Suis-nous
sensory room qatar 2022 sensory room qatar 2022

Fan expérience dans le monde

Sensory room : accueillir les personnes atteintes d’autisme au stade

Des clubs disposent une sensory room dans leur stade. Une pièce spécialement aménagée pour les personnes atteintes de Troubles du Spectre de l’Autisme (TSA).

Publié

le

Tout le monde devrait pouvoir assister à un spectacle sportif. Ce n’est malheureusement pas toujours le cas notamment pour les personnes en situation de handicap. Pour les handicaps visibles et encore plus pour les handicaps invisibles. Alors comment des fans atteints d’autisme peuvent aujourd’hui vivre leur expérience au stade en toute sécurité ?

 

Environ 1% de la population mondiale et 700 000 personnes en France présentent un trouble du spectre de l’autisme. Ces personnes ont des besoins particuliers. Au Royaume-Uni, les Ligues et les clubs l’ont bien compris et ont adapté leurs enceintes afin de pouvoir les accueillir.

Pourquoi faut-il des installations spéciales pour les personnes atteintes de troubles du spectre de l’autisme (TSA) ?

Les personnes souffrant de TSA et en particulier les enfants ont une grande sensibilité sensorielle. Cette surcharge sensorielle peut provoquer en eux de l’anxiété et de la panique. Elle est généralement due aux lumières, aux sons et à la foule. Des éléments qui font donc partie intégrante d’un événement sportif. Mais rendant l’expérience inconfortable pour les personnes atteintes du spectre de l’autisme.

De ce fait, de nombreuses personnes ayant des besoins sensoriels se privent de ce spectacle de l’événement physique et cela peut participer à la création d’un isolement social. Le fait qu’il n’y ait pas d’installations, d’infrastructures spécifiques peut décourager les personnes atteintes du trouble du spectre de l’autisme ainsi que leurs familles et amis, d’assister à un match.

La sensory room : un environnement sûr et adapté pour profiter du match

Une sensory room ou salle sensorielle est une pièce conçue pour développer les sens d’une personne. Cela repose généralement sur un éclairage, une musique et des objets spéciaux. Elle contient des jeux sensoriels, des tubes à bulles, des poufs, des boules disco, etc. C’est un espace où les fans présentant une sensibilité sensorielle particulière peuvent se détendre à l’écart du bruit et de la foule. Dans les stades, cette pièce offre une vue sur la pelouse via une baie vitrée pour ne rien manquer du match. Ces espaces disposent pour certains d’entre eux d’un balcon.

Sunderland AFC un club moteur en matière de sensory room

L’initiative des sensory rooms dans les stades vient notamment de Kate et Peter Shippey, les parents de 3 enfants ayant tous été diagnostiqués de trouble du spectre de l’autisme. L’un de leur enfant, Nathan, est fan de football. Sa première expérience au stade n’a pas été un succès malgré les protections auditives et autres accessoires. Suite à plusieurs expériences infructueuses, les parents de Nathan sont entrés en contact avec le club local dont ils sont supporters, Sunderland AFC.

Ensemble, ils ont consulté des experts du domaine sensoriel pour connaitre les adaptations possibles. Et dans le but d’en savoir plus sur la création d’une pièce spécifique pour permettre à son enfant de vivre le match dans de bonnes conditions.

Après une année de discussions et de recherches, la première sensory room nait en 2016 dans le Stadium of Light, l’enceinte de 49 000 places de Sunderland AFC.

En 2018, le club anglais avance encore plus dans cette démarche en créant une seconde sensory room.
Dans une loge qui a été emménagée pour permettre d’offrir un lieu adapté pour les fans du club ayant un trouble du spectre de l’autisme.

D’autres clubs ont suivi la démarche, comme Manchester City fin 2019, avec la création d’une sensory room dans son enceinte l’Etihad Stadium.

“Il y a tellement de conditions qui comportent des difficultés sensorielles. Des salles comme celle-ci sont indispensables, c’est une partie essentielle d’un stade maintenant.”

