Suis-nous

Fan expérience dans le monde

L’ISL : un nouveau format de compétition pour révolutionner la natation

L’International Swimming League (ISL) propose une expérience unique à travers un format de compétition inédit, des codes inspirés de l’esport.

Publié

le

L’ISL, International Swimming League, est une ligue fermée créée en 2019 par le milliardaire ukrainien Konstantin Grigorishin. Le but étant de rendre la natation plus populaire en modifiant notamment le format des compétitions de natation. Quelles leçons tirer de ce projet innovant ? On en parle dans le podcast avec Matthias Disch et Maëlle Taffou.

Un format inédit en natation

En ISL douze équipes s’affrontent au sein de deux conférences :

  • une regroupant les équipes d’Amérique du Nord : New York Breakers, DC Trident de Washington, LA Current de Los Angeles, Cali Condors de San Francisco et Titans de Toronto
  • une regroupant les équipes européenne et asiatique : London Roar, Energy Standard de Paris, Aqua Centurions de Rome, Team Iron de Budapest et Tokyo Forg Kings.

Il y a une saison régulière et une finale. En saison régulière, les équipes gagnent des points en remportant des matchs. Un match dure 2 jours avec 39 courses : 32 individuels, 5 relais et 2 skins race. Chaque équipe peut avoir jusqu’à 36 nageurs, 18 hommes et 18 femmes. Pour les matchs, les équipes peuvent sélectionner 28 nageurs toujours avec la parité. Chaque match comprend 38 courses réparties à égalité entre hommes et femmes, plus un relais mixte en dernier.

Un classement par points et non plus par chronos

La principale nouveauté se fait au niveau du classement et plus particulièrement de la manière dont celui-ci est ordonné. Traditionnellement, les classement en natation se calculent sur la base du temps. L’ISL fonctionne avec un classement par points.

L’équipe remportant un match gagne 4 points, la seconde 3pts, la 3ème 2pts et la 4ème 1pts. Il y a 4 matchs pour chaque équipe en saison régulière chaque match comprend 4 équipes toute conférences mélangées, 10 événements au total sur une saison. Suite à la saison régulière, les 8 meilleures équipes se qualifient pour les demi-finales. Puis les 4 meilleures équipes pour la finale. En cas d’égalité à la suite d’un match, il y a une dernière épreuve pour départager, un relais mixte 4 nages.

Des points peuvent aussi être enlevés si un athlète ne finit pas une course, est disqualifié ou ne se présente pas à la course. De plus, si des nageurs sont hors délais par rapport au vainqueur, alors les points qui auraient du leurs être attribués sont finalement attribués au vainqueur, en plus de ses points pour la victoire de la course. Cela veut dire qu’une équipe peut prendre des points aux autres équipés. De ce fait, il a toujours un intérêt dans la course même si les écarts sont importants.

Il y a 39 courses par match. Pour chaque course, les points sont redistribués ainsi :

  • 1er = 9 points
  • 2nd = 7 points
  • 3ème = 6 points
  • 4ème = 5 points
  • 5ème = 4 points
  • 6ème = 3 points
  • 7ème = 2 points
  • 8ème = 1 point

En relais, les points sont doublés. En skin races, les points sont attribués après chaque course. Plus un bonus pour la victoire finale.

Il s’agit clairement d’un spectacle, à l’opposé des compétitions qui se déroulent toute la journée et qui peuvent avoir un temps d’arrêt important entre les épreuves. Les rencontres ont une durée maximale de 2 heures alors que les compétitions « traditionnels » durent très longtemps et perdent l’attention des téléspectateurs.

Les skin races, un format de course excitant

En plus d’un nouveau format pour la compétition, l’ISL a aussi inventé un nouveau format de course. Les skin races sont une nouveauté très intéressante. 8 nageurs (2 de chaque équipe) réalisent un 50 mètres nage libre. Suite à ces 50 mètres, les deux derniers nageurs sont éliminés. Après 3 minutes de récupération seulement, les 4 nageurs qualifiés réalisent à nouveau un 50 mètres et les deux derniers nageurs sont éliminés. Les 2 premiers sont donc qualifiés pour la finale après encore une fois, seulement 3 minutes de repos.

Attribution des points en skin race

Les plus grands nageurs réunis

Cette nouvelle compétition a réussi à attirer certaines des plus grandes stars de la natation mondiale telle que l’Américain Caeleb Dressel ou encore le Français Florent Manaudou. Auparavant, les nageurs participaient à peu de compétitions et attendaient les jeux olympiques pour leur son cash prize. Les nageurs ne gagnent pas beaucoup d’argent hormis les grands nageurs qui ont d’énormes contrats de sponsoring mais ils sont peu nombreux. De ce fait, cette compétition est très importante pour eux. Mais aussi d’un point de vue sportif puisqu’ils affrontent certains des meilleurs nageurs au monde.

En 2020, le total du prize money était d’un peu plus de 6 millions de dollars dont près de 4,5 millions directement pour les athlètes.

