Suis-nous
Idées pour des stades éco-responsables Idées pour des stades éco-responsables

Actu fan expérience

5 idées éco-responsables à destination des fans

Focus sur 5 pratiques éco-responsables qui visent à limiter l’empreinte environnementale des fans dans les stades et les salles.

Publié

le

Pour toute entité, l’écologie n’est plus à négliger. C’est un enjeu majeur qui demande la mise en place de moyens pour limiter notre impact sur l’environnement. Dans le monde du sport, de nombreux clubs ont emprunté ce virage vert en souhaitant rendre nos salles et stades éco-responsables.

 

En limitant les coûts d’infrastructures avec des dispositifs volumineux comme des panneaux solaires ou un nouveau système de consommation d’eau, voici 5 idées éco-responsables à destination des fans et “faciles” à mettre en place dans une enceinte sportive.

Le recyclage ludique de mégots grâce au vote

Il n’est jamais évident d’empêcher les spectateurs fumeurs de jeter leur mégot de cigarette sur le sol en dehors du stade. Et c’est malheureusement une problématique courante pour les organisateurs d’événements. Les mégots de cigarettes font partie des déchets sauvages les plus nombreux et ils représentent une véritable pollution.

Afin de réduire ce déchet et de sensibiliser son public, le club de football belge du Standard de Liège a eu une idée originale : le cendrier-vote. Système de recyclage que l’on retrouve de plus en plus dans les villes, le cendrier-vote permet via un sondage de collecter les mégots de cigarettes afin de les recycler. Pour encourager ses fans à cette nouvelle pratique, le Standard les invite à donner leur avis sur des moments clés de l’histoire du club. Comme le but qui les a fait le plus vibrer. Ainsi, les fans se sentent davantage concernés par cette initiative car ils ont un jugement à partager. 

Au total, le club a installé 13 cendriers-vote au stade de Sclessin. Les mégots collectés sont ensuite recyclés grâce à une solution proposée par la société WeCircular.
Limiter les déchets polluants en poussant les fans à agir est une première étape pour des stades éco-responsables.

Une restauration plus locale et de saison

Bien manger, c’est essentiel. Et l’origine et la qualité des produits que nous mangeons sont devenus des critères très importants. Des clubs et enceintes sportives ont récemment décidé d’abandonner les fast-food et le fameux sandwich en sachet pour laisser place à des produits locaux et sains. Un modèle qui vise à la fois à valoriser la production locale et régionale et à s’orienter vers une démarche plus écologique. Tout en proposant aux spectateurs une offre de meilleure qualité. 

C’est par exemple le cas au Golden 1 Center, la salle omnisports de Sacramento où évoluent les Kings en NBA. Une salle qui a d’ailleurs été élue enceinte sportive la plus éco-responsable au monde en 2017. Dans ce lieu ultra-moderne (inauguré en septembre 2016) d’une capacité de 17 000 spectateurs, 90% des aliments proposés proviennent de producteurs localisés dans un rayon de 240 kilomètres. Un périmètre qui est relativement étroit à l’échelle des États-Unis. La promesse du Golden 1 Center est de garantir à ses visiteurs des produits frais et sains à chaque événement.
Une restauration locale au stade, une idée qui semble s’implanter fortement aux US comme l’avait mentionné Benjamin Roumegoux dans une précédente interview sur son aventure de Stadium Tour aux États-Unis.

La salle apporte également une dimension sociale à son offre de restauration. En effet, l’ensemble des produits invendus et consommables sont donnés à des banques alimentaires locales. Vous pouvez d’ailleurs retrouver l’ensemble du programme de restauration du Golden 1 Center dans cette charte de 10 points

Un recyclage ludique et efficace

Élément majeur de l’écologie, le recyclage concerne tout le monde. Même si cette pratique fait partie de notre quotidien, il n’est pas toujours évident de contrôler les bons et mauvais comportements. Et c’est une action qui peut être difficilement applicable pour le consommateur, surtout pendant un événement. Dans les stades, le tri des déchets a encore des efforts à fournir pour s’installer durablement. Il suffit de faire un tour dans les tribunes après un match pour s’en rendre compte. 

Depuis plusieurs mois, le Groupe Coca-Cola, en partenariat avec la start-up Lemon Tri, tente de jouer le rôle de sensibilisateur du recyclage dans les stades. La société a installé dans plusieurs enceintes en France des machines qui incitent au tri sélectif. D’une manière ludique, ces machines contribuent à faire comprendre au consommateur qu’un emballage doit être recyclé via des messages pédagogiques diffusés à travers des ambassadeurs. La démarche se veut être attractive grâce à des cadeaux à gagner pour les participants (tickets ou goodies). Le but est d’attirer l’attention et de pousser les fans à obtenir les bons réflexes.

