Suis-nous

Fan expérience aux Etats-Unis

Et pendant ce temps, aux Etats-Unis, Atlanta United arrive et bat des records d’affluence

Ce week end était marqué par le retour du championnat de soccer américain, la MLS. Et il s’est passé quelque chose d’assez fort pour que l’on vous en parle.

Publié

le

Ce Week-end avait lieu le lancement de la nouvelle saison de MLS, le championnat de soccer américain. Et il s’est passé quelque chose d’assez fort pour que l’on vous en parle. 

Nous connaissons les Etats-Unis pour leur passion du Basket-ball, du Baseball, et du Football Américain mais il existe également une vraie passion pour le Football (le même que chez nous).
Depuis 22 ans maintenant, la Major League Soccer, (Soccer étant le mot employé par les américains pour définir le football tel que nous le connaissons en Europe), attire un public toujours plus important. 

Le système de ce championnat est assez différent des concepts courants en Europe mais cela reste fidèle aux concepts américains avec des ligues fermées, des équipes réparties en deux groupes pour la saison régulière West et East, des Play-Off en guise de finales de conférences et des franchises sportives pouvant naitre du jour au lendemain grâce à des business angels. Autrement dit, un nouveau club peut évoluer directement au plus haut niveau national s’il possède les fonds nécessaires.
Cette saison, deux nouvelles franchises ont rejoint le championnat MLS, Minnesota United et Atlanta United. Deux de plus que la saison dernière, après l’intégration de New York City et d’Orlando City. Ces deux nouvelles franchises portent le nombre d’équipes à 22. 

@JasonGetz-USA TODAY Sports

Le début de l’histoire d’Atlanta en MLS

Une première étonnante pour Atlanta United 

Imaginez le club de votre ville qui décide de créer une équipe dans le niveau professionnel, et que lors de son premier match, le stade soit comble au point d’établir un nouveau record. Et bien cette histoire est celle d’Atlanta United, en effet la nouvelle franchise fraichement membre de la MLS a connu une première historique. Pour son premier match de son histoire en MLS, le club a réalisé un guichet fermé avec un total de 55 297 fans au Bobby Dodd Stadium, le stade de football américain du campus Universitaire d’Atlanta initialement celui des Falcons d’Atlanta, en attendant la livraison de son nouveau stade, le Mercedes Benz stadium.


A titre de comparaison, la seconde affluence de la première journée de MLS est Orlando city avec 25 527 spectateurs pour Orlando City-New York City FC.
Pour information, l’affluence moyenne de cette première journée est de 22 936 spectateurs.  

@JasonGetz-USA TODAY Sports

Le stade était sold out pour ce premier match de l’histoire

Cinquième plus grande affluence footballistique du Week-end au niveau mondial 

Cette arrivée remarquée d’Atlanta dans le football est d’autant plus forte que selon socceramerica.com, le club réalise la quatrième meilleure affluence au niveau mondial sur le Week-end des 4 et 5 mars. 
Le club américain est devancé par le Kaizer Chiefs (Afrique du Sud avec 90 000 spectateurs), le Borussia Dortmund (79 100 spectateurs) Barcelone (77 117 spectateurs) et Manchester United (75 245 spectateurs). A noter que Chelsea qui a joué le lundi 6 mars devant 56 984 fans à Londres ne figure pas dans ce classement. 
Pour découvrir le classement, rendez-vous sur le site Socceramerica.com

@AP

Les fans aux couleurs de leur club

Atlanta United prépare un stade complètement fou

Le Mercedes Benz stadium, d’une capacité modulable de 75 000 à 83 000 places, partagé entre le football américain et le soccer pouvant accueillir également d’autres sports et évènements comme le Final Four du tournoi de basket universitaire en 2020.
Véritable chef d’oeuvre artistique, le stade bénéficiera des technologies les plus poussées : panneaux de verre pour la luminosité, écrans géants HD 360 degrés partout dans le stade et de nombreuses commodités. Sa livraison est prévue courant 2017. Pour découvrir ce stade voici une visite vidéo en 3D ou vous pouvez aussi consulter le site du stade

 

Orlando City a mis les pieds dans son nouveau stade

Nous vous l’avions présenté en décembre dernier avec la première tribune debout des Etats-Unis, le Orlando City stadium, l’enceinte du club d’Orlando a inauguré son tout nouveau stade devant 22 936 spectateurs, pour une capacité totale de 25 500 places. Une belle ambiance dans cette enceinte totalement violette. 

La MLS a réalisé la saison dernière la sixième meilleure affluence au monde avec 21 600 spectateurs de moyenne, un chiffre qui devrait continuer à grimper, grâce notamment à l’arrivée de ses deux nouvelles franchises. La Chinese Super League (24 245 spectateurs en moyenne) qui occupe la cinquième place est le prochain objectif.
Une chose est certaine, cette année plus que jamais, nous vous conseillons de suivre la MLS de très très près car malgré la présence de moins de stars cette saison, le spectacle, les records devraient être au rendez-vous.
De notre côté, nous allons étudier le cas Atlanta United pour comprendre ces résultats tonitruants, affaire à suivre.  

Vous avez aimé cet article ?

Au stade, je passe plus de temps à observer les animations, le comportement du public et les actions du club que le match en lui même. J'aime le sport mais j'aime encore plus l'expérientiel. Qu'il soit dans le monde du commerce, du business ou celui du sport.

