Suis-nous
Sotchi pendant la Coupe du Monde 2018 Sotchi pendant la Coupe du Monde 2018

Fan expérience dans le monde

Un mois à Sotchi pendant la Coupe du Monde

Publié

le

Sotchi, cette jolie ville côtière du Sud de la Russie, est l’hôte de 6 matchs de Coupe du Monde cet été dans son stade olympique, le Fisht Stadium, construit au bord de la Mer Noire il y a 4 ans dans le cadre des JO d’hiver 2014.

C’est ici que j’ai posé mes bagages il y a un mois pour participer au programme volontaire de la Coupe du Monde 2018. Je travaille au sein du service Média, un service que j’ai eu la chance de découvrir il y a deux ans à Bordeaux pendant l’EURO 2016.

Alors, une Coupe du Monde depuis l’intérieur, qu’est-ce que ça donne ?

Des fans passionnés venus des quatre coins du monde

Ce qui m’a le plus marqué depuis que je suis ici, c’est cette atmosphère indescriptible dans les tribunes du Fisht Stadium.

Le Portugal vs Espagne, un classique du football européen en guise de premier match à Sotchi, avait annoncé la couleur avec une ambiance électrique. Pas moins de six buts ont été inscrits (3-3), je vous laisse imaginer l’engouement et les sautes d’humeur dans le stade. Cristiano Ronaldo, auteur d’un triplé ce soir-là, a pu étaler tout son talent et faire chavirer un stade acquis à sa cause, sauf chez les milliers d’Espagnols bien sûr. Malgré ça, la relation entre supporters Portugais et Espagnols étaient plus qu’amicale. Ce qui a contribué à une belle soirée d’ouverture à Sotchi.

Après ce match de rêve, j’ai eu mon véritable coup cœur de la compétition : les fans du Panama. Assister au premier match de Coupe du Monde d’une nation est un privilège tant l’instant est historique. Plus de 10 000 supporters Panaméens ont fait le déplacement pour soutenir leurs héros d’une heure avant le coup d’envoi jusqu’à la dernière minute. La nette victoire de la Belgique (3-0) n’y change rien, les “Olé, Olé Olé Olé, Panama, Panama ! Olé, Olé Olé Olé, Panama, Panama ! …” ne se sont jamais arrêtés et sont restés dans nos têtes pendant un certain temps. A eux seuls, ils offrent une fan expérience unique aux autres spectateurs ravis d’assister à ce spectacle.

Dans ce fan game, on peut également parler des Péruviens qui ont aussi fait très forte impression. 36 ans après la dernière participation du pays à la Coupe du Monde, une vague rouge et blanche s’est abattue sur la Russie et Sotchi. Déjà éliminé avant leur dernier match face à l’Australie, le Pérou a offert à ses supporters une victoire tant attendue (2-0). L’atmosphère était digne d’une grande soirée de football sud-américaine avec des fans déchaînés qui voulaient partir de Russie sur une bonne note. Les milliers d’Australiens, pourtant très démonstratifs, n’ont pas pu faire le poids.

Voir tous ces supporters Panaméens et Péruviens traverser le monde en masse pour venir soutenir leur équipe et mettre une ambiance de dingue, restera un souvenir gravé. On sent que pour eux être ici est un devoir. C’est la beauté du sport et du football.

Les supporters péruviens à la Coupe du Monde

Les supporters péruviens restent dans les tribunes après le coup de sifflet final.

Des centaines de drapeaux devant un écran

Comme toute ville hôte, Sotchi a sa fan zone appelée ici “FIFA Fan Fest”. Sur place, tous les matchs sont diffusés. Pour améliorer l’expérience, on peut également y aller entre deux rencontres pour voir des artistes locaux sur scène, à condition d’aimer la pop russe qui pour être honnête n’est pas si désagréable.

En bon supporter, je m’y suis rendu pour aller voir le premier match des Bleus face à l’Australie. Malgré une petite dizaine de Français présents, on s’est senti un peu seul face à la bonne cinquantaine d’Australiens. Mais bon, les Bleus avaient assuré l’essentiel (2-1) et on était bien content de célébrer ça ensemble !

A la FIFA Fan Fest de Sotchi, malgré une taille assez restreinte de l’espace pour une fan zone de Coupe du Monde, l’ambiance est très festive avec l’opportunité de rencontrer des supporters de tous les continents. Tous sont venus pour la seule et même raison : le football.

