Suis-nous
Les fans de sport et le vintage Les fans de sport et le vintage

Fan expérience dans le monde

Fans de sport et vintage : pourquoi ça marche ?

Après le succès des maillots old school de Nike, analyse sur l’utilisation et l’efficacité du vintage auprès des fans sports.

Publié

le

Pour la reprise des coupes européennes en football il y a quelques semaines, l’équipementier Nike a fait sensation. La marque américaine a dévoilé une série de maillots vintage pour certaines des plus grandes équipes sous contrat avec elle comme le FC Barcelone, l’Inter Milan, Tottenham Hotspur, l’AS Roma ou encore le Paris Saint-Germain. Des nouvelles tenues qui ne sont bien évidemment pas passés inaperçues auprès des fans.

 

Paris, Barcelone, Rome, Tottenham… ces clubs ont tous une histoire forte traduite cette saison par une tunique vintage. Des maillots qui ont fait éco auprès des fans et qui pourraient installer sur du long terme le old school dans les stratégies marketing des clubs et fournisseurs.

Le fan de sport est nostalgique

Un facteur important à ne pas oublier ici, le fan sport aime se remémorer des souvenirs. Si on prend l’exemple du football en France, la victoire de l’OM en C1 en 1993, la grande époque de Saint-Etienne dans les années 70, la domination de l’OL au début des années 2000 ou bien les parcours européens du PSG dans les années 90, sont des moments que les fans de chacun de ces clubs n’oublieront jamais. Et même s’ils n’ont pas vécu ces souvenirs, c’est souvent un proche, un média ou bien le club lui-même qui les racontent et qui les font perdurer. Car ces histoires bâtissent la légende d’un club et c’est souvent ce rayonnement local, national voire international qui nous font devenir fan.

Après ce petit topo, revenons aux maillots lancés cette saison par l’équipementier américain Nike. Comme vous l’avez certainement constaté, la marque américaine a frappé fort avec la création de collections third (3e maillot) aux allures de collections retro. C’est le cas du PSG avec un nouveau maillot blanc qui rend hommage à celui porté dans les années 80. Une tenue historique dans laquelle le club de la capitale a remporté ses premiers titres.

Avant sa sortie, ce nouveau maillot a tenu en haleine de nombreux supporters parisiens jusqu’au lancement officiel en grande pompe au Parc des Princes et sur les médias sociaux. Sur ces différentes plateformes sociales, le club a pour l’occasion joué la carte de la comparaison. Des joueurs du présent ont été opposés à des joueurs du passé, tous sous ce maillot iconique et dans la même posture. Le résultat final est très classe et souligne l’importance du patrimoine d’un club. Les joueurs ont bien évidemment aussi participé à l’opération en publiant sur leurs comptes personnels des images aux allures d’autocollants Panini à l’ancienne. Pour les fidèles supporters parisiens, ceci doit forcément vous rappeler des souvenirs non ?

https://twitter.com/PSG_inside/status/1172930436617650177?s=20

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Marcos Aoás Corrêa (@marquinhosm5) on

Porté par toute cette communication, ce maillot est un succès auprès des fans du PSG. Et c’est d’autant plus le cas car il célèbre l’histoire de leur club et d’une époque dorée et positive, quelque chose de chère pour n’importe quel supporter. 

Dans la lignée du PSG, on retrouve donc la même créativité pour le FC Barcelone, Tottenham Hotpsur, Chelsea FC, l’Atlético Madrid ou bien l’AS Roma avec pour chacun un nouveau maillot vintage.

