Suis-nous
Le WVU Coliseum lors d'un match de basketball universitaire NCAA Le WVU Coliseum lors d'un match de basketball universitaire NCAA

Fan expérience aux Etats-Unis

Un match de basketball dans l’université West Virginia aux États-Unis

Vivre un match de basketball universitaire aux États-Unis est une vraie expérience digne des meilleurs show sportifs. Nous étions à l’Université West Virginia.

Publié

le

Le Sport Universitaire aux Etats-Unis est clairement un autre monde, nous le savons. Nous étions à Morgantown dans l’université de Virginie Occidentale pour suivre un match depuis les tribunes. 

 

Étant aux États-Unis pour mes études, j’ai pu assister ce samedi 24 novembre dernier, à un match de basketball universitaire dans l’impressionnante université de la West Virginia (Université de Virginie-Occidentale). Cette université d’État et ses 30 000 étudiants est l’une des plus importantes des USA. Elle est réputée pour avoir l’une des plus grandes salles universitaires des Etats-Unis (14,000 places).

La veille de ce match, l’équipe de Football Américain l’avait emporté devant plus de 60 000 spectateurs. Ce samedi, c’est devant plus de 9 000 fans que l’équipe de basketball de l’université de Virginie Occidentale rencontre l’université de Valparaiso pour ce match de NCAA (National Collegiate Athletic Association).

Le WVU Coliseum en soir de match de basketball universitaire@WVUAthletics

Le WVU Coliseum en soir de match de basketball universitaire

Une salle universitaire de 14 000 places

C’est le WVU Coliseum qui accueille les matchs de basketball masculin et féminin de l’université. Construite en 1970 à Morgantown, cette enceinte figure parmi les plus imposantes des universités américaines avec 14 000 places. Cependant, assez loin derrière la plus grande salle de basket universitaire du pays : la Carrier Dome dans l’université de Syracuse à New York avec 49 250 places.
Pour comparaison, l’AccorHotels Arena à Paris dispose de 20 300 places.

Il s’agissait du troisième match à domicile des Mountaineers (le surnom de l’équipe). Celui-ci était initialement prévu à 2:00 PM (14h00) mais 1h30 avant le début de la rencontre, les gradins commence déjà à se remplir. 9 188 personnes allaient garnir les tribunes ce soir là (66% d’affluence). Aux États-Unis, et particulièrement dans le sport universitaire, le public ne se demande pas comment il va pouvoir attendre tout ce temps, c’est même un objectif important d’arriver en avance. De nombreuses activités et shows sont prévus pour divertir les fans. Un “Show à l’américaine” dans toute sa splendeur.

C’est l’orchestre de l’université qui lance le show suivi par les fameuses Cheerleaders et les danseuses. Entre chaque show, nous suivons l’échauffement des équipes. Certains joueurs font aussi le spectacle tandis que d’autres signent des autographes aux plus jeunes fans.

Cinq minutes avant le coup d’envoi place à l’hymne national. Il faut savoir qu’avant chaque match universitaire aux Etats-Unis, retentit l’hymne national américain. C’est un vrai moment de l’expérience attendu par tous. Pour ce match, ce sont des élèves du lycée de la ville de Parkersburg qui ont eu le privilège d’animer ce moment important.
Ensuite, la composition des équipes avec les 5 joueurs de départ est annoncé au public. Une présentation digne des équipes de NBA avec un jeu de lumière et un DJ qui met l’ambiance pour accueillir les joueurs.

Un vrai avant-goût de la NBA

La NCAA est l’anti-chambre de la NBA. Certains joueurs seront ensuite draftés dans les équipes qui évoluent en NBA. La draft n’a pas vraiment d’équivalence en France, puisqu’il s’agit de la période où les équipes de NBA peuvent enrôler les meilleurs athlètes universitaires du pays.

Revenons au WVU Coliseum et au jeu pour ce match entre les Mountaineers et les Crusaders. Sur le terrain beaucoup de spectacle mais également en tribune. L’une des tribunes est uniquement réservée aux étudiants. Nous pouvons comparer cette tribune au Kop dans nos stades de football par exemple. Cette tribune, proche du terrain permet un incroyable soutien et une force supplémentaire pour les joueurs.