Kate Shippey MBE

Le but de la famille Shippey est de faire évoluer les choses. Apporter de l’information sur ces situations pour les clubs et les familles ayant un membre souffrant de TSA.
Via son association caritative, The Shippey Campaign, la famille veut étendre ce concept pour aider les familles touchées par les difficultés sensorielles. “Nous donnons tout notre temps, nos conseils, notre expérience, notre expertise et nos connaissances gratuitement” souligne Katy Shippey MBE.

Si vous êtes un club intéressé à l’idée de mettre en place une sensory room pour les personnes ayant des difficultés sensorielles, vous pouvez les contacter en cliquant sur ce lien.

La Premier League encourage ses clubs à l’installation de sensory room

Dans le cadre d’un programme de 3 ans pour créer des opportunités et inspirer les personnes handicapées par le biais du sport, la Premier League et la chaîne BT Sport se sont associés avec The Shippey Campaign et The Lord’s Taverners (une association sportive pour handicapés) pour financer des sensory rooms dans les clubs de l’élite du football anglais.

“Ce programme vise à rendre le sport plus inclusif. Offrir des espaces sensoriels dans les stades de football est un moyen de faire une réelle différence.”

Suzy Christopher, responsable de l’Egalité, Diversité et Inclusion (EDI) pour Lord’s Taverners

La sensory room de Sunderland AFC est un excellent exemple de la manière dont une expérience de match peut être créée pour les fans ayant des difficultés sensorielles. Ce partenariat permettra à un plus grand nombre de nos clubs d’installer ces zones” indique Bill Bush, le directeur exécutif de la Premier League.

À travers ce partenariat, la Premier League offrait lors de la saison 2016/2017 une subvention de 5 000£ (5 863€) à ses clubs pour installer une sensory room. Une offre dont de nombreux clubs ont profité en commençant par le club de Watford FC. L’aide de 5 000£ peut paraître faible mais le coût d’investissement est relativement faible également. En effet, il suffit de prendre une salle vide, une loge et y ajouter quelques équipements apaisants pour obtenir le minimum que demande une sensory room.

sensory room watford@WatfordFC

La sensory room du Vicarage Road, le stade de Watford FC

Le Khalifa International Stadium, stade qui sera utilisé pour la Coupe du Monde 2022 au Qatar, est lui aussi équipé d’une sensory room. Il bénéficie d’installations de réduction du bruit, d’un ameublement doux, d’un éclairage d’ambiance, d’une musique relaxante, de jouets et équipements sensoriels aux couleurs vives.

Sachez qu’il existe aussi des sensory rooms en Écosse aux Glasgow Rangers, ou encore en Australie. Nous en parlions déjà en 2017 sur Fanstriker.

Sensory Room Khalifa Stadium@KhalifaStadium

La sensory room du Khalifa International Stadium de Doha au Qatar

Les sensory hours & sensory bags : d’autres initiatives pour une expérience complète et adaptée

Des clubs ont mis en place des sensory hours dans leur boutique pour permettre aux personnes atteintes de TSA de pouvoir faire leur shopping dans la boutique du club.

Des sensory hours sont des créneaux où les conditions nécessaires sont adaptées pour accueillir les fans atteints de TSA dans la boutique. Ainsi la musique et la lumière sont abaissées, une signalisation est mise en place sur l’espace de vente. Le staff est également formé spécifiquement pour se comporter de façon à répondre aux besoins de leurs fans.

Arsenal propose ces sensory hours une fois par mois dans sa boutique de l’Emirates Stadium. West Ham les proposent une fois par semaine.

Sensory Hours Arsenal@Arsenal

Les sensory hours dans la boutique d’Arsenal

Le club de Manchester City propose également des sensory bags en plus de la sensory room dans son stade.
Les sensory bags sont des sacs avec plusieurs outils adaptés tels qu’un casque antibruit, un ballon en mousse, un hand spinner et un fidget. On y trouve aussi un émotiomètre pour faciliter l’expérience des enfants avec des besoins sensoriels. Ces bags sont parfois offerts parfois prêtés selon les clubs.

