Suis-nous
Fan Controlled Football League FCFL Fan Controlled Football League FCFL

Fan expérience aux Etats-Unis

Fan Controlled Football League (FCFL) : Les fans aux commandes d’une nouvelle ligue de foot US

La FCFL offre la fan experience la plus engageante et immersive de l’année. Les fans sont aux commandes de la ligue. Ils décident de toute l’action sur et en dehors du terrain.

Publié

le

La Fan Controlled Football League s’impose comme l’une des compétitions les plus innovantes de l’année. Elle propose aux fans de gérer un tournoi de football américain de A à Z. D’abord ils ont pu décider des règles de la compétition puis ils ont pris les commandes des équipes. Avec une fan experience engageante à chaque instant et une diffusion ultra immersive, la FCFL conclut une première saison plus que réussie. Le format de cette ligue spectacle deviendra-t-il un standard ?

 

fcfl-celebrate

Les Zappers célèbrent un touchdown

La FCFL répond à une demande croissante pour des compétitions plus funs, plus immersives et plus faciles à suivre

La FCFL est l’une de ces nouvelles ligues qui s’adaptent aux mutations de l’industrie du divertissement

Les avancements technologiques des 40 dernières années ont eu un fort impact sur la manière dont les nouvelles générations se divertissent. Une forte culture participative a émergé des réseaux sociaux. La démocratisation du gaming a fait naître un besoin d’intéractivité dans le divertissement. Notre capacité à accéder à des milliers d’informations à chaque instant a poussé au développement d’offres de divertissement dont la vitesse et la durée s’adaptent aux différents moments où on les consomme.

“Fast paced. Hard hitting. No replay. Running clock. All action.”

– Extrait de la page de présentation des règles de la FCFL

Ainsi, en parallèle des grandes ligues traditionnelles, dont les règles datent pour certaines de plus d’un siècle, des “ligues spectacles” gagnent en popularité. En général, leur succès repose sur le même schéma.

  1. Partir d’un sport traditionnel.
  2. Raccourcir la durée d’un match pour séduire les fans occasionnels.
  3. Modifier les règles pour rendre le jeu plus rapide et plus facile à suivre.
  4. Mettre en place des dispositifs pour rendre les matchs plus immersifs quitte à empiéter sur l’aspect sportif du jeu.

Ce sont des changements que le public aurait peut-être du mal à accepter s’ils étaient opérés par une ligue traditionnelle comme la Ligue 1, la NFL ou la NBA. Les nouvelles compétitions peuvent, elles, se rapprocher du divertissement pur sans problème. C’est ce que proposent le Rugby X, la XFL, l’International Swimming League et même, dans une certaine mesure, la Formule E. La Fan Controlled Football League pousse le concept à l’extrême.

fcfl-action

Une compétition de football américain où les fans ont décidé d’accélérer l’action

La FCFL est composée de 4 équipes : les Glacier Boyz, les Wild Aces, les Beasts et les Zappers. La compétition se joue tous les dimanches en intérieur dans un studio high tech avec des règles choisies par les fans. Le football américain est un sport plutôt lent. En NFL la durée moyenne d’un match est supérieure à trois heures avec des arrêts plus que fréquents. Les équipes de NFL ont de larges effectifs au sein desquels 3 escouades de 11 joueurs se relaient sur un terrain de 100 yards. La FCFL se joue sur un terrain de 50 yards sans escouade spécial, sans coup de pied. Ces nouvelles règles accélèrent le jeu pour des confrontations qui se joue en moins d’une heure (deux mi-temps de 20 minutes) sans replay, sans que l’on n’arrête le chronomètre. Plus besoin de réserver son après-midi pour suivre un match.

“New rules and a new format maximize excitement, substantially reduce penalties, and BRING BACK THE FUN!”

– Extrait de la page de présentation des règles de la FCFL

Tout comme la XFL, la FCFL a réinventé les conversions de touchdown. Le nouveau système est à l’image du jeu : rapide et impressionnant. Exit les coups de pied. Les fans peuvent décider de faire performer à leur équipe une conversion à 5 yards pour 1 point ou 10 yards pour 2 points. Les conversions voient s’affronter un wide receiver et un defensive back en 1vs1 alors que le quarterback a 3 secondes pour lancer la balle à son coéquipier.