Tous les nageurs se battent pour deux classements. Un classement par équipes et un classement par nageur, un peu comme on trouve dans les sports automobiles. Le classement par nageur est pour déterminer un MVP comme dans les sports américains. Chaque match a un MVP. Il n’y a qu’un seul MVP hommes et femmes confondus. Puis à la fin de la saison, il y a un Season MVP.

ISL-AND, la plateforme OTT de l’ISL

L’ISL a lancé ISL-AND, sa plateforme OTT pour suivre la compétition, en 2020. Elle est gratuite et accessible sur le site de l’ISL et son application. La plateforme est disponible dans plus de 140 territoires pour la saison 2020. L’ISL a développé sa propre plateforme OTT notamment pour tous les pays dans lesquels elle n’a pas trouvé de contrats de diffusions. En France, BeIN Sports diffuse la compétition.

“L’objectif est de s’adresser à tous les marchés dans la mesure du possible. Il est évident que sur les marchés où nous avons un partenariat solide avec un diffuseur, nous serons complémentaires, mais nous pouvons éventuellement apporter un contenu exclusif supplémentaire pour les abonnés”, a déclaré Arnaud Simon, directeur général d’In & Out Stories, partenaire de l’ISL.

La Robycam

Les fans peuvent commenter en direct et échanger entre eux via un forum virtuel. De plus, la plateforme OTT offre un contenu “fly-on-the-wall” qui utilise des caméras à 360 degrés tournant en résolution 8K. Grâce à la réalité augmentée, les spectateur peuvent voir des animations et statistiques de manière ludique durant la compétition. Elle permet d’améliorer l’expérience du fan. Toujours avec les codes visuels de l’esport. La plateforme propose aussi du contenu behind-the-scene et des archives des saisons précédentes.

“Notre objectif est de créer un pont unique entre les athlètes et les fans, permettant à ces derniers de vivre les émotions des nageurs en temps réel”. – Ivan Grigorishin, chef des opérations digitales

Création de “pop-up pool”

L’un des problèmes de la natation, c’est la capacité pour les piscines d’accueillir un large public. En effet, une piscine « normal », n’accueille pas plus de 2000 spectateurs. Les plus grandes piscine ont de la place pour 5000 à 10000 spectateurs mais il n’y en a que très peu dans le monde.

Actuellement le public est principalement à la télévision et sur les réseaux sociaux. Mais Konstantin Grigorishin souhaite développer des « pop-up pool » pour le live show.

L’ISL a mis en place une pop-up pool à Vegas pouvant attirer jusqu’à 15000 personnes. Les murs de la piscine sont transparents afin d’améliorer la visibilité et l’expérience pour les spectateurs.

https://twitter.com/MandalayBay/status/1207470761579077633?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1207470761579077633%7Ctwgr%5E%7Ctwcon%5Es1_c10&ref_url=https%3A%2F%2Fswimswam.com%2Fisl-finale-features-a-temporary-pool-with-clear-acrylic-walls%2F

Les codes visuels de l’esport

Autre chose intéressante avec l’ISL, c’est son identité visuelle. En effet, on remarque un peu les codes visuels de l’esport notamment au niveau des logos et de la mise en scène via la réalité augmentée.

Logo de l’ISL

On le voit par exemple sur les boîtes d’équipes. Cette autre idée qui rend le spectacle plus dynamique surtout en ce moment sans les fans dans l’enceinte. Mais d’une manière générale, ça fait plaisir, c’est amusant de voir tous les nageurs ne participant pas à la course, crier et encourager leur coéquipier comme de vrais supporters.

Les nageurs soutiennent leur équipe depuis des boîtes au bord de la piscine

L’ISL est une compétition innovante par son nouveau format qui peut permettre d’attirer davantage l’attention vers la natation. Notamment pour les plus jeunes avec ce format plus court et avec des codes visuels inspirés de l’esport. Des investissements importants sont réalisés pour permettre de fournir le meilleur spectacle et la meilleure expérience possible. Reste à savoir si l’ISL va se poursuivre, elle qui fait face à d’importants problèmes financiers.

Poursuivez la lecture sur cette thématique

Vous avez aimé cet article ?

Sportif et fan de sport, l'ambiance dans les stades m'a toujours passionné. Voir comment un bon match peut devenir une expérience inoubliable grâce à l'ambiance et à l'expérience vécue dans les gradins me donne des frissons. C'est pour vous partager ces émotions que je vous écris.

Continuer la lecture
Publicité

Fan expérience dans le monde

Manchester City va tester une tasse à café comestible cette saison

Le club anglais a indiqué qu’il allait proposer aux spectateurs de l’Etihad Stadium des tasses à café comestibles. 

Publié

le

Une tasse de café comestible à Manchester City

Le club anglais de football a indiqué récemment qu’il allait proposer aux fans des tasses comestibles. 

 

Des tasses à café comestibles

Selon plusieurs médias anglais, les tasses à café que va proposer Manchester City à ses fans présents lors des événements à l’Etihad Stadium seraient fabriquées à partir d’un ingrédient semblable à une gaufre, fabriqué à partir d’ingrédients entièrement naturels et comestibles. Un concept similaire à ce que nous pouvons observer régulièrement avec les glaciers qui proposent des glaces avec un contenant en gaufre comestible.

