Suis-nous
PPV Premier League PPV Premier League

Fan expérience dans le monde

Le pay-per-view en Premier League : sauver les clubs mais froisser les fans ?

Les droits de diffusion des matchs est un sujet qui fait débat depuis le début de la crise sanitaire. Le pay per view est-il une solution à cette crise ?

Publié

le

En Angleterre, la totalité des matchs de Premier League ne sont pas diffusés à la télévision. C’est notamment dû au 3pm Blackout. Une règle qui a pour but d’encourager les fans de foot à aller supporter leurs clubs locaux au stade. Mais en cette période de crise sanitaire, les supporters ne sont pas autorisés à retourner au stade. Alors comment continuer à générer des revenus les jours de match ?

En octobre dernier, la Premier League a donc lancé son offre temporaire de match en pay-per-view (vidéo à la demande) pour permettre aux fans de voir les matchs à distance. L’implémentation de ce modèle est une première dans le football.

Vous pouvez écouter le podcast consacré à ce sujet ou lire l’article ci-dessous.

Qu’est ce que le pay-per-view ?

Le pay-per-view permet de payer un tarif unique pour voir un match ou un événement sans payer un abonnement à une chaine TV. C’est un modèle qui est né dans les années 1950 et très utilisé en boxe, mais jamais en football.

L’intégralité des clubs de Premier League, sauf Leicester City, on voté en faveur de cette idée. Les 5 matchs qui n’ont pas été sélectionnés pour une diffusion en direct classique, seront ainsi disponibles en pay-per-view. Les fans pourront voir les matchs de leur équipe favorite pour 14,95£ (16,8€) le match sur les plateformes BT Sport Box Office et Sky Sports Box Office les deux diffuseurs du championnat aux UK.

Pourquoi la Premier League met-elle en place ce modèle ?

Lors du confinement, tous les matchs de Premier League étaient disponibles, certains étaient même en libre diffusion afin de soutenir les supporters dans ces moments difficiles. Cette initiative a été rallongée jusqu’aux 4 premières journées de la saison 2020/2021. Mais voilà, la Premier League donne ainsi gratuitement son produit (le contenu de ses matchs de football) et les clubs ne génèrent pas de revenus en jour de match du fait de l’interdiction totale d’accueillir des spectateurs dans les stades.

Initialement, l’idée du pay-per-view est venue d’un groupe de supporter.
L’English Football League (EFL) a mis en place ce système dans un premier temps en offrant les matchs à 10£ (environ 11,2€) sur sa plateforme iFollow.

Ce sont les diffuseurs qui fixent le prix des matchs. Un prix élevé pour les fans mais qui permet à peine aux diffuseurs de couvrir les coûts. Les clubs ne conservant qu’une partie de ces revenus générés.

Le directeur général et vice-président de Brighton & Hove Albion Football Club, Paul Barber, explique plus en détails le pourquoi de cette initiative dans ce Q&A.

Quelle a été la réaction des supporters ?

Suite à l’annonce du pay-per-view, l’association des supporters de football a salué le fait d’avoir rendu les matchs disponibles pour les supporters mais a demandé de reconsidérer les prix à la baisse.

Les supporters ont eux boycotté en masse cette nouvelle initiative en faisant des dons pour des associations caritatives plutôt que de payer le pay-per-view. Les fans de Liverpool ont récolté plus de 100 000£ (112 590€) pour les banques alimentaires. Les fans d’Arsenal, de Newcastle et d’autres clubs ont fait de même. 
Des ex-joueurs professionnels ont également commenté négativement cette initiative à l’image de Gary Neville.

 

Le boycott des matchs en pay-per-view a dégradé l’image des chaines Sky Sports et BT Sport. Une source de Sky Sports a affirmé au Mirror « Sky n’est pas heureux de participer à la diffusion des matchs en pay-per-view. Nous n’avons jamais pensé que c’était une bonne idée et rien n’a changé depuis le début. Ce projet entache la réputation de Sky Sports. BT Sports partage ce sentiment. Tout le monde ici préférerait que ça s’arrête ».

