Suis-nous

Fan expérience dans le monde

Un tableau interactif alimenté par les contenus des fans

La start-up française ArtDesignStory propose des œuvres d’art connectées qui permettent de scanner des éléments de l’œuvre et de lui donner vie à travers des contenus sur son smartphone.

Publié

le

Le sport et l’art ne sont jamais très éloignés, ArtDesignStory, une start-up française permet de mélanger l’art, la technologie et les souvenirs dans une oeuvre interactive.

 

Transmettre des émotions en adaptant la technologie a un objet d’art emblématique : le tableau. C’est l’objectif de l’innovation portée par Cyril Nardon et sa start-up ArtDesignStory.

Une oeuvre qui s’enrichie avec des vidéos intégrées  

La spécialité de la start-up française ArtDesignStory née en 2017 est le tableau connecté. Une innovation mêlant art et technologie. Une œuvre pas comme les autres, qui prend vie à travers des centaines de contenus connectés au tableau. Il suffit de scanner des éléments de l’oeuvre avec un smartphone pour voir apparaître sur son smartphone des vidéos, des publications sur les réseaux sociaux, des audios… en lien avec l’histoire du tableau.

 

Depuis sa création, Cyril et sa start-up ont pu réaliser des centaines de tableaux connectés pour des athlètes dans plus de 35 pays et 30 disciplines différentes (Matuidi, Neymar, Pelé, Tony Parker et plus de 500 sportifs en quatre ans), mais également pour des institutions (Real Madrid, Bayern, PSG, INSEP, Euroleague, FFF, FFR, CNOSF…), des franchises NFL aux États-Unis (Raiders), des médias (Canal+, RMC, BeIN SPORTS…), des artistes et tout récemment des acteurs du luxe (groupe LVMH).

 

Avec les caractéristiques visuelles d’un simple tableau, c’est un cadeau idéal pour célébrer la fin d’une carrière, d’une saison, un événement, un engagement, dans le but de partager de l’émotion à travers des souvenirs vidéos intégrés à l’oeuvre.

Un concept évolutif

Le concept ne cesse d’évoluer au rythme grandissant de la demande.
Récemment, ArtDesign story a développé la FanArtZone. Un nouvel outil qui offre la possibilité aux fans de participer à une oeuvre en partageant directement leur vidéo story via une landing page en ligne. L’objectif est de construire des oeuvres interactives avec une communauté. 
Le module administrateur du tableau appelé le VipArtZone permet à son propriétaire de pousser en temps réel du nouveau contenu sur le(s) tableau(x) qu’il possède.

“C’est incroyable parce qu’en quelques minutes ça donne des millions d’idées pour notre sport ! Ça pourrait vraiment révolutionner notre communication et l’hospitalité associée.”

Bruno Dubois, Team manager France SailGP

ArtDesignStory collabore également avec des clubs pour des activations comme cet exemple du CS Sedan. Un tableau club en réalité augmentée dans la ville pour les 100 ans du club. Les fans pouvaient alimenter l’histoire du club et ainsi enrichir le tableau en ligne via la landing page dédiée fanartzone.com/cssedan100.

 

Un outil d’interaction et de valorisation de demain pour les fans ? 

Nous connaissons déjà le mur des Kalon à Guingamp, les murs avec le nom des abonnés en Écosse pour ne citer qu’eux. Avec le développement de la technologie, nous pourrions voir fleurir demain dans les stades, des murs et tableaux de photos des fans abonnés ou non qui offrent la possibilité d’enrichir ces oeuvres avec des vidéos. 
Demain, cela représentera peut-être une opportunité pour les clubs d’offrir un nouveau moyen d’interagir avec leur communauté la plus fidèle. Ou encore un outil de valorisation pour les hospitalités. 

Qu’il soit installé dans un salon, un bureau, un écran, sur un mur dans un stade, dans un abris-bus… l’oeuvre connectée peut devenir un média interactif et participatif. C’est d’ailleurs de cette façon que le fondateur Cyril Nardon qualifie désormais son projet : un « nouveau média » connectant les émotions et proposant une véritable expérience pour les fans.

Un produit adaptable pour les particuliers, les associations et institutions, les fondations ou les entreprises. Pour les clubs, cela peut représenter une offre merchandising.

Jérémy Geeraerdt

Les tableaux connectés ArtDesignStory lors de la Convention du Football en 2019

Le coût d’un tableau connecté débute à 1 250€. Une offre de service mensuel est proposée à partir de 25,90€/mois. Et une offre grand public de « poster-tableau connecté » est proposée à partir de 59 €.

L’effet confinement a profité à des produits comme celui que propose ArtDesignStory et après avoir livré plus de 500 clients BtoB et BtoVIP sur les six continents, le BtoC et donc le grand public peut être la prochaine cible à travers les clubs. 

Nous lançons une première levée de fonds à partir d’avril qui va nous aider à développer un nouveau concept basé sur l’utilisation de la réalité augmentée qui permettra de réaliser des EXP-AR-IENCES. Vous pourrez transformer vos écrans en musée depuis votre club, installer chez vous le musée de Pelé, ou même un popup-AR store éphémère pour développer le merchandising dans le salon de vos fans !” explique Cyril Nardon, Fondateur & CEO ArtDesignStory.