Football connect people? C’est certain. Argentins, Brésiliens, Islandais, Mexicains, Panaméens, Belges… tous ces fans étaient réunis pour vivre leur passion et profiter ensemble de leur voyage.

Fan Zone à Sotchi Coupe du Monde 2018

Fan Zone à Sotchi Coupe du Monde 2018

Panaméens, Péruviens, Islandais et Belges célébrent l’instant.

Fan Zone à Sotchi Coupe du Monde 2018

En matière d’animations et de fan expérience, pour celles et ceux qui se sont rendus dans les fan zones en France pendant l’EURO 2016, le dispositif est très similaire. On retrouve des baby-foot géants, des jeux de précision et de rapidité etc. proposés par les sponsors de la compétition.

J’ai particulièrement apprécié l’hommage de Hyundai aux gardiens de but avec ce shooting photo assez réaliste, où l’on peut réaliser une parade d’exception sur sa ligne tout en restant en débout.

Animation Hyundai Fan Zone à Sotchi Coupe du Monde 2018

Le rêve.

Animation Hyundai Fan Zone à Sotchi Coupe du Monde 2018

La réalité.

Volontaire à la Coupe du Monde, c’est quoi ? Comment le devenir ?

Je vis à Sotchi ma deuxième expérience en tant que volontaire pendant un événement sportif. Certains d’entre vous l’ont peut-être déjà fait aussi pendant l’EURO 2016.

Au sein du programme volontaire de la FIFA, tout comme celui de l’UEFA, on retrouve de nombreux services : IT, Média, Marketing, Hospitalité, Cérémonie, Traduction, Management, Transport etc.

Dans mon service, le service Média, notre rôle est d’offrir aux journalistes et photographes les meilleures conditions de travail possibles : tickets et accès, conférences de presse, tribune des médias, zone mixte et positions des photographes au bord du terrain. C’est un service très enrichissant car on a la chance d’être au plus près de la compétition et de travailler pour des professionnels que sont les médias.

Personnellement, je travaille pour l’équipe terrain. Notre mission consiste à aider les photographes à installer leur matériel avant le coup d’envoi, puis à participer à la cérémonie en maintenant une zone devant les bancs de touche, depuis laquelle les photographes peuvent shooter l’entrée des joueurs, les hymnes et enfin la fameuse photo d’équipe.

Pour décrocher le job, le processus est un peu long mais vaut vraiment la peine. Il faut dans un premier temps envoyer un dossier complet puis passer un voire deux entretiens. Après ça, si sa candidature est retenue, on se retrouve au cœur de l’événement pour vivre une expérience professionnelle et personnelle unique. Ça reste du bénévolat, mais tout ce que l’on voit et fait est inestimable. Surtout quand on est fan de sport et de football.

Si l’aventure volontaire vous intéresse, vous pouvez déjà postuler pour la prochaine Coupe du Monde Féminine de la FIFA qui se déroulera en France du 7 juin au 7 juillet 2019 : Volontaire France 2019.

Quant à moi, je continue de suivre cette coupe du monde au plus près en espérant voir les bleus jusqu’au bout.

Vous avez aimé cet article ?

Chargé de SEO & SEA dans une agence de voyage sportif, je suis un passionné du Sport Digital et de la Fan Experience. Chez Franstriker, j'ai pour objectif de faire grandir le projet et d'écrire de temps en temps sur les activations digitales des uns et des autres dans le monde du sport.

Continuer la lecture
Publicité

Fan expérience dans le monde

Tiktok pour toucher de nouveaux fans de football Japonais

Ayant fait le constat de l’âge moyen élevé de sa communauté de fans, la J.League va utiliser le réseau social TikTok pour attirer une nouvelle audience de fans, plus jeune.

Publié

le

Tiktok pour toucher de nouveaux fans de football Japonais

Le réseau social TikTok et la J.League, le championnat du Japon de football professionnel masculin ont concluent un deal pour attirer une nouvelle audience de fans, plus jeune.

 

Conscient que l’intérêt des plus jeunes japonais pour le football n’est pas assez important, la J.League souhaite agir pour promouvoir son championnat et ainsi séduire, attirer et engager une audience plus jeune. 