Les Disability Access Officer (DAO) ou Disability Liaison Officer

À l’image des Supporters Liaison Officer (SLO), de nouveaux métiers composent les staffs des clubs. Parmi ces nouveaux métiers, certains sont liés à la thématique de cet article.

Les Disability Access Officers (DAO) sont les intermédiaires clés dans la mise en place des sensory rooms. Ces derniers sont chargés de soutenir et de conseiller leur club en ce qui concerne l’amélioration de l’accès et de l’inclusion des supporters, des employés, des bénévoles et des joueurs handicapés.

En 2015, l’UEFA a voté un nouveau règlement qui oblige les clubs à nommer un responsable dédié à l’accès des personnes handicapées, un Disability Access Officer donc. L’UEFA a aussi publié il y a 2 ans un manuel en partenariat avec le CAFE, le Centre pour l’Accès au Football en Europe. Ce manuel explique comment identifier les agents chargés de l’accès aux personnes handicapées. Il insiste aussi sur l’importance d’une communication efficace et d’une sensibilisation au handicap.

Les sensory rooms répondent à des besoins d’une catégorie précise de fans. Pour les clubs et les stades, la création d’un espace dédié n’est pas relativement compliquée. L’adaptation d’une loge permet de créer cet espace. Un club voudra peut-être favoriser une loge et le potentiel financier que cela représente aux efforts nécessaires pour créer une sensory room. 

Cet article nous mène à conclure que nous devons repenser nos stades, repenser les espaces pour correspondre davantage aux publiques et ainsi favoriser l’inclusion des personnes ayant des besoins sensoriels. L’absence de ces équipements décourage des personnes et des familles complètes à assister à un événement sportif. Il y a des efforts à fournir. 

Vous avez aimé cet article ?

Sportif et fan de sport, l'ambiance dans les stades m'a toujours passionné. Voir comment un bon match peut devenir une expérience inoubliable grâce à l'ambiance et à l'expérience vécue dans les gradins me donne des frissons. C'est pour vous partager ces émotions que je vous écris.

Continuer la lecture
Publicité

Fan expérience dans le monde

Tiktok pour toucher de nouveaux fans de football Japonais

Ayant fait le constat de l’âge moyen élevé de sa communauté de fans, la J.League va utiliser le réseau social TikTok pour attirer une nouvelle audience de fans, plus jeune.

Publié

le

Tiktok pour toucher de nouveaux fans de football Japonais

Le réseau social TikTok et la J.League, le championnat du Japon de football professionnel masculin ont concluent un deal pour attirer une nouvelle audience de fans, plus jeune.

 

Conscient que l’intérêt des plus jeunes japonais pour le football n’est pas assez important, la J.League souhaite agir pour promouvoir son championnat et ainsi séduire, attirer et engager une audience plus jeune. 

Augmenter la popularité de la J.League auprès de la génération Z 

Selon le média Japantimes, une étude a révélé que l’âge moyen des fans avant la pandémie de Covid 19 se situait entre 34 et 43 ans. Sur la période 2004 à 2019, le pourcentage de fans de moins de 30 ans est tombé lui de 34,5% à 22,1%. Trop peu donc pour les instances sportives japonaises qui ont décidé de trouver des solutions. 
L’une d’elles réside dans ce partenariat qui a pour objectif d’augmenter la popularité du championnat japonais de football auprès de la génération Z, les jeunes nées après 1997 et âgés aujourd’hui d’une vingtaine d’années. 

Tiktok est le réseau social le plus proche de cette audience aujourd’hui avec environ 43% de sa base d’utilisateurs mondiaux âgés de 18 à 24 ans. La plateforme a atteint un milliard d’utilisateurs actifs en 2021. Les contenus avec les hashtags “soccer” et “football” ont générés plus de 510 milliards de vues. L’ambition des dirigeants japonais est que grâce à ce partenariat, les jeunes découvriront la ligue et ses clubs via les réseaux sociaux et auront peut-être l’envie de vivre l’expérience au stade pour à terme développer un intérêt pour le football et regarder régulièrement des rencontres. Il y a aussi une dimensions internationale dans ce deal puisque l’audience de TikTok dépasse les frontière du pays. 