Une compétition en phase avec la Génération Z

A l’heure où la Génération Z se tourne de plus en plus vers le gaming, la FCFL est une ligue qui reprend beaucoup de codes de cette industrie. Tout d’abord elle est une forme de divertissement interactif. L’expérience fan d’un match de FCF est un hybride entre un match de NFL et une partie de “The Yard” sur Madden. Visuellement, l’habillage vidéo de la ligue rappelle l’univers du jeu vidéo. De plus, la compétition est diffusée sur Twitch, plateforme privilégiée des amateurs de gaming.

La vitesse du jeu et le format court des matchs correspondent aussi aux modes de consommation de la Gen Z qui préfèrent regarder les highlights d’un match de NFL plutôt que d’y consacrer son dimanche soir. Le système de draft hebdomadaire est en phase avec la tendance de cette jeune génération à s’attacher à des athlètes plutôt que des équipes.

Les fans construisent la ligue et gèrent leur équipe de A à Z

En 2015, les fondateurs la FCFL avait mené une expérience en achetant une équipe, les Screaming Eagles de Salt Lake City, et en déléguant toutes les décisions aux fans : le nom de l’équipe, le logo, les maillots, le coach, les joueurs à recruter. Face au succès de ce pilote, ils ont décidé de passer à la ligue supérieure en créant une ligue contrôlée par les fans.

L’ADN de la Fan Controlled Football League c’est l’implication des fans dans 100% des décisions concernant la ligue. Des règles du jeu à l’action sur le terrain en passant par la tenue des coachs, ce sont les fans qui sont aux commandes.

“(…) [T]he idea behind Fan Controlled Football lives with every fan who has ever yelled at a TV screen, thrown a remote control across the room or cheered wildly when their favorite team finally did the thing they wanted them to do. ”

– Extrait de la page de présentation de la FCFL

Avant même le premier match, les fans étaient déjà impliqués dans la construction de la ligue

Les fans sont décisionnaires dans la construction de la ligue. Le règlement du jeu l’illustre clairement. Sous chaque règle on peut retrouver les différentes options proposées aux fans et l’option qu’ils ont choisie. Les supporters ont pu entre autres décider des règles des prolongations, du système de pénalités ou encore de la définition d’un catch.

Lorsqu’ils s’inscrivent sur l’application de FCF, les fans choisissent une équipe. Tout au long de la saison ils sont amenés à faire des choix pour leur équipe. Chaque mercredi les fans décident des nouveaux joueurs qui vont intégrer l’effectif de leur équipe. Ils votent pour élire les joueurs que leur équipe va drafter.

“Unlike traditional leagues, our focus is on optimizing everything on the field and through the entire fan experience. If something sucks, we’ll work with the fans.”

– Extrait de la page de présentation de la FCFL

A mi-chemin entre le sport et le jeu vidéo, la FCFL permet aux supporters de guider l’action sur le terrain

Chaque fan inscrit sur FCF prend des décisions pour son équipe même les jours de match. Les fans décident de la composition de l’équipe mais aussi et surtout des jeux. Comme sur le jeu vidéo Madden, les supporters voient une sélection de stratégies possibles pour le prochain down et ont la possibilité de voter pour celui qui leur semble le plus adéquat. L’équipe offensive a 10 secondes pour lancer le jeu après que ses fans ont décidé de la stratégie qu’ils doivent adopter.

fcfl-calling-plays

Les fans décident la stratégie de leur équipe à chaque jeu.

Les fans font même partie de la compétition

En tant que fan, vous êtes sollicités toute la semaine pour prendre ces décisions et cela n’est pas sans conséquence. Chacune de vos bonnes décisions vous rapportent du FanIQ. Choisir une bonne stratégie lors d’un match ou recruter des top joueurs lors de la draft vous augmentera votre FanIQ. Plus vous avez de FanIQ, plus vos votes comptent. De même, en collectant des badges d’expérience vos votes auront plus de pouvoir dans certaines situations.

Toute au long de la semaine, les supporters ont l’opportunité de gagner du Team Power pour leur équipe. Il s’agit de bonus qui pourront aider les joueurs sur le terrain. Par exemple, les fans peuvent faire gagner un 5e down à leur équipe.

glacier-boys-celebrating

La célébration d’un Glacier Boy

Que peuvent en tirer les compétitions traditionnelles ?

