Suis-nous
Le classement Facebook des clubs de National Le classement Facebook des clubs de National

Fan expérience en France

Les clubs de National et Facebook, pas une histoire facile

Après avoir épluché les comptes Facebook de tous les clubs de National, voici notre analyse avec le classement des communautés et les bonnes pratiques.

Publié

le

C’est au tour des clubs de National de passer sur le grille de Fanstriker. Quelle utilisation font-ils de Facebook ? Et comment anime-t-ils leur communauté de fans ? Réponse maintenant.

 

Si vous avez déjà lu nos deux premiers articles sur le classement Facebook des clubs de Ligue 1 et de Ligue 2, vous pouvez passer directement l’introduction.
Aujourd’hui, les réseaux sociaux sont devenus indispensables dans notre quotidien. Pour les clubs professionnels également cela est devenu indispensable, leur présence sur les réseaux sociaux permet aujourd’hui de bénéficier d’une proximité plus grande avec ses fans. Chaque club possède sa propre approche pour s’adresser à ses fans, mais l’imagination et la créativité du community manager sont des qualités intrinsèques qui renforcent l’image du club.

Communiquer oui mais pourquoi ? Quels sont les risques pour les clubs ?

En 2017, la présence des structures professionnelles sur les réseaux sociaux est obligatoire comme à l’époque du lancement des sites internet. Les clubs vont pouvoir : améliorer leur image, gagner en visibilité, créer ou développer une communauté locale, française, voire étrangère et enfin animer et connaitre leurs fans en prenant connaissance de leurs attentes et de leurs opinions.

De nos jours, un club ayant une bonne image sur les réseaux sociaux pourra être considéré comme un club sympathique même si ses résultats sont décevants sur le terrain. Un fan aura donc plus tendance à suivre le contenu du club.
En effet, lorsqu’un CM (community manager) publie sur la page, il recherche avant tout de l’engagement. C’est à dire qu’il cherche à créer une interaction entre son post et sa cible via des commentaires, des partages ou des likes.

L’engagement peut également avoir une orientation négative, via les Bad buzz. Ce sont ces réactions très négatives de la communauté ou du public sur un sujet d’actualité précis. C’est pour cela que le CM doit être capable d’animer ses fans quand tout va bien mais il doit surtout gérer les moments les plus durs car ceci peut détruire une réputation très rapidement.

Facebook, le numéro 1 des réseaux ! 

Nous ne le présentons plus, Facebook est le réseau social le plus populaire. Crée en 2006 et regroupant 24 millions d’utilisateur en France, il est le réseau social le plus utilisé par le grand public et donc celui où les clubs peuvent toucher le plus de fans et de fans potentiels.

D’un point de vue global, les clubs ont une stratégie similaire sur Facebook. Ils se servent de leur page pour partager du contenu émanant directement de leur site internet.
Les community managers partagent également des photos et vidéos sur la vie du club en général via leur compte Youtube ou Dailymotion. L’époque où seulement l’équipe professionnelle était mise en avant est révolue. Il y a aujourd’hui un vrai effort fait par les clubs pour présenter l’ensemble de son organisation. On peut facilement trouver des présentations des équipes du club, des plus petits (U6) aux plus grands, sans oublier les sections féminines. Cette évolution permet aux fans de se sentir vraiment au coeur de la vie du club.

Le Storytelling, une pratique appréciée par les fans

Le Storytelling, qu’est ce que c’est ? C’est raconter une histoire, celle du club. Dans ces récits, nous pouvons retrouver des évènements marquants ou les grandes dates de l’histoire. Mais aussi des nouvelles d’anciens joueurs du club par exemple. Ce format très apprécié, permet de jouer sur les émotions des fans.

 

Lire cet article

A LIRE ÉGALEMENT :  COMMENT LES CLUBS DE LIGUE 2 GÈRENT-ILS LEUR COMMUNICATON SUR FACEBOOK ?