“TikTok a beaucoup d’utilisateurs de la génération Z, qui est un segment que nous voulons particulièrement atteindre.”

Yoshikazu Nonomura, le président de la J.League, Yoshikazu Nonomura

Cet accord avec TikTok coïncide avec l’assouplissement avant la saison 2022 par la J.League de ses réglementations en matière de diffusion de contenus sur les réseaux sociaux pour permettre aux fans pendant les matchs de publier plus facilement du contenu pendant leur expérience au stade. Depuis cette saison, les clubs et même les joueurs eux-mêmes ont consacrés plus d’efforts à la création de contenu, en particulier pour créer des interactions avec les fans post pandémie.
Kengo Nakamura, ancien joueur du club de Kawasaki Frontale indiquait récemment “qu’après les matchs, je prenais des photos de célébrations avec mes coéquipiers et l’engagement des fans sur ces contenus m’a vraiment fait réaliser à quel point ils sont heureux de voir ces moment hors du terrain”.

La fréquentation moyenne de la J.League est aujourd’hui de 12 098 spectateurs, loin du record établi en 2019 avec 20 751 avant la pandémie. 

Créer des défis pour engager et encourager les fans à partager du contenus 

La collaboration entre Tiktok et la J.League a été pensée pour inciter les fans, notamment les plus jeunes, à partager du contenu lors de leur expérience au stade en jour de match. Des contenus qui vont donc accroitre la visibilité et la popularité du championnat sur ce réseau social. TikTok va lancer 3 défis de hashtag aux fans et utilisateurs de ce réseau social au cours de la saison 2022. 

Le Directeur Général de TikTok Japon, Yosuke Sato explique que l’application et ses algorithmes permettent de diffuser des formats courts issus de la J.League rapidement à une audience qui ne suit pas forcément la ligue ou les clubs sur ce réseau. Et si l’utilisateur s’intéresse à ces contenus, TikTok lui suggéra davantage de contenus provenant des clubs et de la ligue. Un cercle vertueux qui s’auto alimente pour faire grossir l’audience intéressée par le football japonais.

La J.League veut utiliser TikTok pour montrer l’envers du décor de son championnat, le behind the scene. Chose qui n’a jamais été faite auparavant dans ce championnat. Pour aller dans ce sens, la J.League a également pensé à l’influence en nommant le Tiktokeur local Unparunpa1028 (1,5M de followers) âgé de 21 ans comme ambassadeur de la ligue sur Tiktok. 

Déjà présent dans le rugby, TikTok semble vouloir intensifier son positionnement dans le sport. Le réseau social s’était déjà associé à l’UEFA lors de l’Euro 2020.  

L’importance de montrer plus que le spectacle sportif

Pour un club, se cantonner à ne diffuser que le match et ses highlights n’est aujourd’hui plus acceptable. Pour intéresser une audience toujours plus attirées par bon nombre de contenus et de divertissements, il faut pouvoir tirer son épingle du jeu.
Depuis quelques années, nous remarquons une tendance à montrer des choses qui auparavant n’intéressaient personne, notamment pour les clips musicaux. Si vous observez sur Youtube, les Making-Of des clips sont parfois autant regardés que les clips eux-mêmes. Preuve en est avec la dernière série reportage immersion “Ne montre jamais ça à personne” du rappeur Orelsan diffusée sur Amazon Prime qui a été un franc succès.
Dans le sport, les reportages en immersion comme les Yeux dans les Bleus en 1998 et aujourd’hui avec les différents programmes proposés par les clubs ou les diffuseurs comme Netflix et Formula One notamment ont profondément marqué une tendance profonde et un intérêt puissant pour l’envers du décor.