Nike a également fait de même avec l’Inter Milan, mais cette fois-ci en faisant un clin d’oeil au sport automobile. Culturellement ancré dans la ville de Milan, l’automobile a marqué le club intériste grâce à son partenaire historique, Pirelli. La marque de pneu est en effet présente sur le maillot des Nerazzurri depuis près de 30 ans. Une fidélité soulignée sur le maillot third du club cette saison avec un design qui célèbre ce partenariat. C’est d’ailleurs sur le célèbre circuit de Monza qu’une partie du shooting a été réalisée. Encore une fois, le résultat est superbe et les réactions positives des fans sont nombreuses.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Inter (@inter) on

https://twitter.com/InterMilanFRA/status/1171481006215327744?s=20

Dans ce petit jeu vintage, on peut également parler du meilleur ennemi de la marque à la virgule, adidas. L’équipementier allemand a aussi fait parler de lui du côte de l’Angleterre avec le maillot extérieur d’Arsenal. De retour dans le vestiaire des Gunners 25 ans après, adidas a rendu hommage à un maillot mythique du club, celui du Bruised banana (Banane abimée). Une tunique qui a marqué les esprits au début des années 90 et qui a inspiré celle de cette année. Pour son lancement, c’est l’une des légendes d’Arsenal Ian Wright qui a dévoilé le maillot dans une vidéo chargée d’histoire.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Arsenal Official (@arsenal) on


Ce n’est pas la première fois que l’on voit des maillots vintage dans le sport. Nike avait effectivement déjà lancé le mouvement en NBA la saison dernière. Des collections rétros avaient vu le jour pour de nombreuses franchises comme les Lakers et les Timberwolves. Le concept se poursuivra sans surprise cette année avec le Jazz d’Utah et un maillot qui rappelle celui de leur époque glorieuse des années 90. Au plus grand bonheur encore une fois des fans et d’un certain Rudy Gobert. 

https://twitter.com/utahjazz/status/1166742414926630917?s=20

Après les maillots vintage, que peut-on faire d’autres ?

Proposer un maillot très apprécié des fans est une étape qui semble obligatoire en matière de vintage. Maintenant, comment peut-on aller plus loin dans la démarche ? Voici une liste de quelques idées pour proposer une expérience old school aux supporters :

  • Une collection complète : en plus d’un seul maillot vintage, il est fréquent que les clubs proposent d’autres produits (vestes, accessoires…). Dans cette dynamique, une telle collection pourrait prendre une ampleur plus importante avec de véritables objets de valeur.
    L’exemple de Roland-Garros et de son partenaire BNP Paribas cette année avec une série de 1 000 objets fabriqués à partir d’éléments recyclés du mythique court n°1. Un lieu culte du tennis français dont des fans de différents âges possèdent de nombreux souvenirs. L’opération a été un franc succès puisque tous les produits ont trouvé preneur très rapidement.
  • Loges et salons thématisés : pour une cible VIP, il pourrait être intéressant de créer des espaces vintage. Des espaces qui plongeraient les occupants dans une autre époque avec un mobilier d’époque, une décoration typique, des objets de collection, de la musique et une restauration faisant référence à une période précise de l’histoire du club. Une atmosphère old school propice aux bons souvenirs. D’autant plus qu’aujourd’hui, la thématisation des espaces VIP est un enjeu pour de nombreux clubs pour une expérience toujours plus premium.
  • Un match thématisé : dans le même esprit que les loges et salons, un match pourrait aussi faire l’objet d’une thématisation. Nous pourrions imaginer des joueurs avec une tenue vintage, comme l’Equipe de France de Football en mars dernier avec un maillot en hommage aux 100 ans de la FFF, complété par une animation sonore adaptée voire des stands d’accueil décorés eux aussi. De plus, les matchs thématisés commencent à faire leur apparition. C’est une bonne pratique fréquente aux États-Unis, comme cet exemple du Los Angeles Galaxy qui a organisé une soirée spéciale “Los Angeles Lakers”.
  • Contenu original : en plus d’actions physiques, les clubs peuvent également se lancer dans la production de contenus old school. C’est-à-dire des contenus avec un graphisme et une ligne éditoriale faisant référence à une période passée et/ou à d’autres univers dont nous pouvons être nostalgiques.
    C’est ce que les Carolina Panthers ont parfaitement réussi à faire récemment. Pour dévoiler le calendrier de sa saison 2019, la franchise NFL a décliné sa programmation en différents jeux vidéos qui ont tous marqué différentes générations. Pokémon, Mario Kart ou bien Pac-Man, une façon de se remémorer des souvenirs d’enfance grâce à son équipe préférée.