Les tasses à café comestibles seront disponibles au service de boissons chaudes à l’extérieur du stade à City Square, en face de l’entrée ouest. À noter qu’il n’y a évidemment aucune obligation pour le fan de manger la tasse comestible, il aura la possibilité de mettre ce contenant dans le flux de déchets de compostage, s’il le souhaite.

 

Le prestataire du club pour cette action semblerait être l’acteur Écossais Bio Bite fournisseur de tasses à café respectueuses de l’environnement et de produits innovants liés au café. Ce prestataire propose un lot de 240 cups comestibles de 220ml au tarif de 81£ (soit environ 94€) ce qui reviendrait à un coût par cup de 40 cts d’€ pour le club.

Pour le moment peu d’informations sont disponibles. Les tasses à café comestibles ne semblent pas avoir été mises en service lors des deux premier matchs de la saison de Manchester City les 21 et 28 août dernier. Affaire à suivre donc sur les réseaux sociaux pour apercevoir les premières images des utilisateurs. 

Des gobelets à bière recyclables 100 % sans plastique

Ce n’est pas la seule innovation “food an beverage” cette saison pour le public de l’Etihad Stadium puisqu’en effet, cette année le club introduit des gobelets à bière 100% recyclables et zéro plastique. 
Ces nouveaux gobelets innovants sont en papier aqueux 100 % sans plastique et fabriqués à partir de papier et de carton issus de sources durables, tous entièrement recyclables.
Les gobelets seront collectés dans tout le stade de la même manière que leur prédécesseur via des points de collecte et des empileurs de déchets et sortiront via le flux de déchets de recyclage mixte sec pour être recyclés à 100 %.

En plus des nouvelles tasses, plus de 7 nouvelles bières artisanales de brasseurs locaux sont à découvrir dans les différents points de consommation du stade à partir de 2h avant le match. Une volonté de la ville et du club de favoriser la consommation d’aliments plus locaux et de soutenir les entreprises locales.

Deux initiatives pour réduire les déchets environnementaux 

Sensible aux sujets environnementaux, le club mancunien est assez actif et embarque notamment ses partenaires dans les actions. En rappel cette vidéo avec un scénario digne d’un épisode de la série futuriste Black Mirror datant de l’été 2020 qui avait pour objectif de sensibiliser sa communauté sur les enjeux en matière d’approvisionnement de l’eau.

 

Ces actions innovantes de tasse à café comestible et de gobelet à bière 100% recyclable et sans plastique symbolisent l’engagement du club à éliminer tous les plastiques à usage unique des opérations de restauration et à améliorer encore davantage son impact carbone.

 

Article précédent
Poursuivez la lecture sur cette thématique

Vous avez aimé cet article ?

Continuer la lecture

Fan expérience dans le monde

Everton raconte les plus belles histoires de ses fans

Une stratégie de contenu qui se veut être simple et efficace afin de fédérer la communauté des Toffees.

Publié

le

Témoignages des fans d'Everton

Everton vient de lancer une série de témoignages hebdomadaires appelée “My Everton“. Le principe est simple, les fans, joueurs et membres du staff peuvent s’exprimer librement sur l’amour qu’ils portent pour leur club. L’occasion de raconter des histoires passionnantes qui fédèrent la communauté des Toffees.

 

Un contenu pour partager les souvenirs les plus forts des fans

C’est sous un format écrit qu’Everton publie chaque semaine une histoire. Les fans n’ont qu’à contacter le service digital du club pour soumettre leur témoignage via un simple mail. Le contenu, alors très bien rédigé, est accompagné de photos afin d’humaniser les propos et valoriser le fan en question.

Dans les trois premières histoires publiées par le club de Premier League, on retrouve par exemple Elizabeth Broadbent. Une femme qui a perdu son mari, Michael, il y a trois ans et qui a souhaité lui rendre hommage en partageant la passion qu’il avait pour Everton. Michael était effectivement un fidèle du club qui a “converti” toute sa famille. Trois générations dans la famille sont devenues fans des Toffees en raison de sa passion virale. 

Fédérer une communauté

À travers cette série de contenus, Everton parvient à façonner son histoire grâce à ses fans. Chaque témoignage rassemble et semble plaire puisque plusieurs générations de supporters prennent la parole. Les nombreux fans d’Everton, comme partout ailleurs, ont en effet commencé à suivre l’équipe à différentes époques et de différentes façons. Ce qui offre une certaine mixité et souligne ainsi la grandeur du club fondé en 1878.

Comme on le dit souvent, les joueurs passent mais les fans restent. Il est donc toujours intéressant d’offrir la possibilité à sa communauté s’exprimer et de partager des souvenirs qui réunissent. Ce type de contenu pourrait être développé dans un format vidéo reportage ou encore dans un podcast audio dédié. De quoi humaniser davantage les témoignages et augmenter l’engagement. 

Néanmoins, c’est une très belle intention de la part d’Everton qui propose à la fois à ses fans un moyen de raconter et de lire des histoires qui leurs ressemblent.

Poursuivez la lecture sur cette thématique

Vous avez aimé cet article ?

Continuer la lecture