Ce n’est pas une nouveauté si nous écrivons ici qu’il est essentiel de montrer de l’intimité, des images des coulisses, du quotidien vécu par tous les fans. À partir de ce raisonnement, les possibilités sont nombreuses. Nous pourrions imaginer après chaque match un contenu spécifique uniquement orienté vers l’expérience stade que le public a vécu. C’est déjà le cas pour certains clubs, qui publient régulièrement après les rencontres des photos ou vidéos des fans et de leur expérience. 

Vous avez aimé cet article ?

Continuer la lecture

Fan expérience dans le monde

Manchester City va tester une tasse à café comestible cette saison

Le club anglais a indiqué qu’il allait proposer aux spectateurs de l’Etihad Stadium des tasses à café comestibles. 

Publié

le

Une tasse de café comestible à Manchester City

Le club anglais de football a indiqué récemment qu’il allait proposer aux fans des tasses comestibles. 

 

Des tasses à café comestibles

Selon plusieurs médias anglais, les tasses à café que va proposer Manchester City à ses fans présents lors des événements à l’Etihad Stadium seraient fabriquées à partir d’un ingrédient semblable à une gaufre, fabriqué à partir d’ingrédients entièrement naturels et comestibles. Un concept similaire à ce que nous pouvons observer régulièrement avec les glaciers qui proposent des glaces avec un contenant en gaufre comestible.

Les tasses à café comestibles seront disponibles au service de boissons chaudes à l’extérieur du stade à City Square, en face de l’entrée ouest. À noter qu’il n’y a évidemment aucune obligation pour le fan de manger la tasse comestible, il aura la possibilité de mettre ce contenant dans le flux de déchets de compostage, s’il le souhaite.

 

Le prestataire du club pour cette action semblerait être l’acteur Écossais Bio Bite fournisseur de tasses à café respectueuses de l’environnement et de produits innovants liés au café. Ce prestataire propose un lot de 240 cups comestibles de 220ml au tarif de 81£ (soit environ 94€) ce qui reviendrait à un coût par cup de 40 cts d’€ pour le club.

Pour le moment peu d’informations sont disponibles. Les tasses à café comestibles ne semblent pas avoir été mises en service lors des deux premier matchs de la saison de Manchester City les 21 et 28 août dernier. Affaire à suivre donc sur les réseaux sociaux pour apercevoir les premières images des utilisateurs. 

Des gobelets à bière recyclables 100 % sans plastique

Ce n’est pas la seule innovation “food an beverage” cette saison pour le public de l’Etihad Stadium puisqu’en effet, cette année le club introduit des gobelets à bière 100% recyclables et zéro plastique. 
Ces nouveaux gobelets innovants sont en papier aqueux 100 % sans plastique et fabriqués à partir de papier et de carton issus de sources durables, tous entièrement recyclables.
Les gobelets seront collectés dans tout le stade de la même manière que leur prédécesseur via des points de collecte et des empileurs de déchets et sortiront via le flux de déchets de recyclage mixte sec pour être recyclés à 100 %.

En plus des nouvelles tasses, plus de 7 nouvelles bières artisanales de brasseurs locaux sont à découvrir dans les différents points de consommation du stade à partir de 2h avant le match. Une volonté de la ville et du club de favoriser la consommation d’aliments plus locaux et de soutenir les entreprises locales.

Deux initiatives pour réduire les déchets environnementaux 

Sensible aux sujets environnementaux, le club mancunien est assez actif et embarque notamment ses partenaires dans les actions. En rappel cette vidéo avec un scénario digne d’un épisode de la série futuriste Black Mirror datant de l’été 2020 qui avait pour objectif de sensibiliser sa communauté sur les enjeux en matière d’approvisionnement de l’eau.

 

Ces actions innovantes de tasse à café comestible et de gobelet à bière 100% recyclable et sans plastique symbolisent l’engagement du club à éliminer tous les plastiques à usage unique des opérations de restauration et à améliorer encore davantage son impact carbone.

 

Vous avez aimé cet article ?

Continuer la lecture