Vous avez aimé cet article ?

Au stade, je passe plus de temps à observer les animations, le comportement du public et les actions du club que le match en lui même. J'aime le sport mais j'aime encore plus l'expérientiel. Qu'il soit dans le monde du commerce, du business ou celui du sport.

Continuer la lecture
Publicité

Fan expérience dans le monde

Tiktok pour toucher de nouveaux fans de football Japonais

Ayant fait le constat de l’âge moyen élevé de sa communauté de fans, la J.League va utiliser le réseau social TikTok pour attirer une nouvelle audience de fans, plus jeune.

Publié

le

Tiktok pour toucher de nouveaux fans de football Japonais

Le réseau social TikTok et la J.League, le championnat du Japon de football professionnel masculin ont concluent un deal pour attirer une nouvelle audience de fans, plus jeune.

 

Conscient que l’intérêt des plus jeunes japonais pour le football n’est pas assez important, la J.League souhaite agir pour promouvoir son championnat et ainsi séduire, attirer et engager une audience plus jeune. 

Augmenter la popularité de la J.League auprès de la génération Z 

Selon le média Japantimes, une étude a révélé que l’âge moyen des fans avant la pandémie de Covid 19 se situait entre 34 et 43 ans. Sur la période 2004 à 2019, le pourcentage de fans de moins de 30 ans est tombé lui de 34,5% à 22,1%. Trop peu donc pour les instances sportives japonaises qui ont décidé de trouver des solutions. 
L’une d’elles réside dans ce partenariat qui a pour objectif d’augmenter la popularité du championnat japonais de football auprès de la génération Z, les jeunes nées après 1997 et âgés aujourd’hui d’une vingtaine d’années. 

Tiktok est le réseau social le plus proche de cette audience aujourd’hui avec environ 43% de sa base d’utilisateurs mondiaux âgés de 18 à 24 ans. La plateforme a atteint un milliard d’utilisateurs actifs en 2021. Les contenus avec les hashtags “soccer” et “football” ont générés plus de 510 milliards de vues. L’ambition des dirigeants japonais est que grâce à ce partenariat, les jeunes découvriront la ligue et ses clubs via les réseaux sociaux et auront peut-être l’envie de vivre l’expérience au stade pour à terme développer un intérêt pour le football et regarder régulièrement des rencontres. Il y a aussi une dimensions internationale dans ce deal puisque l’audience de TikTok dépasse les frontière du pays. 

“TikTok a beaucoup d’utilisateurs de la génération Z, qui est un segment que nous voulons particulièrement atteindre.”

Yoshikazu Nonomura, le président de la J.League, Yoshikazu Nonomura

Cet accord avec TikTok coïncide avec l’assouplissement avant la saison 2022 par la J.League de ses réglementations en matière de diffusion de contenus sur les réseaux sociaux pour permettre aux fans pendant les matchs de publier plus facilement du contenu pendant leur expérience au stade. Depuis cette saison, les clubs et même les joueurs eux-mêmes ont consacrés plus d’efforts à la création de contenu, en particulier pour créer des interactions avec les fans post pandémie.
Kengo Nakamura, ancien joueur du club de Kawasaki Frontale indiquait récemment “qu’après les matchs, je prenais des photos de célébrations avec mes coéquipiers et l’engagement des fans sur ces contenus m’a vraiment fait réaliser à quel point ils sont heureux de voir ces moment hors du terrain”.

La fréquentation moyenne de la J.League est aujourd’hui de 12 098 spectateurs, loin du record établi en 2019 avec 20 751 avant la pandémie. 

Créer des défis pour engager et encourager les fans à partager du contenus 

La collaboration entre Tiktok et la J.League a été pensée pour inciter les fans, notamment les plus jeunes, à partager du contenu lors de leur expérience au stade en jour de match. Des contenus qui vont donc accroitre la visibilité et la popularité du championnat sur ce réseau social. TikTok va lancer 3 défis de hashtag aux fans et utilisateurs de ce réseau social au cours de la saison 2022. 

Le Directeur Général de TikTok Japon, Yosuke Sato explique que l’application et ses algorithmes permettent de diffuser des formats courts issus de la J.League rapidement à une audience qui ne suit pas forcément la ligue ou les clubs sur ce réseau. Et si l’utilisateur s’intéresse à ces contenus, TikTok lui suggéra davantage de contenus provenant des clubs et de la ligue. Un cercle vertueux qui s’auto alimente pour faire grossir l’audience intéressée par le football japonais.

La J.League veut utiliser TikTok pour montrer l’envers du décor de son championnat, le behind the scene. Chose qui n’a jamais été faite auparavant dans ce championnat. Pour aller dans ce sens, la J.League a également pensé à l’influence en nommant le Tiktokeur local Unparunpa1028 (1,5M de followers) âgé de 21 ans comme ambassadeur de la ligue sur Tiktok. 

Déjà présent dans le rugby, TikTok semble vouloir intensifier son positionnement dans le sport. Le réseau social s’était déjà associé à l’UEFA lors de l’Euro 2020.  