Sur les 10 premiers matchs proposés en pay-per-view, pas un seul n’a été diffusé devant au moins 100 000 téléspectateurs. L’audience moyenne se situe aux alentours de 39 000 téléspectateurs.
À noter que 3 matchs ont réalisé moins de 10 000 téléspectateurs. 2 matchs ont connu une audience entre 70 000 et 90 000 téléspectateurs.
À titre de comparaison, un match sur la chaine Sky ne mettant pas en scène 2 clubs du big-six attire près d’un million de téléspectateurs.

La Premier League stop finalement la diffusion des matchs en pay per view

Finalement, la Premier League va stopper son initiative de diffusion des matchs en pay per view à l’unité.
Par l’intermédiaire de son boss, Richard Masters, la PL a déclaré mardi dernier qu’ils allaient “changer de direction pour s’éloigner de cela et prendre de nouvelles mesures pour permettre de traverser le confinement, la période de Noël et d’arriver au mois de janvier”.

 

Nous verrons donc ce que la Premier League proposera d’ici là. Elle indique également avoir entendu les avis sur cette initiative en espérant que les prochaines soient plus appréciées par les fans. 

Une première tentative qui n’aura donc pas été très concluante. Mais cet essai est source d’enseignement pour la Premier League, les diffuseurs et les clubs.

Poursuivez la lecture sur cette thématique

Vous avez aimé cet article ?

Sportif et fan de sport, l'ambiance dans les stades m'a toujours passionné. Voir comment un bon match peut devenir une expérience inoubliable grâce à l'ambiance et à l'expérience vécue dans les gradins me donne des frissons. C'est pour vous partager ces émotions que je vous écris.

Continuer la lecture
Publicité

Fan expérience dans le monde

Manchester City va tester une tasse à café comestible cette saison

Le club anglais a indiqué qu’il allait proposer aux spectateurs de l’Etihad Stadium des tasses à café comestibles. 

Publié

le

Une tasse de café comestible à Manchester City

Le club anglais de football a indiqué récemment qu’il allait proposer aux fans des tasses comestibles. 

 

Des tasses à café comestibles

Selon plusieurs médias anglais, les tasses à café que va proposer Manchester City à ses fans présents lors des événements à l’Etihad Stadium seraient fabriquées à partir d’un ingrédient semblable à une gaufre, fabriqué à partir d’ingrédients entièrement naturels et comestibles. Un concept similaire à ce que nous pouvons observer régulièrement avec les glaciers qui proposent des glaces avec un contenant en gaufre comestible.

Les tasses à café comestibles seront disponibles au service de boissons chaudes à l’extérieur du stade à City Square, en face de l’entrée ouest. À noter qu’il n’y a évidemment aucune obligation pour le fan de manger la tasse comestible, il aura la possibilité de mettre ce contenant dans le flux de déchets de compostage, s’il le souhaite.

 

Le prestataire du club pour cette action semblerait être l’acteur Écossais Bio Bite fournisseur de tasses à café respectueuses de l’environnement et de produits innovants liés au café. Ce prestataire propose un lot de 240 cups comestibles de 220ml au tarif de 81£ (soit environ 94€) ce qui reviendrait à un coût par cup de 40 cts d’€ pour le club.

Pour le moment peu d’informations sont disponibles. Les tasses à café comestibles ne semblent pas avoir été mises en service lors des deux premier matchs de la saison de Manchester City les 21 et 28 août dernier. Affaire à suivre donc sur les réseaux sociaux pour apercevoir les premières images des utilisateurs. 

