hashtag précis.  

 

Un moment de rencontre entre fans

Après une longue période compliquée due au Covid19, cet événement permet aussi au club de créer du lien avec ses fans mais aussi de créer la rencontre entre les membres de sa communauté. Cela a également permis à beaucoup d’entre eux d’échanger de vive voix plutôt qu’à travers les réseaux sociaux.

Une visite en présence du Président Olivier Delcourt qui a permis de répondre en direct aux questions des supporters. Et quelque part rassurer sur les ambitions du club pour l’avenir.  
Cet échange correspond pleinement aux valeurs du DFCO où la proximité et l’aspect familial occupent une place prépondérante.

Une bonne idée donc née en interne et dont le club indique que cet événement n’était qu’une étape car d’autres visites avec les supporters seront organisées. Le service communication du DFCO souhaite développer cet esprit novateur et toujours proposer de nouveaux concepts à ses supporters.

Article précédent
Poursuivez la lecture sur cette thématique

Vous avez aimé cet article ?

Continuer la lecture

Fan expérience en France

L’opération “La banderole des supporters” par TF1

La chaine TF1 a lancé depuis mars l’opération “La banderole des supporters” qui permet aux fans français d’envoyer leur message aux bleus.

Publié

le

Toujours sans public au raison du couvre-feu à 21h, la rencontre entre l’équipe de France et le Pays de Galles affichera cependant quelques messages des fans français dans les tribunes de l’Allianz Riviera de Nice avec une banderole des supporters.

 

La chaine TF1 a lancé à l’occasion des 100 jours avant le lancement de l’Euro 2020 (le 3 mars dernier), l’opération #LaBanderoleDesSupporters. 

 

Une opération de fan engagement 

Certainement la star de l’épisode Covid 19, la bâche s’est largement déclinée dans les enceintes sportives. Pour le premier match de préparation avec le groupe France qui jouera l’Euro 2020, la chaine TF1 co-diffuseur de la compétition a imaginé une opération de fan engagement. 

 

 

Depuis le 3 mars, les supporters français peuvent “déclarer leur flamme” aux Bleus sur les réseaux sociaux en utilisant le hashtag #LaBanderoleDesSupporters et sur une page web dédiée. La chaine a exploité cette opération à plusieurs reprises sur ses médias sociaux pour animer sa communauté avec des jeux concours. 

Selon TF1, plus de 2 000 messages ont été envoyés pour ce match. Et plus de 1 500 de ces messages sont imprimés sur une grande toile placée derrière l’un des buts de l’Allianz Riviera de Nice. 

Et c’est ce soir, le mercredi 2 juin que le public et les fans peuvent découvrir cette banderole. Sur cette banderole, nous pouvons lire “La Banderole Des Supporters de TF1″ et le message ‘Unis avec les Bleus” composé avec l’ensemble des messages des supporters. 

 

Poursuivez la lecture sur cette thématique

Vous avez aimé cet article ?

Continuer la lecture