  • Les musées : bien évidemment, nous ne pourrions pas écrire un article sur le sujet du vintage sans parler des musées. Ces espaces chargés d’histoires sont effectivement des bonnes occasions pour partager à un public novice l’histoire d’un club. Meilleures anecdotes, plus grandes victoires, personnages légendaires… beaucoup de choses sont à y partager. Situés dans le stade, en centre-ville ou dans des lieux plus atypiques, ces musées sont sans aucun doute de vrais atouts qui prolongent l’expérience au stade.
    Clairefontaine, l’antre des Bleus, cache un musée sur l’histoire de l’Équipe de France de Football avec des maillots d’époques, des accessoires en tout genre et plusieurs trophées dont la réplique de la Coupe du Monde. Une expérience visuelle, auditive et digitale. Dommage cependant que ce superbe espace ne soit pas plus accessible au grand public comme par exemple au Stade de France.
Clairefontaine cache un musée de l'histoire de l'équipe de France de Football@RTL

Clairefontaine cache un musée de l’histoire de l’équipe de France de Football

Que ce soit un maillot, un lieu ou bien un contenu, nous pouvons conclure que les fans aiment le vintage. À travers ces éléments d’époque, ce sont des souvenirs que les fans retrouvent et revivent. Une nostalgie du passée qui est ainsi naturellement très présente chez eux.

Il est donc très probable qu’un club qui travaille un storytelling puissant, pour faire vivre son histoire à travers des activations vintage, rencontre un franc succès après des siens. Et nous avons hâte de voir ça !

Poursuivez la lecture sur cette thématique

Vous avez aimé cet article ?

Chargé de SEO & SEA dans une agence de voyage sportif, je suis un passionné du Sport Digital et de la Fan Experience. Chez Franstriker, j'ai pour objectif de faire grandir le projet et d'écrire de temps en temps sur les activations digitales des uns et des autres dans le monde du sport.

Continuer la lecture
Publicité

Fan expérience dans le monde

Manchester City va tester une tasse à café comestible cette saison

Le club anglais a indiqué qu’il allait proposer aux spectateurs de l’Etihad Stadium des tasses à café comestibles. 

Publié

le

Une tasse de café comestible à Manchester City

Le club anglais de football a indiqué récemment qu’il allait proposer aux fans des tasses comestibles. 

 

Des tasses à café comestibles

Selon plusieurs médias anglais, les tasses à café que va proposer Manchester City à ses fans présents lors des événements à l’Etihad Stadium seraient fabriquées à partir d’un ingrédient semblable à une gaufre, fabriqué à partir d’ingrédients entièrement naturels et comestibles. Un concept similaire à ce que nous pouvons observer régulièrement avec les glaciers qui proposent des glaces avec un contenant en gaufre comestible.

Les tasses à café comestibles seront disponibles au service de boissons chaudes à l’extérieur du stade à City Square, en face de l’entrée ouest. À noter qu’il n’y a évidemment aucune obligation pour le fan de manger la tasse comestible, il aura la possibilité de mettre ce contenant dans le flux de déchets de compostage, s’il le souhaite.

 

Le prestataire du club pour cette action semblerait être l’acteur Écossais Bio Bite fournisseur de tasses à café respectueuses de l’environnement et de produits innovants liés au café. Ce prestataire propose un lot de 240 cups comestibles de 220ml au tarif de 81£ (soit environ 94€) ce qui reviendrait à un coût par cup de 40 cts d’€ pour le club.

Pour le moment peu d’informations sont disponibles. Les tasses à café comestibles ne semblent pas avoir été mises en service lors des deux premier matchs de la saison de Manchester City les 21 et 28 août dernier. Affaire à suivre donc sur les réseaux sociaux pour apercevoir les premières images des utilisateurs. 