Fan expérience aux Etats-Unis

La NBA et Twitter rendent réel l’engagement des fans

À l’occasion du retour de la NBA, Twitter et la Ligue américaine ont mis en place un dispositif d’engagement et d’encouragement destiné aux fans depuis chez eux.

Publié

le

Partenariat entre la NBA et Twitter pour générer de l'engagement chez les fans

La nuit passée, la NBA a repris ses droits après plusieurs mois d’interruption suite à la crise sanitaire. Un retour qui s’est fait sans public et dans un lieu unique, Orlando. Pour cette occasion, la Ligue américaine a collaboré avec Twitter afin d’engager au maximum les fans à travers la plateforme sociale.

 

L’objectif de Twitter est simple : les fans de la NBA doivent avoir un impact et un rôle à jouer dans la “bulle d’Orlando”.

Des fans et des encouragements visuellement présents

Avec l’ensemble des matchs disputés à huis clos, la NBA fait face à une difficulté liée à l’ambiance et à l’engagement de ses fans. Afin de remédier à ça, la Ligue propose une nouvelle fonctionnalité : “tap-to-cheer” (appuyez pour encourager).

À travers son compte Twitter officiel, la NBA publie désormais des sondages personnalisés à chaque match. Les fans peuvent ainsi voter pour leur équipe préférée afin d’apporter leur soutien. Ils sont également en mesure de le faire en tweetant avec le hashtag officiel de la franchise.

Par exemple, un fan des Lakers peut tweeter avec le hashtag #LakeShow ou bien voter “Lakers” sur le sondage de la NBA.

Pour susciter un maximum d’encouragements, la fonctionnalité tap-to-cheer est aussi disponible sur le site et l’application de la NBA, ainsi que sur une plateforme dédiée

Les résultats des votes sont ensuite diffusés sur les écrans géants disposés autour du terrain. Les joueurs sur le parquet et les fans depuis chez eux peuvent ainsi voir l’équipe qui génère le plus d’encouragements grâce à un impact visuel important. La salle est en effet illuminée aux couleurs de la franchise qui suscite le plus d’engagement sur Twitter. 

À la fin du match, le nombre total de voix est calculé et diffusé lui aussi sur les écrans. Pour le choc de Los Angeles entre les Lakers et les Clippers, plus 2,8 millions d’encouragements ont été enregistrés. Ce sont les Lakers de LeBron James qui ont obtenu le plus de soutiens sur ce match.

Visuellement, nous pouvons constater que derrière les paniers et les bancs, la bulle d’Orlando était bien aux couleurs jaune et violet de la franchise.

Un supportérisme digitalisé

Twitter travaille sur ce dispositif interactif depuis plusieurs mois. Pour le responsable du Pôle Sports de la plateforme, TJ Adeshola, l’objectif est de faire rugir la salle : “Historiquement, nous sommes un bar sportif virtuel. Désormais, les fans ne sont pas présents à la salle. Nous avons donc l’opportunité de les connecter avec ce qu’il se passe sur les parquets.”

En plus de ce système de votes, la NBA sélectionne également les meilleurs tweets publiés par les fans, joueurs et célébrités afin de les diffuser sur les écrans. De quoi donner davantage envie aux fans d’interagir avec un match depuis la plateforme en faisant passer des messages à la fois engagés et humoristiques.

Ce partenariat entre Twitter et la NBA démontre à quel point la Ligue américaine encourage l’innovation et les nouvelles formes d’interactions. Cela démontre aussi l’importance du second écran dans la consommation d’un événement sportif depuis chez soi.

En plus de ce partenariat avec Twitter, il est important de noter que la NBA a également mis en place de nombreux dispositifs pour offrir une expérience fan et digitale de qualité. Entre autres, la Ligue américaine permet à 320 fans d’assister virtuellement à chaque match grâce à l’outils Microsoft et son outil de visio-conférence Microsoft Teams. Les spectateurs virtuels sont répartis sur des sièges de 10 sections sur 32 allées et sont visibles sur les écrans de plus de 5 mètres qui entourent le parquet.
Une activation sponsorisée par la marque d’alcool Michelob, qui explique le nom de cette section de fans virtuels : la Michelob Ultra Courtside.
Microsoft s’est appliqué à supprimer l’arrière plan des spectateurs pour un rendu plus uniforme à l’image. Similaire finalement à un ensemble de personnes présentes en tribunes. Le rendu caméra est très qualitatif !

La NBA espère que non seulement cela augmentera l’engagement des fans de basketbal, mais donnera également aux joueurs une expérience distinctive, plus vivante, plus énergique sur place.

Pour tout savoir sur ce dispositif spectaculaire, nous sommes revenus sur l’ensemble des activations de la NBA dans notre dernier podcast :

Enfin, dernière nouveauté sur Twitter, en likant les tweets de la NBA nous pouvons constater que le cœur se transforme désormais en ballon de basket. De quoi accentuer davantage le partenariat entre la Ligue et la plateforme.

Avec les fans “présents” à distance grâce à un service de conférence et des encouragements virtuels, la NBA suit voire améliore le mouvement lancé en Europe ces dernières semaines.
Cette collaboration avec Twitter ajoute un aspect ludique au dispositif et nous montre comment une plateforme sociale peut parfaitement s’allier à une ligue sportive pour à la fois divertir et engager les fans.

Vous avez aimé cet article ?

Continuer la lecture

Suivez-nous

Nouveautés