La beauté des compétitions traditionnelles vient du fait qu’au fil des années des générations d’athlètes s’affrontent pour gagner le même trophée selon les mêmes règles. Les fans ont construit leurs propres traditions en famille et entre amis autour de ces compétitions. Proposer des changements de règles comme ceux de la FCFL à la Coupe du Monde, en MLB ou en NBA n’auraient pas vraiment de sens. Cependant, ces compétitions peuvent s’inspirer de la FCFL pour ce qu’il se passe en dehors du terrain.

Moins de protocoles et plus de shows

La FCFL est une ligue de spectacle. L’entrée des joueurs n’est pas protocolaire mais spectaculaire. Leur arrivée sur le terrain est à l’image l’entrée des combattants de la WWE. C’est un show à part entière. Le design de la zone d’en-but permet des célébrations de touchdowns animées. Les extrémités du terrain sont profondes pou laisser la place aux joueurs d’exprimer leur joie. Elles sont aussi équipées de lumières flash, de lasers et de machine à fumée qui accompagnent la joie des joueurs.

Wild-aces-celebrating

Innover dans la diffusion

L’expérience de visualisation des matchs de FCF est très immersive. Un drone permet de suivre les actions avec la “Madden View” en référence au jeu vidéo d’EA. Les joueurs portent des micros. L’entreprise ActionStreamer fournit des casques équipés de caméras pour suivre les actions à la première personne. L’arena est également équipée de caméra VR à 180°. Les fans sont au plus près de l’action. Ce type de dispositif peut être reproduit dans tout type de sport. La NFL et la MLB ont déjà expérimenté les micro sur les joueurs ainsi que les casques ActionStreamer équipés de caméras. La XFL va même encore plus loin en conduisant des interviews des joueurs qui sont sur le banc de touche pendant le match.

fcfl-madden-view

Un match en Madden View

Mettre en avant les personnalités qui participent au folklore de la ligue

Chaque équipe a pour propriétaires phares des personnalités qui ont une affinité pour le football américain. Par exemple, le rappeur Quavo du groupe Migos est co-propriétaire star des Glacier Boyz. Il était quarterback de l’équipe de son lycée et il est un grand fan des Georgia Bulldogs. L’ancien cornerback des Seahawks et des 49ers, vainqueur du Superbowl et multiple All Pro, Richard Sherman est également co-propriétaire des Glacier Boyz. Enfin, troisième profile intéressant, le youtuber et tiktoker Deestroying les accompagne en tant que co-propriétaire des Glacier Boyz. Ancien kicker à UCF, la NCAA l’a exclu de la compétition suite à son succès commercial sur Youtube.

Ces personnalités attirent l’attention sur la ligue et contribuent à son succès. Il est important de les impliquer dans la vie de la compétition. La variété de profile parmi les propriétaires des équipes permet d’inviter une large audience à suivre la FCFL. Sans être propriétaire d’une équipe, à l’image de Drake pour les Raptors, les personnalités qui ont une forte affinité avec un club peuvent participer à la croissance de la communauté.

“Power to the fans” est la devise de la FCFL et elle l’honore. En donnant toutes les clés de la compétition aux fans, la FCFL propose l’expérience la plus engageante de l’industrie du sport à l’heure actuelle. Si le format de cette ligue ne deviendra probablement pas un standard, on peut s’attendre à voir émerger de plus en plus de ligues spectacles en parallèle des ligues traditionnelles. De leur côté, les ligues traditionnelles peuvent s’inspirer de la place que la FCFL laisse au show en avant match, de sa diffusion immersive et de sa communication autour de personnalités de l’industrie. 

Poursuivez la lecture sur cette thématique

Vous avez aimé cet article ?

I am a finance and entertainment student excited by the idea of enhancing entertainment experiences thanks to numbers and technology.

Continuer la lecture
Publicité

Fan expérience aux Etats-Unis

La MLB a délocalisé un match dans un champ de maïs

La MLB a délocalisé un match dans un lieu unique dans l’Iwoa, sur le lieu de tournage du film mythique Field of Dreams.

Publié

le

Le match Field of dreams de la MLB

En quête de nouveaux fans, la MLB a délocalisé le match entre les Yankees et les White Sox dans un lieu unique à Dyersville dans l’Iwoa, là où a été tourné le film mythique Field of Dreams sorti en 1989. L’événement a réussi à capter l’intérêt des fans en attente d’un nouveau souffle de la part de la ligue.