Augmenter la popularité de la J.League auprès de la génération Z 

Selon le média Japantimes, une étude a révélé que l’âge moyen des fans avant la pandémie de Covid 19 se situait entre 34 et 43 ans. Sur la période 2004 à 2019, le pourcentage de fans de moins de 30 ans est tombé lui de 34,5% à 22,1%. Trop peu donc pour les instances sportives japonaises qui ont décidé de trouver des solutions. 
L’une d’elles réside dans ce partenariat qui a pour objectif d’augmenter la popularité du championnat japonais de football auprès de la génération Z, les jeunes nées après 1997 et âgés aujourd’hui d’une vingtaine d’années. 

Tiktok est le réseau social le plus proche de cette audience aujourd’hui avec environ 43% de sa base d’utilisateurs mondiaux âgés de 18 à 24 ans. La plateforme a atteint un milliard d’utilisateurs actifs en 2021. Les contenus avec les hashtags “soccer” et “football” ont générés plus de 510 milliards de vues. L’ambition des dirigeants japonais est que grâce à ce partenariat, les jeunes découvriront la ligue et ses clubs via les réseaux sociaux et auront peut-être l’envie de vivre l’expérience au stade pour à terme développer un intérêt pour le football et regarder régulièrement des rencontres. Il y a aussi une dimensions internationale dans ce deal puisque l’audience de TikTok dépasse les frontière du pays. 

“TikTok a beaucoup d’utilisateurs de la génération Z, qui est un segment que nous voulons particulièrement atteindre.”

Yoshikazu Nonomura, le président de la J.League, Yoshikazu Nonomura

Cet accord avec TikTok coïncide avec l’assouplissement avant la saison 2022 par la J.League de ses réglementations en matière de diffusion de contenus sur les réseaux sociaux pour permettre aux fans pendant les matchs de publier plus facilement du contenu pendant leur expérience au stade. Depuis cette saison, les clubs et même les joueurs eux-mêmes ont consacrés plus d’efforts à la création de contenu, en particulier pour créer des interactions avec les fans post pandémie.
Kengo Nakamura, ancien joueur du club de Kawasaki Frontale indiquait récemment “qu’après les matchs, je prenais des photos de célébrations avec mes coéquipiers et l’engagement des fans sur ces contenus m’a vraiment fait réaliser à quel point ils sont heureux de voir ces moment hors du terrain”.

La fréquentation moyenne de la J.League est aujourd’hui de 12 098 spectateurs, loin du record établi en 2019 avec 20 751 avant la pandémie. 

Créer des défis pour engager et encourager les fans à partager du contenus 

La collaboration entre Tiktok et la J.League a été pensée pour inciter les fans, notamment les plus jeunes, à partager du contenu lors de leur expérience au stade en jour de match. Des contenus qui vont donc accroitre la visibilité et la popularité du championnat sur ce réseau social. TikTok va lancer 3 défis de hashtag aux fans et utilisateurs de ce réseau social au cours de la saison 2022. 

Le Directeur Général de TikTok Japon, Yosuke Sato explique que l’application et ses algorithmes permettent de diffuser des formats courts issus de la J.League rapidement à une audience qui ne suit pas forcément la ligue ou les clubs sur ce réseau. Et si l’utilisateur s’intéresse à ces contenus, TikTok lui suggéra davantage de contenus provenant des clubs et de la ligue. Un cercle vertueux qui s’auto alimente pour faire grossir l’audience intéressée par le football japonais.

La J.League veut utiliser TikTok pour montrer l’envers du décor de son championnat, le behind the scene. Chose qui n’a jamais été faite auparavant dans ce championnat. Pour aller dans ce sens, la J.League a également pensé à l’influence en nommant le Tiktokeur local Unparunpa1028 (1,5M de followers) âgé de 21 ans comme ambassadeur de la ligue sur Tiktok. 

Déjà présent dans le rugby, TikTok semble vouloir intensifier son positionnement dans le sport. Le réseau social s’était déjà associé à l’UEFA lors de l’Euro 2020.  

L’importance de montrer plus que le spectacle sportif

Pour un club, se cantonner à ne diffuser que le match et ses highlights n’est aujourd’hui plus acceptable. Pour intéresser une audience toujours plus attirées par bon nombre de contenus et de divertissements, il faut pouvoir tirer son épingle du jeu.
Depuis quelques années, nous remarquons une tendance à montrer des choses qui auparavant n’intéressaient personne, notamment pour les clips musicaux. Si vous observez sur Youtube, les Making-Of des clips sont parfois autant regardés que les clips eux-mêmes. Preuve en est avec la dernière série reportage immersion “Ne montre jamais ça à personne” du rappeur Orelsan diffusée sur Amazon Prime qui a été un franc succès.
Dans le sport, les reportages en immersion comme les Yeux dans les Bleus en 1998 et aujourd’hui avec les différents programmes proposés par les clubs ou les diffuseurs comme Netflix et Formula One notamment ont profondément marqué une tendance profonde et un intérêt puissant pour l’envers du décor.