L’importance de montrer plus que le spectacle sportif

Pour un club, se cantonner à ne diffuser que le match et ses highlights n’est aujourd’hui plus acceptable. Pour intéresser une audience toujours plus attirées par bon nombre de contenus et de divertissements, il faut pouvoir tirer son épingle du jeu.
Depuis quelques années, nous remarquons une tendance à montrer des choses qui auparavant n’intéressaient personne, notamment pour les clips musicaux. Si vous observez sur Youtube, les Making-Of des clips sont parfois autant regardés que les clips eux-mêmes. Preuve en est avec la dernière série reportage immersion “Ne montre jamais ça à personne” du rappeur Orelsan diffusée sur Amazon Prime qui a été un franc succès.
Dans le sport, les reportages en immersion comme les Yeux dans les Bleus en 1998 et aujourd’hui avec les différents programmes proposés par les clubs ou les diffuseurs comme Netflix et Formula One notamment ont profondément marqué une tendance profonde et un intérêt puissant pour l’envers du décor.

Ce n’est pas une nouveauté si nous écrivons ici qu’il est essentiel de montrer de l’intimité, des images des coulisses, du quotidien vécu par tous les fans. À partir de ce raisonnement, les possibilités sont nombreuses. Nous pourrions imaginer après chaque match un contenu spécifique uniquement orienté vers l’expérience stade que le public a vécu. C’est déjà le cas pour certains clubs, qui publient régulièrement après les rencontres des photos ou vidéos des fans et de leur expérience. 

Vous avez aimé cet article ?

Continuer la lecture

Fan expérience dans le monde

Manchester City va tester une tasse à café comestible cette saison

Le club anglais a indiqué qu’il allait proposer aux spectateurs de l’Etihad Stadium des tasses à café comestibles. 

Publié

le

Une tasse de café comestible à Manchester City

Le club anglais de football a indiqué récemment qu’il allait proposer aux fans des tasses comestibles. 

 

Des tasses à café comestibles

Selon plusieurs médias anglais, les tasses à café que va proposer Manchester City à ses fans présents lors des événements à l’Etihad Stadium seraient fabriquées à partir d’un ingrédient semblable à une gaufre, fabriqué à partir d’ingrédients entièrement naturels et comestibles. Un concept similaire à ce que nous pouvons observer régulièrement avec les glaciers qui proposent des glaces avec un contenant en gaufre comestible.

Les tasses à café comestibles seront disponibles au service de boissons chaudes à l’extérieur du stade à City Square, en face de l’entrée ouest. À noter qu’il n’y a évidemment aucune obligation pour le fan de manger la tasse comestible, il aura la possibilité de mettre ce contenant dans le flux de déchets de compostage, s’il le souhaite.

 

Le prestataire du club pour cette action semblerait être l’acteur Écossais Bio Bite fournisseur de tasses à café respectueuses de l’environnement et de produits innovants liés au café. Ce prestataire propose un lot de 240 cups comestibles de 220ml au tarif de 81£ (soit environ 94€) ce qui reviendrait à un coût par cup de 40 cts d’€ pour le club.

Pour le moment peu d’informations sont disponibles. Les tasses à café comestibles ne semblent pas avoir été mises en service lors des deux premier matchs de la saison de Manchester City les 21 et 28 août dernier. Affaire à suivre donc sur les réseaux sociaux pour apercevoir les premières images des utilisateurs. 

Des gobelets à bière recyclables 100 % sans plastique

Ce n’est pas la seule innovation “food an beverage” cette saison pour le public de l’Etihad Stadium puisqu’en effet, cette année le club introduit des gobelets à bière 100% recyclables et zéro plastique. 
Ces nouveaux gobelets innovants sont en papier aqueux 100 % sans plastique et fabriqués à partir de papier et de carton issus de sources durables, tous entièrement recyclables.
Les gobelets seront collectés dans tout le stade de la même manière que leur prédécesseur via des points de collecte et des empileurs de déchets et sortiront via le flux de déchets de recyclage mixte sec pour être recyclés à 100 %.

En plus des nouvelles tasses, plus de 7 nouvelles bières artisanales de brasseurs locaux sont à découvrir dans les différents points de consommation du stade à partir de 2h avant le match. Une volonté de la ville et du club de favoriser la consommation d’aliments plus locaux et de soutenir les entreprises locales.

Deux initiatives pour réduire les déchets environnementaux 

Sensible aux sujets environnementaux, le club mancunien est assez actif et embarque notamment ses partenaires dans les actions. En rappel cette vidéo avec un scénario digne d’un épisode de la série futuriste Black Mirror datant de l’été 2020 qui avait pour objectif de sensibiliser sa communauté sur les enjeux en matière d’approvisionnement de l’eau.

 

Ces actions innovantes de tasse à café comestible et de gobelet à bière 100% recyclable et sans plastique symbolisent l’engagement du club à éliminer tous les plastiques à usage unique des opérations de restauration et à améliorer encore davantage son impact carbone.

 

Vous avez aimé cet article ?

Continuer la lecture