Nous avons eu l’opportunité de tester ces machines à plusieurs reprises à l’AccorHotels Arena à Paris lors du LNB All Star Game ou encore lors de la finale du championnat d’Europe de handball féminin. Ludiques et visibles dans les coursives, ces machines font partie intégrante de l’expérience fan comme les autres animations proposées tout en rendant les stades éco-responsables.

Parking dédié aux voitures électriques, covoitureurs et vélos

Même si le moyen de locomotion le plus courant pour se rendre au stade reste les transports en commun, beaucoup de fans qui viennent de loin doivent utiliser leur voiture. Un fait à prendre en compte et qui peut faire l’objet de nouvelles installations responsables.
En effet, plusieurs enceintes ont commencé à anticiper les changements à venir sur le marché de l’automobile en installant des bornes de recharge pour les véhicules électriques. C’est par exemple le cas au flambant neuf Mercedes-Benz Stadium à Atlanta. Autour du stade, pas moins de 48 bornes sont disponibles pour les fans équipés. Ce qui est largement au dessus de la moyenne aux Etats-Unis. Un dispositif plutôt massif qui s’explique par le fait que l’État de Géorgie est un des meilleurs pour les ventes de véhicules électriques dans le pays.

En France, ces parkings dédiés aux voitures électriques pourraient bien se développer à long terme. L’année 2019 a effectivement enregistré la vente de plus de 37 000 véhicules électriques contre 31 000 en 2018 et 25 000 en 2017.  


Dans le même esprit, on peut également mentionner les parkings dédiés aux vélos qui sont plus nombreux dans les stades. Tout comme les parkings réservés aux covoitureurs tel que celui du FC Nantes à la Beaujoire. Une zone de 300 places qui a été inaugurée la saison dernière afin de limiter les déplacements en voiture autour du stade. Et c’est via la billetterie du club que les fans nantais peuvent récupérer leur accès. 
Voiture électrique, vélo, covoiturage… plusieurs moyens de transports sont bons pour rendre nos stades éco-responsables.

La pratique du zéro-déchet

Il y quelques semaines, l’Amiens Sporting Club a fait parler de lui avec son projet écologique. Le club picard souhaite en effet devenir le premier stade zéro-déchet en France. Et pour cela, le Stade Crédit Agricole de la Licorne (12 000 places) souhaite proposer en 2020 de nouvelles manières de faire à ses supporters :

  • Fin de la vaisselle en plastique, remplacée par des assiettes biodégradables en amidon de maïs
  • Fin des bouteilles en plastiques, remplacée par des gobelets réutilisables
  • Des nouvelles poubelles de tri avec la présence d’une brigade dédiée
  • Un système de redistribution des restes alimentaires via une banque alimentaire et possiblement via l’application spécialisée TooGoodToGo

Avec l’ensemble de ces dispositifs, le Stade de la Licorne jouerait le rôle de sensibilisateur. Un rôle essentiel pour proposer aux fans des solutions viables lorsqu’ils consomment.
En écrivant cet article, nous avons bien sûr en tête l’image des supporters japonais lors de la coupe du monde de football en 2018 qui nettoient leur tribune après les matchs. Si culturellement cette pratique est impossible en France, c’est peut-être aux clubs de prendre les dispositions nécessaires pour améliorer le traitement de nos déchets.

En matière de déchet, d’autres idées sont également à prendre comme la réutilisation des drapeaux. C’est le cas de la Section Paloise en rugby qui propose des bacs à la sortie de son stade pour les récupérer. Une pratique qui peut être frustrante pour certains qui souhaitent garder un souvenir. Cependant, quand on se rend souvent au stade, c’est tout à fait adapté. 

À travers ces exemples, nous avons vu plusieurs idées facilement applicables pour rendre nos salles et stades éco-responsables. Au delà de limiter notre empreinte sur l’environnement, ces idées ont aussi et surtout un objectif de sensibilisation auprès des fans. Et comme elles peuvent très bien être ludiques, pratiques et innovantes à la fois, ces activations écologiques contribuent elles aussi à une expérience fan réussie.

Vous avez aimé cet article ?

Chargé de SEO & SEA dans une agence de voyage sportif, je suis un passionné du Sport Digital et de la Fan Experience. Chez Franstriker, j'ai pour objectif de faire grandir le projet et d'écrire de temps en temps sur les activations digitales des uns et des autres dans le monde du sport.

Fan expérience en France

Fan Park, concours, animations… la Charente-Maritime fête le Tour de France !

La Charente-Maritime a animé le passage du Tour de France 2020 dans son département en offrant plusieurs animations et opérations pour sa communauté.