Ce n’est pas une nouveauté si nous écrivons ici qu’il est essentiel de montrer de l’intimité, des images des coulisses, du quotidien vécu par tous les fans. À partir de ce raisonnement, les possibilités sont nombreuses. Nous pourrions imaginer après chaque match un contenu spécifique uniquement orienté vers l’expérience stade que le public a vécu. C’est déjà le cas pour certains clubs, qui publient régulièrement après les rencontres des photos ou vidéos des fans et de leur expérience. 

Vous avez aimé cet article ?

Continuer la lecture

Fan expérience dans le monde

Manchester City va tester une tasse à café comestible cette saison

Le club anglais a indiqué qu’il allait proposer aux spectateurs de l’Etihad Stadium des tasses à café comestibles. 

Publié

le

Une tasse de café comestible à Manchester City

Le club anglais de football a indiqué récemment qu’il allait proposer aux fans des tasses comestibles. 

 

Des tasses à café comestibles

Selon plusieurs médias anglais, les tasses à café que va proposer Manchester City à ses fans présents lors des événements à l’Etihad Stadium seraient fabriquées à partir d’un ingrédient semblable à une gaufre, fabriqué à partir d’ingrédients entièrement naturels et comestibles. Un concept similaire à ce que nous pouvons observer régulièrement avec les glaciers qui proposent des glaces avec un contenant en gaufre comestible.

Les tasses à café comestibles seront disponibles au service de boissons chaudes à l’extérieur du stade à City Square, en face de l’entrée ouest. À noter qu’il n’y a évidemment aucune obligation pour le fan de manger la tasse comestible, il aura la possibilité de mettre ce contenant dans le flux de déchets de compostage, s’il le souhaite.

 

Le prestataire du club pour cette action semblerait être l’acteur Écossais Bio Bite fournisseur de tasses à café respectueuses de l’environnement et de produits innovants liés au café. Ce prestataire propose un lot de 240 cups comestibles de 220ml au tarif de 81£ (soit environ 94€) ce qui reviendrait à un coût par cup de 40 cts d’€ pour le club.

Pour le moment peu d’informations sont disponibles. Les tasses à café comestibles ne semblent pas avoir été mises en service lors des deux premier matchs de la saison de Manchester City les 21 et 28 août dernier. Affaire à suivre donc sur les réseaux sociaux pour apercevoir les premières images des utilisateurs. 

Des gobelets à bière recyclables 100 % sans plastique

Ce n’est pas la seule innovation “food an beverage” cette saison pour le public de l’Etihad Stadium puisqu’en effet, cette année le club introduit des gobelets à bière 100% recyclables et zéro plastique. 
Ces nouveaux gobelets innovants sont en papier aqueux 100 % sans plastique et fabriqués à partir de papier et de carton issus de sources durables, tous entièrement recyclables.
Les gobelets seront collectés dans tout le stade de la même manière que leur prédécesseur via des points de collecte et des empileurs de déchets et sortiront via le flux de déchets de recyclage mixte sec pour être recyclés à 100 %.

En plus des nouvelles tasses, plus de 7 nouvelles bières artisanales de brasseurs locaux sont à découvrir dans les différents points de consommation du stade à partir de 2h avant le match. Une volonté de la ville et du club de favoriser la consommation d’aliments plus locaux et de soutenir les entreprises locales.

Deux initiatives pour réduire les déchets environnementaux 

Sensible aux sujets environnementaux, le club mancunien est assez actif et embarque notamment ses partenaires dans les actions. En rappel cette vidéo avec un scénario digne d’un épisode de la série futuriste Black Mirror datant de l’été 2020 qui avait pour objectif de sensibiliser sa communauté sur les enjeux en matière d’approvisionnement de l’eau.

 

Ces actions innovantes de tasse à café comestible et de gobelet à bière 100% recyclable et sans plastique symbolisent l’engagement du club à éliminer tous les plastiques à usage unique des opérations de restauration et à améliorer encore davantage son impact carbone.

 

Vous avez aimé cet article ?

Continuer la lecture