Des gobelets à bière recyclables 100 % sans plastique

Ce n’est pas la seule innovation “food an beverage” cette saison pour le public de l’Etihad Stadium puisqu’en effet, cette année le club introduit des gobelets à bière 100% recyclables et zéro plastique. 
Ces nouveaux gobelets innovants sont en papier aqueux 100 % sans plastique et fabriqués à partir de papier et de carton issus de sources durables, tous entièrement recyclables.
Les gobelets seront collectés dans tout le stade de la même manière que leur prédécesseur via des points de collecte et des empileurs de déchets et sortiront via le flux de déchets de recyclage mixte sec pour être recyclés à 100 %.

En plus des nouvelles tasses, plus de 7 nouvelles bières artisanales de brasseurs locaux sont à découvrir dans les différents points de consommation du stade à partir de 2h avant le match. Une volonté de la ville et du club de favoriser la consommation d’aliments plus locaux et de soutenir les entreprises locales.

Deux initiatives pour réduire les déchets environnementaux 

Sensible aux sujets environnementaux, le club mancunien est assez actif et embarque notamment ses partenaires dans les actions. En rappel cette vidéo avec un scénario digne d’un épisode de la série futuriste Black Mirror datant de l’été 2020 qui avait pour objectif de sensibiliser sa communauté sur les enjeux en matière d’approvisionnement de l’eau.

 

Ces actions innovantes de tasse à café comestible et de gobelet à bière 100% recyclable et sans plastique symbolisent l’engagement du club à éliminer tous les plastiques à usage unique des opérations de restauration et à améliorer encore davantage son impact carbone.

 

Article précédent
Poursuivez la lecture sur cette thématique

Vous avez aimé cet article ?

Continuer la lecture

Fan expérience dans le monde

Everton raconte les plus belles histoires de ses fans

Une stratégie de contenu qui se veut être simple et efficace afin de fédérer la communauté des Toffees.

Publié

le

Témoignages des fans d'Everton

Everton vient de lancer une série de témoignages hebdomadaires appelée “My Everton“. Le principe est simple, les fans, joueurs et membres du staff peuvent s’exprimer librement sur l’amour qu’ils portent pour leur club. L’occasion de raconter des histoires passionnantes qui fédèrent la communauté des Toffees.

 

Un contenu pour partager les souvenirs les plus forts des fans

C’est sous un format écrit qu’Everton publie chaque semaine une histoire. Les fans n’ont qu’à contacter le service digital du club pour soumettre leur témoignage via un simple mail. Le contenu, alors très bien rédigé, est accompagné de photos afin d’humaniser les propos et valoriser le fan en question.

Dans les trois premières histoires publiées par le club de Premier League, on retrouve par exemple Elizabeth Broadbent. Une femme qui a perdu son mari, Michael, il y a trois ans et qui a souhaité lui rendre hommage en partageant la passion qu’il avait pour Everton. Michael était effectivement un fidèle du club qui a “converti” toute sa famille. Trois générations dans la famille sont devenues fans des Toffees en raison de sa passion virale. 

Fédérer une communauté

À travers cette série de contenus, Everton parvient à façonner son histoire grâce à ses fans. Chaque témoignage rassemble et semble plaire puisque plusieurs générations de supporters prennent la parole. Les nombreux fans d’Everton, comme partout ailleurs, ont en effet commencé à suivre l’équipe à différentes époques et de différentes façons. Ce qui offre une certaine mixité et souligne ainsi la grandeur du club fondé en 1878.

Comme on le dit souvent, les joueurs passent mais les fans restent. Il est donc toujours intéressant d’offrir la possibilité à sa communauté s’exprimer et de partager des souvenirs qui réunissent. Ce type de contenu pourrait être développé dans un format vidéo reportage ou encore dans un podcast audio dédié. De quoi humaniser davantage les témoignages et augmenter l’engagement. 

Néanmoins, c’est une très belle intention de la part d’Everton qui propose à la fois à ses fans un moyen de raconter et de lire des histoires qui leurs ressemblent.

Poursuivez la lecture sur cette thématique

Vous avez aimé cet article ?

Continuer la lecture