 

Les pratiques des clubs de National

La majorité des clubs de National, le 3ème niveau français, possède un statut encore semi-professionnel (hormis les clubs venant du niveau supérieur depuis moins de 2 saisons). De ce fait, ils ne sont pas encore tout à fait professionnalisés dans leur fonctionnement. Il est donc difficile pour eux de construire une réelle stratégie de communication sur les réseaux sociaux. Cependant, les idées remplacent les moyens, et de bonnes idées il y en a en National. Pour preuve, l’exemple des clubs de l’US Avranches et de l’US Concarneau qui proposent une revue de presse avant mais aussi après chaque match

Autre bonne idée que nous retrouvons dans de nombreux clubs professionnels mais encore très peu en National, l’immersion avec les joueurs lors des déplacements. Les fans peuvent donc assister au déplacement de leur équipe et de leurs joueurs à distance. Une façon d’ouvrir les coulisses du club.

Publié par GS Consolat Marseille sur vendredi 27 mai 2016

 

Lorsque que l’on construit sa communauté comme c’est le cas pour les clubs de National, il est primordial de valoriser ses supportersÀ Boulogne, le partage des moments entre les supporters et les fans sont réguliers. Cette initiative très positive permettent aux fans de se construire des souvenirs qui seront par la suite des sources d’attachement au club. 

Des clubs amateurs sur le papier mais pas sur les réseaux sociaux

Certains clubs de National n’ont en effet rien à envier à certaines grosses cylindrées de Ligue 1 ou Ligue 2. Les principes sont respectés comme pour le Pau Fc qui incite ses fans à renouveler leur abonnement au moment de la fin de saison via une campagne de réabonnement. Le club informe ses fans et ses futurs fans sur les procédures à suivre pour s’abonner mais également sur les avantages à devenir un abonné du club Béarnais. À noter que le club met en avant les adversaires qu’il rencontrera.

On ne peut pas parler du National et des réseaux sociaux sans parler un instant du Paris FC. Le seul club du championnat a avoir dépassé les 100 000 mentions j’aime cette saison. Il occuperait la 8ème position en Ligue 2 au nombre de fans sur Facebook. Le Paris FC dispose cependant d’un histoire et d’une exposition médiatique supérieure à de nombreuses équipes de son championnat.
Mais, l’on peut dire que son CM est assez actif, chaque semaine il met en avant sa formation en partageant de nombreux contenus sur les équipes de jeunes du club.

D’autres clubs partagent les résultats de leurs équipes mais avec une approche légèrement plus amateur à l’image de Lyon Duchère ou encore Chambly. Cette initiative est cependant à mettre en avant car certes l’équipe fanion est l’équipe phare mais pour qu’un club existe, et surtout à ce niveau, les autres équipes sont importantes.

Nous parlions de live-match dans notre précédent article en Ligue 2, le Paris FC réalise un live-match de qualité sur Facebook. Moins détaillé que sur Twitter qui est le réseau le plus adapté à cette pratique, mais l’essentiel y est. Le club breton de l’US Concarneau en réalise également un. Très bonne action de ces deux clubs, qui partagent le match avec les fans qui ne sont pas au stade.

Les clubs professionnels et historiques ont la côte, les petits nouveaux un peu moins

Comme nous l’avons dit plus haut, le championnat National est particulier car il regroupe trois types de clubs :

  • Les clubs professionnels comme le Paris Fc, la Berrichonne de Châteauroux, l’US Créteil Lusitanos…
  • Les clubs historiques ayant connus des difficultés comme le CS Sedan Ardennes et l’US Boulogne Côte d’Opale.
  • Et des clubs amateurs ou semi-professionnels découvrant un championnat national pour la première fois.

Pour les clubs ayant connus le monde professionnel et l’exposition médiatique, il a été plus facile de développer une organisation plus structurée lors de leur passage en Ligue 1 ou Ligue 2. Cette structuration leur offre aujourd’hui une bonne réputation sur les réseaux sociaux. Le cas du Paris FC est le plus concret : 1ère place avec plus de 108 000 fans sur leur page. Suivent ensuite à plusieurs milliers de fans, Sedan et Boulogne avec respectivement 65 000 et 35 000 j’aime.