 

La MLB doit faire face au dynamisme des autres ligues

De toutes les ligues sportives du monde, la MLB demeure la plus ancienne encore en activité. Établie en 1903 à la suite de la fusion entre la National League et l’American League, cette institution illustre clairement le rêve américain, au même titre que les drive-ins et la route 66. Pourtant, à l’ère d’une consommation audiovisuelle en perpétuelle évolution et d’une pandémie internationale qui a frappé tous les pans de la société, l’intérêt des familles américaines pour les pitchers et les catchers semble s’effriter. La jeune génération juge en effet les matchs ennuyeux et trop longs (3 heures et 8 minutes en moyenne), les franchises sont concentrées dans 18 États seulement, tandis que le baseball peine encore à s’exporter à l’international malgré le succès de la tournée londonienne en 2019.

Face aux dynamiques des ligues rivales que sont la NFL et la NBA, le commissionner Rob Manfred se voit régulièrement critiqué pour son manque d’initiatives. Si plusieurs idées émergent, telles que des diffusions sur Facebook et Youtube, la publication d’un mode de jeu sur Minecraft ou l’unification des règles entre la National League et de l’American League, il est néanmoins difficile de satisfaire en même temps toutes les parties prenantes : fans, joueurs, propriétaires, et diffuseurs. Entre des souvenirs prospères et un avenir incertain, comment renouveler une ligue ancrée dans ses traditions ?

Un film iconique pour les fans de Baseball

Avec Kevin Costner en tête d’affiche, le film Field of Dreams conquiert le cœur de l’Amérique en 1989. Dans ce long-métrage adapté d’une nouvelle de W.P. Kinsella, l’acteur entend une mystérieuse voix qui le pousse à construire lui-même un terrain de baseball au beau milieu d’un champ de maïs. Au gré des péripéties, le personnage de fermier qu’il interprète va obtenir sa rédemption aux côtés d’Amy Madigan, Ray Liotta et Burt Lancaster. Au total, le film est resté à l’affiche pendant plus de huit mois avant d’être nominé aux Oscars l’année suivante. Au prisme du décor rural et du soupçon de magie porté à l’écran, Field of Dreams représente encore aujourd’hui la quintessence de la société américaine, toujours accompagnée d’un gant de baseball à la main.

 

Dans le cadre de son partenariat avec la compagnie d’assurance Geico, la MLB a donc décidé de réinterpréter le film mythique à la façon d’un sequel (la suite d’une œuvre). Ainsi, la ligue a programmé en 2019 un match de saison régulière à proximité du terrain utilisé pendant le tournage. Suite au chamboulement du calendrier lié à l’épidémie de Covid-19, l’événement a été reporté d’un an pour se tenir finalement le 12 août dernier. Ce sont donc les deux prestigieuses équipes des New York Yankees et des Chicago White Sox qui ont débarqué à Dyersville, une ville comptant 4.000 habitants, pour le plus grand bonheur des autochtones. En effet, seuls les résidents de l’Iowa ont été autorisés à acheter l’un des 8.000 billets mis en vente entre 1.014 et 2.133 dollars, et jusqu’à 4.200$ à la revente sur la plateforme Seatgeek.

Des animations et un décor atypique pour une rencontre de baseball

Avant la rencontre, différentes activités ont été proposées au public, à commencer par un champ de maïs transformé en labyrinthe. Le terrain original ainsi que la maison du film se sont transformés en musée pour faire naître un sentiment de nostalgie chez le visiteur, qui pouvait aussi survoler la propriété depuis des montgolfières. En plus d’une boutique souvenirs et de stands de restaurations, un mur d’échange de cartes de baseball a invité les collectionneurs à comparer leurs pièces fétiches. Enfin, à 150 mètres de là, un second terrain temporaire a donc été installé pour répondre aux normes actuelles de la MLB tout en reprenant le design iconique du Comiskey Park, le stade des White Sox de 1910 à 1990.