Dancing cam pour le public, animation battle de danse sur le court pour remporter son diner, concours de shoot, match de kids à la pause, cadeaux… telles sont les activités misent en place par le staff évènementiel de l’université pour satisfaire l’expérience du public.
À aucun moment pendant la rencontre, les fans sont oubliés. Dès qu’il y a un temps-mort, une activité est prévue pour pouvoir divertir le public. 

Le match se termine sur une victoire de l’équipe locale 88 à 76 et l’hymne de l’université est reprise en coeur par l’ensemble des fans.
De notre côté, nous avons vraiment apprécié ce moment. L’écran principal est vraiment l’atout numéro de l’expérience offerte au public. L’ensemble des actions réalisées autour sont dupliquées par cet écran qui donne du coffre à une animation. La gestions des temps “calmes” où il n’y a pas de jeu est très bien orchestrée. 

Ayant la chance de découvrir petit à petit l’univers du sport universitaire aux États-Unis, français ou européens, nous découvrons quelque chose de totalement différent. Tant dans l’approche du sport business que dans sa consommation. Ces fans supportent leur université comme des fans européens supporteraient leur ville en compétition.
Une chose est certaine, ce match de basketball universitaire n’avait rien à envier à un match de Jeep Elite (1 niveau de basketball en France).

Et vous, vous avez déjà eu l’occasion de vivre un match de basket universitaire aux États-Unis ? 

Vous avez aimé cet article ?

Fan expérience aux Etats-Unis

Une livraison de bonbons par la mascotte pour Halloween

La mascotte des Canadiens de Montréal a livré des bonbons au domicile d’un jeune membre de sa communauté de fans pour Halloween.

Publié

le

Fin octobre, certains enfants et adultes fêtaient Halloween. Une tradition qui se partage et qui s’est déroulée dans une période de fête compliquée avec le contexte actuel. Les Canadiens de Montréal ont malgré tout proposé une animation intéressante. 

 

Au Canada, l’Halloween comme ils l’appellent là-bas est une tradition assez suivie le soir du 31 octobre. La franchise de hockey sur glace des Canadiens de Montréal a proposé un jeu concours original à sa communauté de fans en s’appuyant sur sa mascotte.

Une livraison de bonbons par la mascotte pour Halloween

La tradition d’Halloween veut que les petits et grands enfants se déguisent et sortent pour taper à la porte du voisinage pour demander des bonbons. Cette année, il est difficile de voir de telles traditions passer entre les mailles du filet de la Covid-19. Mais malgré ça, les Canadiens de Montréal ont proposé une activation qui nous a bien plu de part sa simplicité.

Le temps d’une journée, la mascotte Youppi! s’est transformée en livreur pour offrir 99$ (84€) de bonbons au domicile d’un enfant membre de la communauté de fans des Canadiens tout en respectant la distanciation sociale de rigueur.

C’est un jeune fan de 5 ans qui a pu profiter d’une livraison spéciale par Youppi!. Ironie du sort ou non mais le nom de l’enfant l’a peut-être bien aidé à remporter cette livraison spéciale.

Une activation pour animer et élargir sa communauté

Cette activation nous semble intéressante de part sa simplicité. Le fait d’utiliser la mascotte est un bon réflexe qui démontre une fois de plus qu’elle tient un rôle essentiel dans l’animation d’une communauté de fans.

Pendant deux jours avant les festivités d’Halloween (du 26 au 28 octobre), la communauté de partisans des Canadiens de Montréal pouvait alors participer via une mécanique de jeu concours par tirage au sort relayé sur les réseaux sociaux de la franchise de hockey sur glace.

Ce concours n’avait pas seulement pour but d’animer les fans mais également de recruter de nouveaux membres et ainsi de récupérer des données essentielles pour enrichir la base fan de la franchise.
Pour participer, il fallait obligatoirement que l’un des enfants du foyer soit membre du Fan Club, le programme pour les enfants de 0 à 12 ans (souscription de 40$ à l’année ou formule gratuite). Et que le responsable légal soit lui membre du Club 1909, le programme des partisans pour les adultes et enfants de plus de 13 ans (gratuit pour l’offre numérique).

Une activation simple donc qui permet de surfer sur l’actualité, de montrer une image positive de son club, d’animer ses fans et d’enrichir sa base de données.

Vous avez aimé cet article ?

Continuer la lecture

Suivez-nous

Nouveautés