 

Le classement Facebook des clubs de NationalFanstriker

Le classement Facebook des clubs de National

Pour les clubs issus du monde amateur, la visibilité sur Facebook est plus difficile. Dans les profondeurs du classement, on retrouve 4 clubs amateurs avec Lyon Duchère AS, Epinal et Béziers. En bon dernier et avec un nombre de fans très faible (553), nous retrouvons l’US Avranches. Qui est pour le moment le club ayant le plus grand retard sur les réseaux sociaux.

Globalement, en National, les clubs pros sont en haut et les clubs amateurs se battent pour exister sur Facebook. La mise en place d’une stratégie de communication est donc primordiale pour exister sur les réseaux sociaux mais cette mise en place n’est pas évidente avec le peu de moyen financier que détiennent une majorité des clubs de National. Des moyens financiers qui sont alloués en priorité… au sportif.

Demain est un autre jour, nous changerons de réseau social pour s’attarder sur les comptes Instagram des clubs de Ligue 1.

En attendant, réagissez sur le classement Facebook de National avec nous sur twitter 

Vous avez aimé cet article ?

Fan expérience en France

Le CA Brive offre une plaque collector à ses fans abonnés solidaires

Pour remercier ses fans solidaires qui n’ont pas demandé un remboursement de leur abonnement, le CA Brive a pensé à une petite attention personnalisée.

Publié

le

Fans du CA Brive

Pour remercier ses fans abonnés qui n’ont pas demandé un remboursement de leur abonnement 2019/2020 en raison de l’arrêt du championnat de TOP 14 prématurément, le club de rugby du CA Brive leur offre une petite personnalisation.

 

Après l’annonce de l’arrêt définitif des championnats en France pour la saison 19/20, tous les clubs ont été confrontés au même cas. Comment gérer les abonnements et les remboursements des abonnés ? La majorité des clubs ont souhaité laisser un libre choix et ainsi valoriser la solidarité de leurs fans en leur offrant des avantages. 

Une plaque collector personnalisée sur le siège en tribunes

Le CA Brive a souhaité remercier ses fans n’ayant pas demandé une indemnisation pour leur abonnement en leur offrant une plaque collector sur leur siège. Une plaque sur laquelle sera inscrit leur nom et prénom ainsi qu’un message de remerciement par le club. 

Autre avantage réservé aux fans ayant fait preuve de solidarité envers leur club, une invitation à une soirée exceptionnelle au Stadium lors d’un match entre le CA Brive et le Racing 92. Un moment qui permettra aux fans concernés de découvrir leurs plaques personnalisées. Des animations et jeux en plein air seront également prévus. 

Le club va lancer sa campagne d’abonnement 2020/2021 le 6 juillet prochain. 

La meilleure mascotte de France est à Brive ! 

Le TOP14 a réalisé ces dernières semaines un vote pour élire la mascotte préférée des fans de rugby. Chacune des mascottes était opposé l’une contre l’autre lors des différents tours. Les fans devaient voter sur la plateforme en ligne développée par la LNR myrugby.lnr.fr. Une plateforme qui compte déjà plus de 60 000 membres moins d’un an après son lancement le 19 août 2019. 

C’est donc la mascotte du CA Brive, Zouzou qui a été la plus populaire et la plus appréciée auprès du public. En finale, Zouzou était opposée à Ovalion, la mascotte du Stade Toulousain. 

Un an après avoir remporté le titre de meilleur public de France en 2018/2019 lors de la #NuitDuRugby en novembre 2019, le club obtient cette fois-ci un titre pour sa mascotte. Une belle continuité sur le travail réalisé par le CA Brive en coulisses.

Vous avez aimé cet article ?

Continuer la lecture

Suivez-nous

Nouveautés