Publié

le

Le Fan Park en Charente-Maritime tdf2020

Le Tour de France cyclisme parcours actuellement les régions françaises. Des régions qui accueillent l’événement au départ ou à l’arrivée d’une étape, ou qui voient passer l’événement sur leur territoire. Quoi qu’il en soit, cela permet d’assurer la promotion du patrimoine local et de proposer des animations au public.

 

Les 8 et 9 septembre, le département de la Charente-Maritime a eu l’honneur d’accueillir 2 étapes du Tour de France (la 10e et 11e étape). Le Tour de France est déjà passé plus de 60 fois dans le département depuis la création de la course. Néanmoins, cela faisait une vingtaine d’années qu’il n’était pas (re)passé ici. Les habitants de Charente-Maritime attendaient son retour avec impatience.

Pour souligner cette “échappée Maritime”, qui a traversé plus d’une quarantaine de communes, la région a mis en place plusieurs animations dont nous allons parler dans cet article.

La Charente-Maritime célèbre le vélo sur son territoire

La Charente-Maritime est un territoire où il fait bon de pédaler. Le Département compte pas moins de 4 300 km de pistes cyclables (soit plus que l’ensemble du parcours de la Grande Boucle).

Dans chaque commune, en bord de mer comme sur la route, le territoire était décoré aux couleurs du Tour de France et de la Charente-Maritime. Tous les acteurs du territoire se sont mobilisés pour faire de cet événement un moment unique. Les charentais-maritimes étaient aussi au rendez-vous lors de ces jours de fête pour profiter des animations, des spectacles, des expositions, et de toutes les surprises qui les attendaient sur le parcours.

Le Tour est une grande fête des passionnés de vélo mais pas uniquement. De très nombreuses animations initiées par les collectivités locales et le monde associatif ont été mises en place dans chaque commune tout au long du parcours : des signalisations originales, des installations de vélos colorés, de la musique, des expositions, fanions et autres banderoles… 

Des expositions étaient mises en place dans tout dans le Département et racontaient l’histoire du Tour de France et du vélo en Charente-Maritime.

Les habitants du département ont décoré leur vélo en jaune et l’ont exposé devant leur maison

Une idée simple pour engager les fans de vélo. Les collectivités locales ont invité les habitants du département à créer l’évènement en décorant leur propre vélo en jaune, la couleur du maillot de leader et du Tour de France. Ainsi devant plusieurs maisons, nous pouvions apercevoir des vélos vêtus de jaune. Original.

Des jeux concours sur les réseaux sociaux pour engager la communauté locale

Sur les réseaux sociaux, le département de la Charente Maritime a lancé un jeu concours avec le hashtag #MonVéloPrendLaPauseEn17 en proposant aux habitants de prendre en photo leur vélo dans un lieu atypique du département (une plage, un marais, etc.) et ainsi de poster leur photo sur les réseaux.

Un vélo électrique était en jeu pour le participant tiré au sort.

 

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

***JEU CONCOURS*** Tentez de Gagner un vélo électrique🚴‍♂️ En Balade à vélo en Charente-Maritime ? Partagez une photo de votre promenade sur votre compte personnel en mettant en scène votre vélo dans un lieu typique de la Charente-Maritime, sur un pont, dans un marais, près d’une plage, devant des carrelets… N’oubliez pas 👉d’indiquer #MonVéloPrendLaPauseEn17, 👉d’identifier @ma_charente_maritime sur votre publication, 👉d’être abonné à ce compte pour tentez de remporter …. Un vélo à assistance électrique ! La photo gagnante sera tirée au sort début juillet, bonne chance🍀 à tous. Règlement du jeu sur la.charente-maritime.fr #JeuConcours #EchappéeMaritime #TourDeFrance #charentemaritime

Une publication partagée par La Charente-Maritime (@ma_charente_maritime) le

Un Fan Park du Tour, limité à 1 500 personnes

Dans la ville de Châtelaillon-Plage, un Fan Park était aménagé pendant trois jours, du lundi 7 (journée de repos des coureurs) au mercredi 9 septembre. Un espace entièrement dédié au Tour de France. Plus de de 3 000 m2 d’animations pour s’amuser entre amis, en famille et vivre la course en direct.

Durant ces 3 jours, le public a pu profiter de cet espace similaire à une fan zone. Tous les publics étaient les bienvenus, fans du Tour, amoureux du vélo ou simples curieux.

Sur place, un écran géant retransmettait la course en direct. Les spectateurs pouvaient profiter des transats et des divers espaces de restauration.
Un espace d’informations était également installé pour informer les visiteurs sur le Tour ou les animations proposées. Et bien-sûr, le Fan Park proposait un grand nombre d’animations détaillées dans cette vidéo et plus bas dans notre article.