Des gobelets à bière recyclables 100 % sans plastique

Ce n’est pas la seule innovation “food an beverage” cette saison pour le public de l’Etihad Stadium puisqu’en effet, cette année le club introduit des gobelets à bière 100% recyclables et zéro plastique. 
Ces nouveaux gobelets innovants sont en papier aqueux 100 % sans plastique et fabriqués à partir de papier et de carton issus de sources durables, tous entièrement recyclables.
Les gobelets seront collectés dans tout le stade de la même manière que leur prédécesseur via des points de collecte et des empileurs de déchets et sortiront via le flux de déchets de recyclage mixte sec pour être recyclés à 100 %.

En plus des nouvelles tasses, plus de 7 nouvelles bières artisanales de brasseurs locaux sont à découvrir dans les différents points de consommation du stade à partir de 2h avant le match. Une volonté de la ville et du club de favoriser la consommation d’aliments plus locaux et de soutenir les entreprises locales.

Deux initiatives pour réduire les déchets environnementaux 

Sensible aux sujets environnementaux, le club mancunien est assez actif et embarque notamment ses partenaires dans les actions. En rappel cette vidéo avec un scénario digne d’un épisode de la série futuriste Black Mirror datant de l’été 2020 qui avait pour objectif de sensibiliser sa communauté sur les enjeux en matière d’approvisionnement de l’eau.

 

Ces actions innovantes de tasse à café comestible et de gobelet à bière 100% recyclable et sans plastique symbolisent l’engagement du club à éliminer tous les plastiques à usage unique des opérations de restauration et à améliorer encore davantage son impact carbone.

 

Article précédent
Poursuivez la lecture sur cette thématique

Vous avez aimé cet article ?

Continuer la lecture

Fan expérience dans le monde

Everton raconte les plus belles histoires de ses fans

Une stratégie de contenu qui se veut être simple et efficace afin de fédérer la communauté des Toffees.

Publié

le

Témoignages des fans d'Everton

Everton vient de lancer une série de témoignages hebdomadaires appelée “My Everton“. Le principe est simple, les fans, joueurs et membres du staff peuvent s’exprimer librement sur l’amour qu’ils portent pour leur club. L’occasion de raconter des histoires passionnantes qui fédèrent la communauté des Toffees.

 

Un contenu pour partager les souvenirs les plus forts des fans

C’est sous un format écrit qu’Everton publie chaque semaine une histoire. Les fans n’ont qu’à contacter le service digital du club pour soumettre leur témoignage via un simple mail. Le contenu, alors très bien rédigé, est accompagné de photos afin d’humaniser les propos et valoriser le fan en question.

Dans les trois premières histoires publiées par le club de Premier League, on retrouve par exemple Elizabeth Broadbent. Une femme qui a perdu son mari, Michael, il y a trois ans et qui a souhaité lui rendre hommage en partageant la passion qu’il avait pour Everton. Michael était effectivement un fidèle du club qui a “converti” toute sa famille. Trois générations dans la famille sont devenues fans des Toffees en raison de sa passion virale. 

Fédérer une communauté

À travers cette série de contenus, Everton parvient à façonner son histoire grâce à ses fans. Chaque témoignage rassemble et semble plaire puisque plusieurs générations de supporters prennent la parole. Les nombreux fans d’Everton, comme partout ailleurs, ont en effet commencé à suivre l’équipe à différentes époques et de différentes façons. Ce qui offre une certaine mixité et souligne ainsi la grandeur du club fondé en 1878.

Comme on le dit souvent, les joueurs passent mais les fans restent. Il est donc toujours intéressant d’offrir la possibilité à sa communauté s’exprimer et de partager des souvenirs qui réunissent. Ce type de contenu pourrait être développé dans un format vidéo reportage ou encore dans un podcast audio dédié. De quoi humaniser davantage les témoignages et augmenter l’engagement. 

Néanmoins, c’est une très belle intention de la part d’Everton qui propose à la fois à ses fans un moyen de raconter et de lire des histoires qui leurs ressemblent.

Poursuivez la lecture sur cette thématique

Vous avez aimé cet article ?

Continuer la lecture