Le mur d'échanges de cartes de baseball lors du match Field of Dreams de la MLBMLB

Le mur d’échanges de cartes de baseball lors du match Field of Dreams de la MLB

En préambule du premier pitch, l’acteur du film, Kevin Costner est apparu au milieu des épis de maïs, une balle à la main, avant d’entamer un discours d’introduction au milieu du terrain. Derrière lui, les joueurs des deux équipes sont apparus dans des tenues spéciales imaginées pour l’occasion. Puis, Maddie Pope, native de l’Iowa et lauréate d’American Idol en 2018, a entonné le traditionnel hymne américain. En plus du public présent, ce sont pas moins de 5,9 millions de téléspectateurs qui ont zappé sur la chaîne Fox, ainsi que sur Fox Deportes pour les hispanophones, au début de rencontre : un record historique pour la chaîne, et une première depuis 2005 pour un match de saison régulière. Chacun a donc profité d’une production ambitieuse réalisée grâce à 36 caméras et plusieurs drones pour surplomber l’enceinte.

 

La MLB vient conforter sa place dans le cœur de la middle class américaine

Côté terrain, le spectacle a été à la hauteur de l’événement puisque les White Sox l’ont emporté à la toute fin de la neuvième manche après un home run de Tim Anderson. Pour satisfaire les fans encore déçus d’avoir manqué le show, des billets commémoratifs sont disponibles à la vente et le terrain est devenu jouable sur le jeu MLB The Show 21 depuis une récente mise à jour. La plateforme de streaming Peacock a quant à elle annoncé la production d’une série basée sur le film et écrite par Mike Schur, scénariste de The Office et Brooklyn Nine-Nine.

 

À la façon d’un Kevin Costner qui entend des voix, la MLB a su se lancer dans un pari fou en organisant le premier match de son histoire dans l’État de l’Iowa. Cette décision vient conforter sa place dans le cœur de la middle class américaine, adepte de valeurs telles que l’espoir et la persévérance. En plus de se rapprocher géographiquement des fans éloignés des stades, la délocalisation insolite de la rencontre a aussi permis à la ligue de créer l’événement au sein de son calendrier traditionnel. Face à ce succès populaire, la MLB a d’ores et déjà annoncé le renouvellement de l’opération, à savoir un match prévu le 10 août 2022 entre les Cincinnati Reds et les Chicago Cubs pour le #MLBatFieldofDreams.

Article précédent
Poursuivez la lecture sur cette thématique

Vous avez aimé cet article ?

Continuer la lecture

Fan expérience aux Etats-Unis

Pour le #KobyDay, les Lakers ont offert des cadeaux aux nouveaux-nés

Pour le #KobeDay, la franchise des Lakers a offert des cadeaux aux nouveaux-nés dans un hôpital de Los Angeles. 

Publié

le

Pour le #KobyDay, les Lakers ont offert des cadeaux aux nouveaux-nés

Pour le #KobeDay, le jour commémoratif de la disparition de Kobe Bryant, les Lakers et UCLA Mattel Childrens ont offert des cadeaux aux enfants nés autour de ce 24 août. 

 

La date du 24 août (24/08) a été choisie pour le #KobeDay, pour commémorer la mémoire du légendaire joueur de basketball Kobe Bryant car ces chiffres correspondent aux deux numéros que Bryant a porté durant ses 20 années de joueurs NBA. Il est par ailleurs le premier joueur NBA de l’histoire a avoir deux maillots (deux numéros) retirés dans la même équipe.
De multiples attentions ont été réalisées cette journée mais l’une d’elles a particulièrement retenu notre attention. 

Des cadeaux pour les nouveaux-nés à l’hôpital 

Pour ce #KobeDay, la franchise des Lakers, ex-équipe de Bryant, a offert des cadeaux aux enfants nés récemment à l’hôpital UCLA Mattel Childrens de Los Angeles. 
Ainsi, chaque bébé né autour ce 24/08 a reçu un kit aux couleurs des Lakers marqué des numéros 8 et 24. 

 

 

À la maternité, les parents se sont vu remettre une carte personnalisée de l’identité du nouveau né, de la date de sa naissance, avec un message des Lakers. Accompagné de 3 t-shirts, un bonnet et une couverture pour nourrisson.

Un beau geste qui nous rappelle les actions réalisées du côté du FC Metz et de l’Atalanta Bergame en Italie pour créer du lien avec de futurs fans dès le berceau. 

Poursuivez la lecture sur cette thématique

Vous avez aimé cet article ?

Continuer la lecture