Dans le Fan Park, les animations étaient donc nombreuses, il y en avait pour tous, petits et grands.

  • Vélos billes, circuit de billes tracé dans le sable représentant les sites patrimoniaux de la Charente-Maritime.
  • Exposition d’anciens vélos de course et de maillots ayant fait le Tour de France.
  • Cyclophone, installations réalisées à partir de vélos et ayant chacune leurs particularités : émettre un son, comprimer l’air, faire circuler l’eau, produire de l’électricité…
  • Animation virtual bike et Xtrem Machine VR, immersion dans le monde interactif de la réalité virtuelle et découverte des sensations extrêmes sur le simulateur de cyclisme ou l’ Xtrem Machine 5D.
  • Parcours d’aventure, trampoline et mur d’escalade, parcours acrobatique, tyrolienne, ligne de vie, mur d’escalade, trampoline…
  • Atelier maquillage et clown sculpteur de ballons.
  • Vélo Smoothies, grâce aux energy bikes, préparation de smoothie tout frais mixé en pédalant.
  • Duo de clowns à vélo, elfes sur échasses, juchés sur de drôles de montures roulantes ou sur leurs échasses, ces artistes déambuleront pour vous surprendre tant par leurs drôles d’engins que par leur charme empreint de poésie et de bonne humeur. Le tout dans une ambiance musico-festive sur des reprises de rock, variété et ska.
  • Manège à vélo, manège à pédales pour petits et grands avec orgue de barbarie où toute la famille s’use les mollets pour le faire fonctionner.
  • Concerts
  • Atelier dessin, atelier de dessin pour enfants organisé par le club de cyclisme féminin professionnel afin d’imaginer et dessiner leur nouveau maillot.
  • Taille de pierre, la Pierre de Crazannes a proposé un atelier de taille de pierres en forme de maillot de cycliste.
  • Atelier découverte de “Loopi” l’application pour retrouver toute l’offre de randonnée cyclable en Charente-Maritime.
  • Animation culinaire, animation culinaire par Johann Leclerre de La Rochelle, Meilleur Ouvrier de France cuisinier et jeu pour gagner des panier de produits locaux.

Les mesures pour assurer la sécurité sanitaire

Pour que cette fête soit totale, des mesures sanitaires ont évidemment été prises par le préfet de la Charente-Maritime. Cette édition 2020 a été marquée par un enjeu de sécurité sanitaire fort lié à l’épidémie de COVID-19. Et exceptionnellement, le Tour de France s’est tenu début septembre 2020. C’est pourquoi, avec la fin de l’été et la rentrée le préfet de la Charente-Maritime doit aussi se préoccuper des enjeux de sécurité et de circulation, sur terre comme en mer.

Dans le contexte de l’épidémie du COVID-19, plusieurs dispositions ont été prises afin d’assurer la sécurité sanitaire des coureurs et du public qui souhaitaient être présent sur le parcours :

  • Respect des gestes barrières (distance physique, pas d’embrassades, lavage des mains réguliers…).
  • Interdiction de toucher les coureurs (distance physique, pas de selfie, ni d’autographe).
  • Annulation de la diffusion de la course sur écran géant à La Rochelle.
  • Déploiement d’agents de prévention sanitaire qui s’assureront de la mise à disposition de matériels tels que du gel hydro-alcoolique et sensibiliseront coureurs et spectateurs aux gestes barrières dans les villages étapes, le Fan Park et dans la caravane. 
  • Endroit clos pour l’accueil du Fan Park de Châtelaillon-Plage afin de maîtriser les flux de personnes, une jauge à 1500 visiteurs a été décidée.
  • Un centre de dépistage sera mis en place sur le Fan Park par l’Agence Régionale de Santé.

 

En complément de ces dispositions prises par l’organisateur et les villes étapes, le préfet a pris un arrêté pour rendre obligatoire le port du masque à l’occasion du Tour de France. Dans toutes les communes de la Charente-Maritime traversées par le Tour de France 2020, le port du masque de protection est obligatoire :

  • aux abords immédiats du parcours durant tout le passage.
  • en tout lieu de rassemblement du public ou tout endroit où la distanciation physique ne peut être respectée.
  • sur le site du Fan Park dans la commune de Chatelaillon-Plage.
  • dans la commune de Chateau-d’Oléron sur le site du village départ.
  • dans la commune de Saint-Martin-de-Ré sur le site du village arrivée.
  • dans la commune de Chatelaillon-Plage sur le site du village départ.

La Charente Maritime a réussi à faire vivre l’événement du Tour au delà du passage seul des coureurs ou de la caravane du Tour de France. 

Vous avez aimé cet article ?

Continuer la lecture

Suivez-nous

Nouveautés